Profitez-en, après celui là c'est fini

Gros doute

septembre 18th, 2009 Posted in indices

desirsdavenirCes derniers jours j’ai ri parmi les hyènes du nouveau site de Ségolène Royal, desirsdavenir.org, lancé le 15 septembre. Ce site, laid au dernier stade, rappelle ceux de l’Église de Scientologie ou du gourou Raël. Les typographies employées sont ridicules, les rubriques ont leurs noms disposés dans des cartouches aux bords arrondis, rangés de part et d’autre d’une vidéo où l’ancienne candidate à la présidentielle exprime son indignation tous azimuths. Cette vidéo centrale fait très télévision, très je-ne-comprends-rien-au-net1.
Elle force légèrement son côté dame de catéchisme, allant jusqu’à paraphraser les évangiles («une maison doit être construite sur des fondations solides…»). La mise en page, prévue pour s’inscrire dans l’écran de manière frontale fait plus tract politique ou powerpoint que site web. Dans la version d’origine (vite changée), le fond de l’écran était entièrement occupé par un paysage grandiloquent de steppe au soleil couchant, image qui s’est avérée faire partie des fonds d’écran donnés avec le système d’exploitation Windows.
À tout ce ridicule s’en est ajouté un autre : L’Express a révélé que la société responsable de ce fiasco avait adressé une facture de 41 860 euros à Pierre Berger, mécène de Ségolène Royal. Et Pierre Berger refuse d’honorer cette facture. La société prestatire n’a pas de site web (chose inédite dans le domaine) et surtout, s’avère (selon l’Express) être dirigée par le compagnon de Ségolène Royal.

Une petite mise au point pour commencer. Quarante mille euros pour un site web d’institution ou de parti politique, ça n’est pas nécéssairement trop, tout dépend ce que comprend la prestation. Ici, le résultat n’est pas à la hauteur du montant réclamé, c’est vrai, mais si l’on pouvait voir ce qu’ont payé tel et tel député, ministre, etc., pour leurs sites internet, il y aurait sans doute souvent de quoi rire ou de quoi s’indigner. Pas la peine de rappeler les scandales qui ont entouré récemment la création de noms ou de logos d’institutions publiques.

desirsdavenirmeme1

Ici, la blogosphère a tranché. Spontanément, divers webmestres ont publié des pastiches, des  jeux, des générateurs de faux sites, ou des vidéos consacrés à moquer le site désirs d’avenir. Il y a même eu un concours de «meme»2 sur un site créé pour l’occasion. Le serveur qui héberge désirs d’avenir, submergé de visites, n’a pas tenu le choc, et il a très rapidement été impossible de le consulter.
La cible de ces moqueries a agravé les choses par une défense au comique involontaire assez puissant puisqu’elle voit dans les centaines de milliers de connexions sur son site, je cite, «un succès formidable» tout en assurant son public qu’elle tiendra compte des suggestions qui lui ont été faites. Une de ses assistantes, Sophie Bouchet-Petersen, dénonce quant à elle «une opération soigneusement orchestrée» destinée pense-t-elle à détourner l’attention des français des deux problèmes du moment : la taxe carbone et la spoliation de votes de militants du parti socialiste dont aurait été victime Ségolène Royal.
Pour ma part, je suis prêt à parier que la majorité des auteurs de pastiches du site de Ségolène Royal ont voté pour elle à l’élection présidentielle (par conviction ou par défaut), et ne travaillent pas pour l’UMP ni même pour un courant antiségoléniste du Parti Socialiste. Il n’y a pas de complot, on pointera tout au plus du doigt une flagrante malhonnêteté intellectuelle de la part de L’Express qui cherche à scandaliser le bon peuple en sortant de gros chiffres : quarante mille euros c’est beaucoup d’argent bien entendu, mais comme je le dis plus haut, s’il y avait écrit le prix payé sur chaque site internet, il y aurait de belles surprises (de tous ordres, d’ailleurs). Quant au fait que ce soit la-boite-du-copain qui se soit fait confier la réalisation du site, ma foi, ça n’est pas un problème juridique ni même moral, un particulier ou un courant politique n’étant pas astreints à organiser des appels d’offre que je sache. On ne cherche pas toujours bien loin ses prestataires.

desirsdavenirmeme2

S’il n’y a pas de complot, pas de conjuration, je crains que l’affaire soit le symptôme de quelque chose de bien plus grave (et je bats ma coulpe, je n’ai pas été le dernier à faire circuler les adresses des sites moqueurs — d’autant que certains restent fort drôles), celui d’une société restée méchament phallocrate, où l’on s’indignera vertueusement des plaisanteries de café du coin d’un ministre d’état comme Brice Hortefeux, où l’on manifestera de la haine envers un président jugé agressif, mais où on traitera avec un mépris certain les Ségolène Royal et autres Rachida Dati dont les fautes ne sont pas forcément plus graves que celles des précédents cités. Aux vainqueurs de l’élection, on montre finalement plus de respect qu’aux vaincus (Vae Victis) ; Aux hommes, infiniment plus qu’aux femmes.
J’ai l’impression que si une femme mène une vie de femme, on ne le lui pardonne pas. Ségolène Royal a été crédible comme chalenger à une élection nationale lorsqu’elle était la compagne autoritaire d’un premier secrétaire empoté, et plus encore lorsqu’elle s’en est séparée. À présent, à nouveau «casée» (ainsi que le rappelle lourdement cette affaire de prestation de services), elle n’est plus qu’un sujet de moquerie, comme si le fait d’avoir un compagnon lui donnait d’office une position subalterne incompatible avec tout rôle dominant. De son côté, un Silvio Berlusconi affirme sa position de chef en Italie avec une vie affective (si l’on peut dire) basée sur le recours aux services de call-girls…
Il y a un problème, non ?

  1. Ce que Ségolène traduit par «une nouvelle maquette accessible à tous et pas seulement aux internautes confirmés».  []
  2. Les meme, sur Internet, sont des créations virales qui se diffusent à partir de mêmes éléments (musique, vidéo). Je ne saurais pas le définir très bien (et personne ne le peut pour l’instant à mon avis) mais le nom vient du mème de Richard Dawkins, qui est un réplicateur conceptuel/culturel comme les gènes sont des réplicateurs biologiques. []
  1. 70 Responses to “Gros doute”

  2. By sf on Sep 19, 2009

    Ce qui est nouveau, c’est que la Femme n’est plus sensible à ces injures. Elle ne s’effondre plus. Elle ne disparaît plus du paysage après affront. L’émotivité, la fragilité qu’on lui suppose, est devenu une arme marketing.

