Profitez-en, après celui là c'est fini

L’image numérique à la loupe

décembre 29th, 2009 Posted in Images, Link-dropping, Parano

Je viens de découvrir le site Hacker Factor, tenu par un dénommé Neal Krawetz, auteur de quelques ouvrages consacrés à la sécurité informatique. Bien que soucieux de ne pas être dupe de la propagande du parti Républicain qui accuse l’administration Obama de priver sciemment le pays de moyens de se défendre contre d’éventuelles menaces, il me paraît un peu naïf sur certains sujets géopolitiques — il semble par exemple persuadé que les États-Unis ont des raisons de craindre des attaques militaires de la part de l’Iran ou de la Corée du Nord, deux pays certes puissants, armés, et résolument provocateurs, mais qui semblent surtout jouer de leur statut d’épouvantail à des fins de négociation diplomatique ou de propagande politique intérieure, enfin il me semble.

L'image, qui a amusé les lecteurs de Photoshop disasters parce que le mannequin tient dans sa main droite l'amorce d'un sac à main malhabilement escamoté à la retouche, révèle bien d'autres manipulations lorsqu'on la soumet à divers filtres tels que l' "Error Level Analysis", le "Luminance Gradient" ou l'accentuation des artefacts de compression jpeg.

Sorti de ce genre de considérations, Krawetz produit de très intéressantes enquêtes sur des images numériques trouvées sur des sites Internet divers. À l’aide de filtres dont il est semble parfois être le programmeur, il parvient à révéler dans quelles zones une image a été modifiée, et donc à comprendre ce qui a été modifié et éventuellement, pourquoi la modification a eu lieu. Il fait notamment une analyse assez complète d’une image produite par la marque Victoria’s Secret, analyse qui montre que la couleur de la robe a été changée, que la couleur de la peau du mannequin a été très nettement éclaircie, que son intégration au décor est factice, que le visage a été modifié et même, qu’un téton légèrement saillant sous le vêtement a été supprimé.

Cette image parue dans le Tehran Times est trop petite pour être analysée numériquement mais l'observation des ombres et des sources d'éclairages présente tout de même des aberrations suffisantes pour soupçonner un montage.

L’exposé est pédagogique et argumenté. La méthode s’applique aux images publiées Internet, mais l’auteur analyse aussi en détails certaines images imprimées, par la comparaison ou par la simple observation, notamment en examinant de près les détails qui permettraient de dater les prises de vue ou qui trahissent un montage.
Son obsession de l’Iran et de la Corée le rendent très attentif aux images produites par ces pays : il a par exemple démontré comment des photographies publiées pour attester de la bonne santé du leader coréen Kim Jong Il étaient très certainement âgées de deux ans.

  1. 14 Responses to “L’image numérique à la loupe”

  2. By Béat on Déc 29, 2009

    Je me suis souvent demandé, en visitant ce site, à quoi servait d’utiliser des procédés techniques aussi sophistiqués juste pour détecter des retouches dans le domaine de la mode ou de la publicité, alors que tout le monde sait bien que les photos de ce type sont archiretouchées. (Et je crois même que presque tout le monde s’en tape…)

    Que cela serve de terrain d’exercice pour apprendre à détecter d’autres retouches plus sérieuses, par exemple dans la propagande politique ou dans des domaines forensiques, ok, je veux bien. Mais alors, que Neal Krawetz s’en tienne à cela et cesse de nous faire prendre des vessies retouchées pour des lanternes magiques!

  3. By Jean-no on Déc 29, 2009

    Je me suis posé la même question – étonnant de passer ainsi d’images futiles dont personne n’ignore la nature factice à des images lourdes de sens politique – mais je pense qu’il y a une réponse : cela permet de vérifier la valeur des technologies employées, c’est un bon exercice, en somme.

