Philippe et le Belem

« — Philippe, y m’a jamais payé le coup !
— Pareil, il m’a jamais payé le coup, il me disait « ah toi, tu m’aimes pas, avec ton syndicat ».
— Hier je suis allé voir le Belem, ben tu pouvais pas l’approcher, y’avait des flics partout
— Hein, des flics pour le Belem ?
— Ben non, Philippe ! Faut arrêter, il est plus ministre !
— Mais c’était ouvert, le Belem ?
— Ah ben non, attends, c’est la meilleure, moi je savais pas, y’avait le machin, là, pour passer, alors je suis monté sur le bateau, et là y’a une mari… une euh… une femme marin, quoi, ben elle me dit « qu’est-ce que vous faites-là, c’est pas ouvert aujourd’hui ! », alors je lui ai dit que j’étais monté, quoi, que j’avais rien compris ! Elle m’a fait redescendre, forcément.
— Forcément.
— Non mais c’est exagéré, il est plus ministre, il est redevenu maire ! »

(au bistro, au Havre)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.