    Je force le trait, bien-sûr, quoique…

  3. By Jean-no on Sep 19, 2009

    C’est vrai, mais bizarrement peu osent en jouer vraiment. Tout le monde aime les « girl kick ass » (Buffy, Dark Angel, Sarah Connor, Ripley) mais ça n’est pas le modèle le plus courant.

    Bon, être une femme n’empêche pas de faire du déterminisme sexiste, j’apprends que Martine Aubry a déclaré jeudi : «Il faut être un homme pour ne penser qu’à la présidentielle» !?

  4. By Tom Roud on Sep 19, 2009

    Je suis assez d’accord avec toi que cette affaire révèle quelque chose de malsain et de plus profond. Je ne sais pas si c’est du sexisme, mais ce qui est sûr, c’est que Ségo me fait l’effet de déclencher spontanément des tombereaux de critiques et d’insultes par rapport à la plupart des autres hommes politiques.

    En fait, j’ai l’impression que tout cela relève plus du sociologique. La blogosphère, particulièrement la blogosphère politique, est affreusement snob, bobo et a un gros penchant « technocrate » . La blogosphère dont on parle ici est très CSP ++++, versant Grandes Ecoles.

    Par conséquent, la blogosphère adore l’arrogance et l’ambition très polytechniciennes d’une NKM sociologiquement proche d’eux (et qui du coup twitte) mais déteste celles d’ une Ségolène pas assez experte et trop provinciale ou celles d’une Rachida très banlieusarde. Alors que NKM fait partie d’un gouvernement des plus odieux selon moi, est inaudible sur ses (prétendues ?) convictions écologiques à l’intérieur de celui-ci, et est en plein conflit d’intérêt dans le poste qu’elle occupe maintenant vis-à-vis de sa famille (sans compter qu’elle ne doit pas être blanche blanche sur Hadopi).

  5. By naomi on Sep 19, 2009

    Ne pas oublier ceux qui sont ni sexistes, ni bobos, ni jacobinistes, ni pédants des grandes écoles… mais qui flattent ces penchants pour faire avancer leur pions et leurs intérêts. Ne jamais oublier l’envie, chez tous, d’avoir une rolex avant 50 ans. La methode change, mais pas l’objectif.

  6. By Jean-no on Sep 19, 2009

    Ah non, je peux te dire que tu te trompes. Ton discours se heurte aux faits, l’envie de réussite ostentatoire (on pourrait aussi avoir envie de Rolex juste pour avoir une bonne montre mais évidemment ce n’est pas de ça que parlait Séguéla) ne concerne pas tout le monde. L’envie n’est pas une fatalité, il existe des millions de gens qui savent se remplir d’autre chose.

  7. By r on Sep 19, 2009

    Il y a tout de même quelque chose que je n’arrive pas à comprendre avec Ségoléne Royal. Alors qu’au moment de l’élection présidentielle, elle arrivait très bien à maitriser son image. Une bonne partie de la guerre politique actuelle se jouant sur l’image, jeu où Sarkozy est assez bon, et où elle paraissait être la plus apte pour l’affronter.

    Mais dès le soir de l’élection, je n’ai plus rien compris. Alors qu’elle était soutenue par une bonne partie des gens, son air ravi lors de la défaite en a surpris plus d’un. Puis toutes ces déclarations, ces excuses, le coté un peu sectaire de certains de ces discours n’ont pas arrangé les choses. Et même si on pouvait croire que les médias l’égratinent pas mal, même sa communication interne est des plus étranges (son discours après sa défaite au secrétariat du PS par exemple). Et puis ce site avec une photo digne des prospectus de témoins de jéhova, et le premier lien qui accroche l’oeil « rétablir la vérité »…

    Je trouve vos critiques plus que jusitfiées mais ce que je n’arrive pas à comprendre c’est comment s’est elle retrouvée complètement débordée par la maitrise de son image?

  8. By Jean-no on Sep 19, 2009

    @TomRoud : Nkm est assez diplomate, tu remarqueras que c’est la seule à ne pas taper sur les adversaires politiques de son gouvernement. Mais bon c’est sûr qu’elle est bel et bien dans ce gouvernement. Son côté un peu éthéré et constamment à côté de la plaque semble très sincère. Son côté bourgeois un peu à la Chabrol mâtiné de fée Mélusine, je n’arriverais pas à trouver ça antipathique, mais ça doit être une question de background personnel :-)
    Je me disais aussi, concernant Ségolène Royal, qu’elle est associé à une défaite, et donc à une déception et à un déplaisir profond pour ceux qui ont voté pour elle : chacune de ses fautes semble être devenu impardonnable.
    Les américains ne font jamais repasser un perdant et je pense qu’ils n’ont pas de tort parce que psychologiquement ça ne passe bien. En France certains ont gagné à l’usure : Chirac, Mitterrand, mais la dernière élection laisse penser que ce n’est plus trop ce que demande le public.
    Pour Rachida Dati, ça me sidère : j’ai vu des journalistes se permettre de la qualifier d’incompétente – ce qui est sans doute vrai – alors que des ministres incompétents, il y en a eu plus d’un et qu’elle appartenait justement à une des équipes gouvernementales les plus incompétentes de l’histoire (à part le mec du budget qui a l’air tellement déprimé qu’on suppose qu’il sait où il en est ?). Marrant, dans les deux cas (Dati, Royal) ce sont les mêmes rumeurs qui ont couru : trop autoritaire, ses plus proches soutiens prennent leurs distances,… Moi j’ai bossé pour Simone Veil (comme agent de maintenance informatique), je sais ce que ça donne une femme autoritaire qui fait le vide autour d’elle (parce qu’elle fait peur). Amusant d’ailleurs comme l’image publique de Simone Veil est différente de ce que j’ai constaté personnellement.

  9. By Jean-no on Sep 19, 2009

    @r : Sarkozy fait de la manipulation mentale, il envoie des messages contradictoires et il refuse de s’associer aux défaites. Par exemple pendant le référendum, il était censé diriger la campagne oui-iste, mais il a pris ses distances pour finir par engueuler tout le monde dans un discours assez gonflé…
    J’avoue que j’aime autant que les autres n’aient pas son talent dans le registre, ça serait insoutenable.
    C’est vrai que Ségolène Royal semble débordée par la maîtrise de son image, mais bon, personne n’est bien placé pour juger de son image publique : des gens comme Balladur ou Juppé font mourir de rire lorsqu’ils parlent d’eux-mêmes… Ségolène Royal est assez appréciée du public mais pas trop du PS, d’autant que personne n’est vraiment sûr qu’elle propose vraiment quelque chose… Mais les médias sont chiens avec leurs propres créatures, sauf celles qui lui font peur ou celles qui ont perdu tout amour-propre et qui passent de talk show en talk show pour raconter des bêtises. Avec les médias, difficile d’être maître de son image, ce sont eux qui la fabriquent.