  4. By Jo on Déc 29, 2009

    Il te semble que « l’Iran et la Corée…jouer de leur statut… ». Si, toi, tu n’en es pas sûr, c’est pas bien grave. Mais pour ceux qui ont des responsdabilités, le doute est un gros risque pour les autres qu’ils ont bien raison de gérer en responsables.

  5. By Jean-no on Déc 29, 2009

    Je ne dis pas qu’ils ne sont pas dangereux : Israël et quelques pays du Golfe ont d’excellentes raisons de craindre l’Iran, tandis que le Japon et la Corée du Sud ont leurs raisons de se méfier de la Corée du Nord. En revanche, les américains qui croient que leur pays (qui déclenche guerre « défensive » sur guerre « défensive » hors de ses frontières depuis une centaine d’années) court un risque sont victime d’intox : même si les iraniens et les coréens du nord étaient complètement zinzins, ils pourraient difficilement espérer faire mal aux États-Unis. C’est un cas très étonnant : leur cinéma les pose en victimes potentielles d’invasions depuis toujours (et notamment d’invasions extra-terrestres) et c’est sur cet air là qu’ils parviennent à se mobiliser pour mener des guerres plus ou moins justes. Mais dans la pratique, ils sont les seuls déclencheurs de ces guerres.

  6. By Jo on Déc 29, 2009

    Tu sembles en savoir beaucoup sur les risques que courent les Américains sur leur sol. Et la manière dont ils devraient agir. Moi-même, je n’ai pas autant d’informations que toi. Mais c’est un sujet ou l’erreur se paie très cher.
    Si tu as la certitude que les Iraniens et les Coréens ne peuvent pas faire de mal dans 1 an, dans 5 ans, dans 10 ans…aux Etats Unis ou à l’Europe Pourrais-tu développer un peu plus les fondements de tes certitudes?

  7. By Jean-no on Déc 30, 2009

    Mmhhh… Je suis encore en train de parler à Marc/Geoffrey/ou que sais-je encore ?
    (en l’absence de réponse claire je ne publierai pas vos prochains posts)
    Personne ne peut prédire le futur, en revanche on peut s’intéresser au passé. Celui des États-Unis est clair : quand ils veulent attaquer un pays qui les contrarie pour une raison ou une autre (parfois justifiable), ils recourent à la même ruse, ils prétendent qu’ils vont être attaqués, qu’ils sont menacés. C’est souvent vrai mais la menace est toujours distante et exclusivement économique (influence dans une région ou question de maîtrise des matières premières). C’est le cas y compris pour les guerres qu’on est forcé de trouver justes puisqu’elles ont fait tomber un régime néfaste (débarquement en Normandie ou guerre contre les Tallibans par ex). Parfois ça prend des proportions caricaturales : ils ont par exemple renversé le président du Panama (un ancien de la CIA) ou le gouvernement de La Grenade, deux pays minuscules, sous prétexte de sécurité intérieure américaine ou de sécurité des ressortissants américains… Sans le moindre début d’agression ou de menace avérée.

    La question historique est : les États-Unis ont-ils déjà été touchés par une attaque directe ? Il n’y a pas beaucoup de cas : Pearl Harbour, un bateau dans l’Atlantique coulé par les U-boot allemands et c’est tout – le 11 septembre n’étant pas l’action d’un état belliqueux mais celle d’un groupe terroriste.
    Quand on veut noyer son chien, on l’accuse d’avoir la gale : c’est ce que les US font depuis bien longtemps maintenant et il est dommage que tant d’états trouvent leur intérêt à faire semblant d’être dupes.

    Imaginons qu’il s’agisse d’un autre pays. Supposons par exemple que l’Iran envahisse un petit pays voisin en disant « on les attaque parce qu’ils s’apprêtaient à nous attaquer ». Qu’est-ce que la communauté internationale dirait ?