  10. By naomi on Sep 19, 2009

    Nous sommes ici dans le registre des bonnes et mauvaises manières?
    Nous avons deux hommes qui aiment les montres.
    L’autre a fait une association anti-raciste, puis a utilisé l’argent de cette association pour acheter des montres. Qu’il regardait seul ou avec ses intimes.
    L’un est certainement plus ostentatoire que l’autre. Mais ils aimaient tous les deux les montres, signes de réussite.
    De manière générale je n’aime pas ce qui est ostentatoire. ( Par prudence et par gout).
    Mais là je préfère un mec mal élevé et imprudent à un mec sournois qui utilise les croyances de certains pour s’enrichir. Et se prouver, en solitaire, qu’il a réussit.

  11. By Jean-no on Sep 19, 2009

    Bon, deux hommes politiques se passionnent pour les montres, l’un pour que ça se sache, l’autre pour que ça ne se sache pas. Reste que tout le monde n’est pas comme eux. Entre la vertu hypocrite et la beaufferie complexée, j’avoue que je n’ai aucune envie de choisir.

  12. By naomi on Sep 19, 2009

    Oui l’envie de réussite n’est pas une fatalité. Il existe certainement des gens qui se remplissent d’autre chose. Des saints. J’en ai rencontré. Mais ils n’oubliaient jamais de demander une augmentation. Ou de faire remarquer qu’ils n’étaient pas assez payés pour faire ce dont ils avaient envie.
    C’est rarement ostentatoire et toujours bien enveloppé.

  13. By Jean-no on Sep 19, 2009

    Peu de gens ont envie de vivre dans l’inconfort ou la précarité. Mais ça n’a rien à voir avec le fait de vouloir convaincre la terre entière qu’on a « réussi » ni de confondre « réussir sa vie » et « avoir une grosse montre ». Vivre dans la frustration, la jalousie, le désir perpétuel, c’est triste.

  14. By naomi on Sep 19, 2009

    moi, je n’ai jamais choisi entre ces deux courant. Nous sommes ici d’accord. Nous sommes plus souvent d’accord que tu ne le penses.

    Ton jardin doit avoir des murs.
    Ou tu aurais vu celui qui veut le plus grand parasol. Le gazon le mieux tondu. Et maintenant les plus cons , les plus beaufs, ceux qui veulent montrer qu’ils sont les plus écologique.
    Les signes ostantatoire de richesse maintenant, ce sont les panneaux solaires et les récupérateurs d’eau.
    On est riche et intelligent quand on a un recupérateur d’eau bien fonctionnel.
    Dans les récupérateurs d’eau, il doit y avoir les rolex et ceux des pauvres qui n’ont pas les moyens.
    C’est triste. Plus c’est prétentieux plus c’est triste.

  15. By Jean-no on Sep 20, 2009

    Mon jardin a bien des murs (c’est assez rare maintenant, les pompiers et les cambrioleurs sont contre), mais je connais mes voisins, ils ne sont pas spécialement soucieux d’utiliser leur jardin pour montrer des choses. Ce sont les gens qui ont tous le même jardin qui sont dans ce trip. Je suis dans un vieux quartier : pas deux baraques identiques. Plus loin, il y a des lotissements assez tristement uniformes, où les gens ont la voiture de Jack Bauer avec des vitres fumées, c’est ridicule.
    Je pense qu’une Rolex ne permet pas de faire des économies d’énergie ou d’eau. On peut voir l’écologie comme un luxe bobo, mais c’est aussi une préoccupation nécessaire, et peu importe si une frange de la population s’y met pour de mauvaises raisons – ce qu’il faudrait encore prouver. Qu’on profite que ce sont les classes sociales favorisées qui s’intéressent les premières à l’écologie en leur fournissant le bio et les équipements hors de prix, en en privant la plèbe, d’accord, mais non, personne n’a un récupérateur d’eau pour frimer, un récupérateur d’eau sert avant tout à récupérer l’eau ce qui n’est pas un luxe vu les ressources finalement faibles du pays. J’ai passé mes vacances sur une île où tout le monde avait des récupérateurs d’eau. Les panneaux solaires ils auraient bien voulu mais ils n’en n’avaient pas les moyens. Ce n’étaient pas des bobos parisiens mais des pêcheurs dalmates.
    Vouloir que sa maison soit autonome me semble nettement plus rationnel que de vouloir que tout le monde remarque sa montre. Mais bon ça doit être mon côté bobo parisien.

  16. By naomi on Sep 20, 2009

    il est évident que je parlais pas des pêcheurs dalmates. Je me demande si eux ils se déclarent de manière ostantatoire: écolo.
    je parlais de ceux qui ont un récupérateur d’eau pour arroser leur trois carottes. Ils ont aussi acheté un congélateur qui fonctionne en permanence pour conserver ces trois carottes. Carottes qui pourraient pousser sans arrosage d’ailleurs. leur récupérateur, ils le montre. Pas leur congélateur.

    Nous avons déjà eu nos donneurs de lecons. Nos ayatollahs qui voulaient nous imposer la bonne manière de vivre. Dans des maisons autonomes. En 68. Que sont-ils devenus?

    Les ayatollahs ostantatoirs de leur propre manière de vivre sont aussi beaufs que les porteurs de rolex. Et les acheteurs de rolex sournois. Je ne les juges pas, je les mets en tribus qu’il suffit de cibler pour les faire réagir comme les autres.

  17. By Jean-no on Sep 20, 2009

    Les pêcheurs dalmates ne se déclarent pas écolos, et quand on leur dit qu’il n’y a plus de thons rouges adultes dans la méditerranée, ils disent : « c’est pas nous, on ne prend que les petits [jeunes] thons rouges » et « c’est absurde que l’Europe nous demande de réguler la pêche alors qu’on n’est pas dans l’Europe ». Aucune logique, aucune inquiétude vis à vis des ressources, ils croient comme toi que les préoccupations écologiques sont une arnaque et que le bonheur réside dans la consommation : ils sortent de quarante ans de communisme et de cinq ans de guerre. Ce qu’ils ne voient pas c’est que leur vie n’a rien à voir avec celle de leurs parents, et dix voitures pots de yaourt sur une île ça ne pose pas les même problèmes que trois-mille hummers.
    Pour des raisons d’argent et de ressources, la récupération d’eau est vitale pour eux et le solaire les intéresse… Sauf que là bas le gouvernement n’aide pas, il décourage en taxant fortement les énergies renouvelables (si j’ai bien compris, car ça me semble ahurissant). Il faut dire que ce pays ultra-nationaliste, ultra-religieux, est aussi ultra-libéral. En quelques années, tout le patrimoine industriel et financier a été vendu à des allemands, des italiens ou des britanniques, et je ne parle pas du poids de la mafia. Du coup, on décourage les initiatives non pas pour des raisons politiques ni politiciennes, mais pour satisfaire les conseils d’administration des sociétés qui sucent le sang du pays – pas méchamment d’ailleurs, et avec le sentiment j’en suis sûr, d’apporter la civilisation en même temps que la dérégulation.
    Bon je suis très méchant avec les croates mais c’est ainsi que je les vois : ils dilapident leur héritage parce qu’ils sont pressés de posséder et de montrer qu’ils possèdent.
    Sur les hippies dans des yourtes après 1968 : je connais un peu, j’en connais des urbains qui ont tout lâché pour aller élever leurs chèvres. Parfois ils se faisaient des idées sur ce qu’ils voulaient vraiment, parfois ils sont heureux de leur choix, mais à part José Bové, je ne pense pas que c’était vraiment pour épater la galerie. Tu n’étais pas né, mais à l’époque les préoccupations écologiques faisaient parler d’elles mais ne concernaient que peu de personnes et étaient unanimement jugées comme une lubie de doux rêveurs. Et d’ailleurs c’était en partie vrai puisque pas mal de sectes ont profité de ces idées (plus facile de contrôler quelqu’un dans une campagne reculée). L’écologie était jugée idiote, de même qu’on trouvait à l’époque idiot de penser que le tabac avait un rapport avec le cancer du poumon, qu’on trouvait idiot de mettre sa ceinture de sécurité, etc.

  18. By naomi on Sep 20, 2009

    Plaisanterie:

    Notre recherche de l’idéale bobo donne le pouvoir à la Chine. Il ne reste plus qu’à espérer que la Chine deviennent rurbain, écolo et bobos. Et si ils ne veulent pas?
    On leur offrira des fleurs et des parfuns?

    Comme disait l’autre au retour de Munich: « les cons, s’il savaient »

    je pense qu’il faut protéger la planète. Mais je suis incapable de faire la différence entre ce qui est intelligent et ce qui est des niaiserie et ce qui de la manipulation politique.

    Mais quand je vois tous ces bobos parisiens
    nous faire de grands discours, donner des leçons à tous le monde. Mais partir en voiture ( ou en avion) vers le sud parce qu’ils préfèrent la chaleur. je me dis: ils ne sont pas crédibles ces beaufs.

    Ce n’était pas pour épater la galerie? Comment un adolescent montre à la galerie qu’il existe?

  19. By Jean-no on Sep 20, 2009

    @naomi/marc/etc. :
    Les chinois sont assez concernés par l’écologie parce qu’ils ont des catastrophes sanitaires à échelle chinoise et c’est peu dire. Ils sont aussi obsédés par la prospérité : après les famines du grand bond en avant et l’horreur de la révolution culturelle, on ne peut pas tellement leur en vouloir.
    Personnellement je ne connais aucun indice qui prouve que quelqu’un a des préoccupations écologistes pour épater la galerie. Que les politiques puissent être insincères et suivent le sens du vent, ça me semble naturel. Que certains choix soient incohérents (on renonce à telle chose bénigne pour se donner bonne conscience mais pas à telle autre peut-être bien plus problématique), c’est une habitude humaine. Se donner bonne conscience n’est pas faire semblant, ça peut être aussi inefficace mais ça n’est pas du tout la même motivation, dans un cas il s’agit de pouvoir se regarder dans la glace et dans l’autre, de susciter l’admiration ou l’envie.

  20. By Anonyme de passage on Sep 20, 2009

    Bonjour,

    J’aimerais venir sur plusieurs points.

    1 – Lorsque vous dites que ce n’est certainement pas le premier ni le dernier site dont la production finale n’est pas de qualite et dont la somme depasse , beaucoup trop, la valeur reelle du produit. Il est vrai, je l’accorde et au niveau des prix exhorbitants parfois et au niveau de la qualite, le web a encore bien du mal a se faire reconnaitre comme un vrai domaine professionnel, et pour beaucoup encore l’important est d’avoir un site web, point.

    Seulement des sites institutionnels ou des divers logos qui peuvent nous choquer, et jamais, jamais, aucun d’eux n’ont encore ete d’une qualite aussi mediocre que DA.org.

    Le fait est que l’on ne s’est pas dit « quoi ? 40 000 euros pour ca ? », la reaction classique d’indignation devant un nouveau logo hors de prix.
    Mais cela s’est deroule en deux etapes : « c’est un fake non ? » puis « 40 000 euros ? C’est une blague ? »
    L’impact n’est pas du tout le meme, mais si le site avait coute ce qu’il vaut, il y aurait quand meme eu le premier effet kiss cool qui est bien plus fort et a declenche l’hilarite generale.

    Apres le double effet kiss cool, vient l’information du compagnon cense etre doue en multimedia, et qui a autant de competences que mon petit cousin avec son skyblog, puis encore apres des explications de l’interessee qui s’enfonce en faisant des propositions de fonctionnalites absolument ridicules.

    Certes je ne jetterais pas la pierre a quelqu’un qui ne connait rien en multimedia, mais je la jetterais a celui qui veut en tirer profit sans s’y interesser un minimum et qui persiste et signe dans la precipitation.

    Voila pourquoi ce site a fait plus « scandale » que n’importe quel autre qui aurait pu etre paye deux fois son prix, parce que l’on est dans la surenchere de ridicule et d’absurdites.

    2 – Quand au fait que ce ne soit pas choquant que ce soit « la boite du copain » qui fasse la realisation de ce site, je repondrais que si c’est choquant, bien plus que le premier point qui finallement n’est qu’amusant, et ce pour plusieurs raisons.

    D’abord parce que comme dit precedemment, le domaine du web est un domaine professionnel dans lequel il est difficile de se faire reconnaitre en tant que tel, et il est quand meme un peu scandaleux que des personnes du gouvernement preferent se faire une tambouille maison plutot que de faire appel a des gens dont c’est le metier.

    De deux parce que Mme Royale n’est pas Mme Michu qui veut juste avoir un album photos de ses chats en ligne, mais une personnalite politique qui veut mettre en place un outil pour son image et sa communication avec ses partisans.

    A ce niveau la, on fait les choses bien ou on ne les fait pas, et faire preuve d’un si grand amateurisme en refilant aveuglement le projet, ca fait quand meme pas tres serieux.