  8. By Benoit on Jan 2, 2010

    La retouche photo ne se fait pas que par les voies numériques, et donc ce qu’il y a sur le net et ailleurs peut apparaitre non-retouché alors que c’est le cas. Quand complots il y a, les auteurs ne sont certainement pas des retoucheurs malhabiles, et sont sans doute conscients des techniques imaginables pour vérifier la véracité d’une image. Enfin, une retouche n’est pas toujours là pour tromper et le seul recadrage peut tromper d’avantage qu’une retouche. De toute façon, une photo n’est jamais la réalité, qu’elle soit modifiée ne fait que mettre du faux dans du faux.

  9. By Jean-no on Jan 2, 2010

    @Benoit: Bien entendu, une photo n’est pas la réalité puisqu’il y a le commentaire, le choix de la sélectionner et puis tout un tas de contingences diverses (mode en matière de chromie par ex.). Ceci étant dit, le premier réflexe de chacun est de voir dans une photo ou une vidéo le résultat non d’une construction mais d’un enregistrement, et donc, quelque part, d’une vérité (fût-elle partielle).
    Mais je vous rejoins, la photo n’a pas besoin de manipulation pour mentir.

  10. By Benoit on Jan 2, 2010

    Voir une photo comme un aperçu de la réalité est bien là le tort que tout le monde a, oui. Une photo provient d’un nombre incalculable de choix, même inconscients (cadrage, approche, point de vue, temps de pose, flash, zoom, qualité, etc), et ne contient jamais son contexte entier. D’autant plus que les photos illustratives, celles qui servent à illustrer un évènement ou une publicité, sont toujours mises sous cette volonté du bien fait et gommées de leur moindre défaut. Bref, on y enlève la seule chose qui pourrait être vrai. Ce qui fait que les analyses de Krawetz ne servent de fait à pas grand chose, si ce n’est dire encore une fois que tant d’images sont chipotées. :)

  11. By eléonore on Jan 2, 2010

    Est-ce que je peux dire que les photos ce n’est pas la vérité? Sans me tromper?

  12. By Jean-no on Jan 3, 2010

    Les photos ne sont pas la vérité, c’est une chose bonne à rappeler. Mais la photo est réputée procéder d’un enregistrement, ce qui rend son statut vis à vis de la vérité très trouble.
    Lire à ce propos cet article qui évoque le débat théorique au sujet du statut de l’image photographique qui a eu lieu entre Rosalind Kraus et Joel Snyder.

  13. By eléonore on Jan 3, 2010

    Merci beaucoup de ces informations. Même si, avant la lecture de ce que tu écris, et de ce qu’écrivent ces spécialistes j’avais quelques doutes. Maintenant c’est plus clair dans mon esprit. C’est important de pouvoir avoir ce genre d’informations avant, a fin de pouvoir penser que les photos ne sont pas la vérité.
    Et à ton avis, concernant les peintures et les portraits est-ce que c’est la représentation de la vérité? Je me pose, maintenant cette question. Par exemple quand on voit les portraits de Louis XVI ou Napoléon, est-ce que ces tableaux représentent la vérité? Après ces lectures j’en viens à avoir des doutes.

  14. By Jean-no on Jan 3, 2010

    @éléonore/marc/geoffrey/martine… : et tu trouves tes interventions intéressantes ? Il y a vraiment quelque chose de pathétique dans ton besoin d’exister (sans exister puisque tu ne donnes ni ton vrai nom ni aucun lien vers ton site – que je pense que je connais cependant, pas tellement de quoi pavoiser hein) dans les commentaires des blogs.

  15. By Stéphane Deschamps on Fév 10, 2010

    « Mais la photo est réputée procéder d’un enregistrement, ce qui rend son statut vis à vis de la vérité très trouble. » Tiens, je serais très curieux de te voir écrire un ou deux articles sur le travail de recadrage, de choix de représentation, etc.

    (je suis en mode rafale de commentaires, ne faites pas attention)

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.

Warning: Undefined variable $user_ID in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/themes/blue-box-01/comments.php on line 118