    De trois, parce que ne pas faire une petite etude au prealable de ses besoins, de ce qu’il se fait actuellement, et des differentes solutions possibles pour foncer sans reflechir et faire au plus rapide, c’est tres revelateur de la personnalite et ce n’est pas rassurant.

    Alors il est vrai que nombreux sont ceux qui ne vont pas chercher leurs prestataires bien loin. Parmis ceux-la, certains heureusement, sont capable d’evaluer la qualite de leur prestataires, les autres font preuve d’un grand amateurisme, et le fait que Mme Royal ne soit pas la seule ne change rien au fait que ce n’est pas serieux, surtout dans sa position.

    Rien a voir avec le fait que ce soit une femme, je le suis egalement, mais je suis aussi web developpeur et ce n’est pas qu’un site « moche » ca va bien au-dela.

  21. By Jean-no on Sep 20, 2009

    @Anonyme :
    1. le logo de l’Anpe pompé sur celui d’une boite italienne pour 2,4 millions d’euros ; le nom « pôle emploi » inventé pour 500 000 euros ? Cela me semble assez scandaleux. À titre professionnel, je me dis comme vous que si on me donnait 40 mille euros j’en ferais sans doute quelque chose de mieux que DA.org, bien sûr. Mais le logo de l’Anpe puis son remplacement rapide par pôle emploi, ce sont nos impôts, contrairement à DA.org
    2. Car justement DA.org n’est pas fait avec l’argent public, on peut se moquer de la somme et du résultat mais on n’a pas de reproches à faire sur l’air du gaspi des impôts, chacun dépense son argent comme il l’entend. Quand vous dites que Ségolène Royal est quelqu’un « du gouvernement », j’ai peur que vous manquiez un peu de compréhension de la situation politique du pays ! Ségolène Royal a bien un mandat public (présidente de la région Poitou-Charente) mais il n’est pas lié à cette affaire.

    Pour finir, les femmes peuvent se montrer sexistes, si vous en étiez une vous le sauriez !

  22. By Hitomi on Sep 20, 2009

    Du sexisme? Mais arrêtez un peu! Le fait est que Ségolène Royal, avec ce site, vient de faire une bourde monumentale, à un moment pas particulièrement favorable non plus, et qu’elle en récolte maintenant les fruits (pourris, c’est vrai). Cela n’a rien à voir avec du sexisme, mais plutôt avec un manque flagrant de stratégie et de cohérence! Et en plus, elle s’enfonce de manière ridicule en répondant à côté de la plaque aux accusations qui lui sont faites. Sans compter que si, effectivement, 40’000 Euros n’est pas énorme pour un site Web « professionnel » et donc fonctionnant correctement, c’est une véritable arnaque dans le cas de cette daube qu’elle nous décrit comme la base d’un « nouveau média ». Alors qu’elle n’a pas arrêté de se présenter comme une alternative à la politique des petits copains, des manipulations et des mensonges, voilà qu’elle tombe aussi sec dans ces mêmes travers! Et c’est cela, je crois, bien plus encore que les questions de l’esthétique de son site web, qui choque les gens. Et si elle avait été un homme, on serait tout aussi consterné!

    En fait, Ségolène Royal semble malheureusement en sérieuse perte de vitesse politique au niveau national pour plusieurs raisons: discours politique conservateur (bon, vous me direz, c’est la même chose pour Martine Aubry et les autres éléphants du parti) en total décalage avec les réalités de ce monde, une bonne dose de démagogie dépassée, une incapacité à maîtriser les nouveaux outils de communication (Sarkozy, c’est encore pire, mais il est président, donc ça a moins d’importance maintenant), son incapacité à faire des alliances avec les autres acteurs politiques, etc. Alors, pour créer un écran de fumée face à ces échecs, elle et ses fans invoquent un tas d’excuses parano, allant de la révélation du complot anti-ségo au simple sexisme.

    Soi-disant chacune de ses bourdes seraient montées en épingle, mais le fait est que ce genre d’erreur n’a pas besoin de l’être, c’est déjà énorme! Il ne s’agit pas que d’apparence, la communication (en tant que plate-forme de création de relation durable entre les acteurs) est essentielle en politique et les moyens mis en œuvre pour la réaliser reflète donc la manière dont leurs auteurs conçoivent les relations avec les citoyens. Présenter en grandes pompes un site difficile à visionner, dont les liens ne fonctionnent pas correctement et l’interface impose certains contenus (comme la vidéo en page d’accueil qui démarre toute seule et que l’on ne peut pas arrêter), bourrés de bugs, etc…pose un réel problème, d’autant plus si ce site est destiné à devenir un « média », c’est-à-dire, un lieu d’échange commun entre les membres de Désirs d’avenir et leurs concitoyens.

    Alors, quant elle aura fini de faire dans la victimisation à outrance, elle pourra peut-être commencer par écouter ses supporters, reprendre la main sur ses affaires et relancer la locomotive! C’est ce que je lui souhaite personnellement, car je trouve vraiment triste sa situation actuelle. A mon sens, elle devrait vraiment prendre plus de distance avec le PS et l’extrême-gauche et proposer une vision du monde plus indépendante de tout ce fatras idéologique qui alourdit ses anciens compagnons de route.

    Ségolène Royal constitue un modèle intéressant pour beaucoup de femmes désirant s’engager en politique et ce serait vraiment dommage qu’elle se décrédibilise totalement avec ce genre de bourdes.

    PS: Je tiens à préciser que n’étant pas française et ne vivant pas en France, je ne peux que commenter la vie politique française, sans y participer.

  23. By Jean-no on Sep 20, 2009

    @Hitomi : le site est affligeant, tout le monde est d’accord (je pense que ma description ne dit rien d’autre !). Pourtant il me semble qu’il y a deux poids deux mesures, c’est peut-être du sexisme, peut être du parisianisme,… Mais la réaction au site, par son ampleur, me semble liée au fait qu’il s’agisse de Ségolène Royal (le même site aurait-il provoqué les mêmes réactions s’il s’agissait de quelqu’un d’autre ?), quoi que ça veuille dire.

  24. By naomi on Sep 20, 2009

    Je voudrais tenter une explication. Ou une possibilité d’explication. J’ai un site. il est un outil essentiel pour le fonctionnement de mon entreprise. Il est assez bien de l’avis général. Mais a besoin d’un mieux.
    Je me suis adressé à une grande agence avec pignon sur rue. Après bien des recherches dans un domaine ou tout le monde a des certitudes mais pas de preuves.J’ai pris la décision d’améliorer la fonctionnalité technique. Mais surtout ne pas toucher à la créativité: Voila ce que j’ai demandé à l’agence.
    Pourquoi. pour les droits d’auteur. Qui est propriétaire? L’agence? Les divers intervenants, le free lance, le graphiste qui, si il est viré, peut dire qu’il n’a pas cédé ses droits…Tous le monde, pour avoir le budget, veut me sécuriser. Mais je sais jusqu’ou un graphiste peut aller pour un coup de quelques milliers d’euros.
    Alors, comme j’ai pas l’impression que le monde de la politique n’est pas fait que de fidélités, de bonnes manières etc..Je pense qu’il est plus malin de confier un travail stratégique à son neveu, son petit ami etc…On se protège ( peut-être) mieux des trahisons et des coup de jarnacs de ses amis de trente ans et des recommandations des gens qui passent si facilement à l’ennemi.
    Et tant pis si les rois de l’esthétique ne sont pas contents. C’est combien de divisions de ménagères?

  25. By Jean-no on Sep 20, 2009

    @Naomi : Les grandes agences (plus de 100 employés) verrouillent très bien la question des droits d’auteur et si l’une embauche un DA freelance avec un contrat vaseux à ce niveau, le DA se retourne contre l’agence, pas contre le client voyons ! Pour ma part, chaque fois que j’ai travaillé pour une structure importante, publique ou privée, on m’a fait signer des pages de contrats de droits d’auteur avec chaque fois l’assurance que je ne réclamerais rien de plus que prévu.
    Ce que tu appelles la fonctionnalité technique a un rapport avec la créativité. Sur Internet, l’ergonomie, l’arborescence, ça fait partie du design et si tout le monde rigole de désirs d’avenir c’est parce que tout le monde le sait. Le graphisme n’est pas qu’une affaire de « joli ».
    Utiliser ses proches comme prestataire peut être une bonne idée pour ce qui est du contrôle, mais une mauvaise si on se méprend sur la capacité desdits proches à remplir le contrat. Le nombre de cas de figure possibles est facile à estimer : clients x prestataires x projets.

  26. By Hitomi on Sep 20, 2009

    Un même site aurait provoqué la même consternation s’il s’était agit d’un politique tout aussi en vue que Mme Royal. Je suis désolée, mais même si certains de ses critiques peuvent être animés d’un sentiment de sexisme ou de parisianisme ou je ne sais de quel -isme, ce n’est pas une raison de se réfugié derrière l’argument de la victimisation. C’est même une stratégie perdante, car lorsque l’on s’investit en politique et que l’on descend dans l’arène public, on s’expose forcément à toutes sortes d’attaques et de coups fourrés. Il faut alors essayer d’assumer en prêtant le moins possible le flanc aux attaques. Or, Ségolène Royal, ces derniers temps, fait exactement le contraire. Elle peut donc aussi s’en prendre à elle-même. Un peu d’auto-critique ne lui ferait pas de mal, j’ai l’impression!

    Ainsi, au lieu de prétendre que Barrack Obama aurait pris exemple sur son initiative pour sa communication de campagne présidentielle (une affirmation totalement gratuite, eu égard à la bien meilleure compréhension des nouveaux outils de communication démontré par ce dernier…une simple comparaison entre leurs sites web respectifs en 2007-2008 et leurs modes de communication avec la base le prouve largement d’ailleurs.), elle ferait mieux de prendre exemple sur sa manière à lui de refuser de se réfugier derrière le statut de victime du racisme, et pourtant, Dieu seul sait qu’une bonne partie de la classe politique américaine et des citoyens qu’elle représente, est raciste, même ouvertement raciste! Tout comme lui, elle ferait donc mieux d’ignorer ces attaques ou de botter en touche, pour se concentrer sur les véritables enjeux de la politique qu’elle prétend défendre. Et tant qu’elle y est, elle pourrait aussi, d’ailleurs, s’inspirer de sa manière de communiquer avec ses concitoyens…jamais, jamais, Barrack Obama ne se permettrait de présenter à ses militants un site aussi mal fichu!

  27. By Jean-no on Sep 20, 2009

    @Hitomi : je ne sais pas s’il aurait provoqué la même consternation, parce qu’il existe des sites de politiques tout aussi navrants qui ne provoquent pas ces réactions. Notez que je ne défends absolument pas ce site. Sur ce que raconte Ségolène Royal, il y a un autre problème qui est que cette dernière a tout axé sur les médias, sans les contrôler : elle n’a pas de militants véritables derrière elle alors que le public l’aime mieux que d’autres politiques plus influents au sein du parti. Mais puisque les médias ont décidé qu’elle n’était pas crédible (bien qu’ils la trouvent intéressante pour d’autres raisons), ils ne parlent jamais de ce qu’elle propose (si elle propose quelque chose, je n’en sais rien) mais uniquement des questions annexes. Il est certain qu’elle paie pour avoir investi toute son énergie dans les médias. Ce que je sais quand même c’est que quand elle sort dans la rue aux bras d’un type, ça fait la couverture de Match, elle est traitée en starlette (mais ni comme patron d’un courant du PS ni comme présidente d’un conseil général), tandis qu’on ne nous dit rien de la vie affective des Montebourg, Valls et autres.
    S. Royal a prétendu que Barack Obama suivait son exemple mais Bayrou et Sarkozy aussi ! Ils sont tous aussi ridicules pour le coup.

  28. By naomi on Sep 20, 2009

    Le free, (DA ou pas), l’employé viré,… peut se retourner contre l’agence ET contre le client qui est en train d’utiliser « SA » création. Tout le monde connaît la réponse? Très bien. Tu es certain que le graphiste a fait assez de droit pour estimer qu’il n’a aucune chance de se faire un peu de fric. C’est peut-être ses copains qui ont fait du droit qui vont lui dire de laisser tomber? Il y a, aussi, des associations qui poussent au conflit.Comment le client peut-il être sur que le contrat que l’agence vient de signer avec le free est blindé?
    De toute façon, c’est un juge qui décidera. et en attendant? On fait quoi avec le site?
    Ou t’es couvert à 100%. Si tu as des doutes tu ne peux pas prendre le risque de la mauvaise décision .
    Et en attendant qu’est-ce que racontent les journalistes?
    Un discours sur l’incompétence et la naiveté de ségoléne?
    Un discours sur le non respect des créateurs et du droit de ségoléne?

    NB: ne pas oublier qu’elle a déjà eu des problèmes juridiques avec des employés (Passés à l’ennemis?)
    NB: ne pas oublier que le créateur est super-protégé et que ses droits ne peuvent pas être cédés.

  29. By Jean-no on Sep 20, 2009

    Le créateur est protégé et même souverain sur sa création en l’absence de contrat. Il ne peut pas céder sa paternité (aucune société ne peut refuser à un graphiste de revendiquer sa création), c’est la spécificité du droit français, mais il peut céder tout le reste, à moins que la justice ne juge le contrat trop déséquilibré (léonin).

  30. By naomi on Sep 20, 2009

    oui, la fonctionnalité a un rapport avec la créativité. C’est pour cela que j’ai bien fait attention de ne demander que du travail de technicien et pas de créateurs sur le contrat.

  31. By Jean-no on Sep 20, 2009

    Je pense que tu confonds « technicien » et « exécutant ». Un graphiste est un technicien de son domaine. Et le droit d’auteur du programmeur est défendu par la loi sous le même statut que celui de l’écrivain ou du photographe.

  32. By Hitomi on Sep 20, 2009

    Ok, je ne prétends pas connaître tous les sites Web des politiciens français…ils sont quand même plusieurs milliers et j’ai cru comprendre qu’ils sont de plus en plus nombreux à tenter l’expérience du Web avec un bonheur souvent mitigé. Néanmoins, en visitant les sites web de politiciens tout aussi en vue qu’elle (et pour moi, c’est un critère important: on ne peut la comparer avec un syndic d’une petite commune de 2000 habitants ou le député presque anonyme, perdu dans la masse des parlementaires régionaux ou nationaux), je n’en trouve aucun qui soit aussi nul que cette nouvelle mouture de Désirs d’avenir. Je crois que l’acharnement de certains critiques tient vraiment à l’énormité du décalage entre ce qui est proposé (un véritable « machin » informe et bourré de bugs) et les discours dithyrambiques sur la « montée en puissance » du site de Désirs d’avenir, sa transformation en « média » alternatif, le progrès extraordinaire qu’il représenterait en terme de démocratie participative (avec un design de 1995?), et je ne sais quoi encore.

    L’argument de l’impossibilité de contrôler son image dans les médias pour justifier ce cafouillage ne tient pas non plus. S’il est vrai qu’elle ne peut influer que marginalement sur ce que font les organes médiatiques d’information avec sa personnalité, elle dispose justement de ce contrôle sur son site Web! S’il y a bien un lieu où elle peut s’affranchir du joug de ces institutions, c’est sur Internet!! Or, elle ne semble pas du tout l’avoir compris. Non seulement dans la forme technique (son site actuel), mais aussi sur la forme expressive, notamment la manière quasi psycho-rigide dont elle s’est mise en scène dans la vidéo postée sur la page d’accueil.

    Quant au fond, je pense qu’elle va aussi devoir y réfléchir de façon plus sérieuse. Après avoir eu des discours vraiment intéressants au-début de la course à la présidence, elle s’est, depuis, repliée sur la vieille idéologie conservatrice et poussiéreuse d’une gauche aux abois. Et malheureusement, ce manque d’idée et de réflexions sur la situation actuelle du monde se reflète aussi dans l’évolution de son mode de communication. On dirait qu’elle est bloquée dans les années 80-90.

    Je pense donc que cet énorme ratage a des racines plus profondes que ne veulent le reconnaître certains, à commencer par Mme Royal elle-même.

  33. By Jean-no on Sep 20, 2009

    Le décalage entre l’ambition affichée (créer un média participatif pour une prétendante à la représentation nationale) et le résultat provoque un effet comique instantané. Mais Ségolène Royal est certes plus mal conseillée que d’autres sur ce point (visiblement) mais n’en reste pas moins symptomatique des élites sorties de l’ENA pour qui le clavier et l’écran sont des affaires de secrétaires, des questions méprisables. Depuis l’affaire de la souris de Jacques Chirac, ils savent tous qu’il faut se mettre à la page, mais leur maladresse est monstrueuse et j’ai vu plus d’un site über-raté lors de la campagne présidentielle notamment (campagne que Ségolène Royal ignore avoir cessé).
    La vidéo de S. Royal sert justement à dire ce qu’elle ne peut dire dans les médias, mais elle est sur la défensive et dans ses petites histoires, c’est bien sûr risible. Mais dans sa position, un autre ferait-il mieux ? Je ne sais pas, je ne parierais pas.

  34. By naomi on Sep 20, 2009

    Et le contrat doit être très précis. D’une précision quasi impossible. Il permet donc au créateur de croire qu’il peut gagner et l’encourager à une procédure.
    Ce n’est pas la sanction financière qui est le plus gros problème. Pas encore. Mais les dégats de la procédure, elles même.

  35. By Jean-no on Sep 20, 2009

    La sanction financière peut être importante, mais pour revenir au point de départ, il me semble que les grosses agences font très attention à tout ça. On m’a déjà fait signer dix pages pour un site évènementiel de rien du tout, et je ne pense pas que ça m’était réservé. Les grosses agences de comm’ prennent à mon avis plus de risques dans leur gestion des stagiaires que dans leurs contrats avec les freelance, mais bon je n’ai pas bossé avec la terre entière, je suppose que tout le monde ne fait pas les choses bien. Mais s’il suffisait d’un no-graphisme pour échapper aux procès, ça se saurait.

  36. By naomi on Sep 20, 2009

    Tu as raison le terme juridique est exécutant. Par technicien, je voulais préciser qu’il s’agissait d’un exécutant dans le domaine technique-technologique.

  37. By naomi on Sep 20, 2009

    Quand tu parles de free, tu devrais imaginer l’éventail total qualificatif des free.

  38. By Jean-no on Sep 20, 2009

    Quand tu parles de free, tu devrais imaginer l’éventail total qualificatif des free

    Excuse-moi d’être con mais je ne comprends pas du tout la phrase. Par « free », tu veux dire « indépendants » ou « freelance » ? Jamais entendu personne parler de « free » pour autre chose que pour décrire la célèbre marque de l’opérateur Illiad.

  39. By naomi on Sep 20, 2009

    oui, je parle des freelances, des indépendants…des auto entrepreneurs, des cdd…des intervenant ponctuels. Des nomades.

  40. By naomi on Sep 20, 2009

    j’ai vu, il y a quelques minutes, le site de ségoléne à la télé. Plusieurs secondes.
    Il passe bien:
    Alors les journalistes le montre.
    la ménagère peut voir que c’est un site et que donc C’est moooodeeeerne.
    L’accroche: désir d’avenir se voit bien.
    La photo de ségoléne passe.
    le reste on ne voit pas, alors!!C’était un petit écran.

    C’est peut-être de la merde. mais cela marche.

    Elle ne gagnera jamais le concours de chaumont. C’est trooooop dommage.

  41. By Jean-no on Sep 20, 2009

    Le site en question est clairement fait pour passer à la télé plutôt que sur un écran d’ordinateur. Mais là, petit bug dans la comm’ : la plupart des gens connaissent Internet, on n’est plus en 1995.
    Il est normal que ce site ne remporte pas le concours de Chaumont (sauf fraude grossière) car c’est un concours d’affiches. Elle ne remportera pas non plus d’Academy Award ni de victoire de la musique, a priori.

  42. By naomi on Sep 20, 2009

    Oui, la plupart des gens connaissent internet.
    Mais il faut être un actif pour aller sur un site. Qui va faire les démarches actives pour aller sur ce site? ceux qui s’y verront.
    Achetez-vous des journaux provinciaux? On n’y parle pas des graphistes. on y parles de votre voisin. Paris? Moins que le programme télé.
    C’est le premier site politique provincial qui parle de votre voisin.Léon.
    Je dis n’importe quoi? OUI.

  43. By pull on Sep 20, 2009

    « Je dis n’importe quoi? OUI. »
    un éclair de lucidité?

  44. By naomi on Sep 20, 2009

    Ah, merci. Je commençais à désepérer. Et être dans l’obligation de remettre en cause mes connaissances sur le reflexe conditionné.

  45. By Jean-no on Sep 20, 2009

    @naomi : désolé d’être bête une fois encore mais je ne comprends rien à ce que tu veux dire. Ça a l’air très clair pour toi, mais à quoi bon écrire si tu es seul à te comprendre ? Quelles sont tes connaissances, on est censé les connaître ?
    Imagine que je te réponde avec des phrases creuses du genre : « cela confirme bien ce que j’en pense » ou « j’ai donné mon avis sur ce sujet à quelqu’un une fois »… Quelle serait leur charge informative ?

  46. By naomi on Sep 20, 2009

    je me parlais à moi même. Si personne n’avait réagi comme pull, j’aurais été déçu. je n’aurais pas du exprimé mon resenti personnel. C’est pas bien. je ne recommencerais plus.

  47. By Anonyme de passage on Sep 20, 2009

    @Jean-no >
    Je vous l’accorde bien volontiers qu’il y a bien d’autres scandales (et depuis celui de l’ANPE il y a plus de 6 ans maintenant, il y en a eu plein d’autres, plus ou mois reveles, et que ce soit avec l’argent des impots ou pas), seulement ai-je bien specifier que ce n’est pas tant le cout du site que son ensemble, d’autant plus quand Segolene Royale nous explique l’ambition de cette production. Je vous invite a me relire.

    Deuxiement, lorsque je parle du gouvernement, je ne fais plus ici fait que de Mme Royal, mais bien d’une generalite, partis politiques, ministeres, mairies, et autres organismes publics sont bien loin de se soucier de la qualite du site. Recemment encore un ami designer cherchait quelques exemples de sites institutionnels… Ce n’est pas du cote Francais que j’ai pu lui faire quelques propositions (a mon grand desespoir et ce depuis des annees).

    Enfin, Monsier je trouve bien bas votre derniere phrase. Si les femmes sexistes existent, plus rare sont celles qui travaillent dans un milieu d’hommes ce qui est encore le cas de mon activite. Mais les femmes, notamment aujourd’hui ont tendance a mettre de cote leur sexe au travail pour ne plus etre qu’un professionnel. Si vous etiez une femme, vous le sauriez :)

  48. By Jean-no on Sep 20, 2009

    @Anonyme : Le décalage entre l’ambition et le résultat fait rire, c’est certain, mais je ne trouve pas qu’on ait des raisons de se scandaliser si on ne paie pas de cotisation à désirs d’avenir. C’est vous qui avez qualifié Ségolène Royal de « personne du gouvernement », pas moi hein.
    En tant que professionnel du web, je suis étonné et même attristé de voir un site aussi rétrograde. Mais comme j’ai déjà participé à des sites au budget plus important (mais bien meilleurs je tiens à le dire), la somme en elle-même ne me choque pas, on ne sait pas ce que recouvre la prestation, notamment dans la durée.

  49. By naomi on Sep 20, 2009

    Un jour, un député est venu dans mon entreprise.  » C’est bien ce que vous faites  » etc…
    Puis, « c’est vous qui faites cette pub? » Oui.  » Si j’avais su, je ne serais pas venu »

    Depuis il continue à m’envoyer le journal de son parti. Vert. je peux vous assurer que son journal n’a rien d’un outil de pub. C’est du genre Ségoléne.

    En France certains ont été dressés a détester la pub. Plutôt faire des merdes que se voir reprocher de faire de la pub. Cela est unique au monde.
    Si nos politique sont obligés à ne choisir qu’entre des merdes efficaces ou des oeuvres artistiques inefficaces, certains choisiront les merdes efficaces. Est-ce les seuls coupables?
    remarque: je sais que c’est plus nuancé.

  50. By Jean-no on Sep 20, 2009

    Rien pigé à ton anecdote (qui parle à qui ?)
    J’adorais la pub quand j’étais jeune. À quinze ans j’avais un grand cahier où je notais chaque pub, ce qu’il y avait dedans et mon jugement esthétique… Ensuite j’ai grandi et je me suis aperçu des implications qu’avait le monde de la communication.
    Prenons les cas de Sarko ou Ségo : ils n’ont que peu d’opinions personnelles, l’un comme l’autre, pour eux tout est dans l’apparence, mais leurs textes sont risibles (Sarkozy sur les religions ou Royal sur les mangas) et leurs opinions sortent droit du Parisien Libéré, avec de vagues nuances, dues notamment à leur éducation et à leur parcours. Eux ils sont la comm’, et c’est peut-être aussi pour ça que tout le monde rit de la maladresse du site désirs d’avenir : quand on mise tout sur la comm’, on est jugé sur ce qu’on montre.

  51. By naomi on Sep 21, 2009

    Il me semble que Ségoléne et Sarkosy ne sont pas des produits de leur parti. Ils ont joué le peuple contre l’institution. Et cela a marché pour tous les deux.
    Voila ce qu’on leur reproche rééllement. A travers son site et à travers sa Rolex. Ils sont trop peuple.
    Ségoléne et Sarkosy devraient se parer des codes des graphistes et de la France d’en haut.
    Vive la France, vive la république.

  52. By Jean-no on Sep 21, 2009

    Aucun parti n’a jamais trop fait d’efforts sur le graphisme ! Si tu avais raison, aucun graphiste bobo parisien ne voterait jamais vert !
    Le peuple, c’est aussi le populisme – Sarkozy est moins riche que les gens pour qui il travaille mais infiniment plus que ceux qui votent pour lui. Dans leurs partis, Ségo et Sarko ont court-circuité la hiérarchie, dynamité les règles, et ça leur est reproché, mais pas de la même manière, puisque dans un cas ça a permis la victoire à l’élection présidentielle et dans l’autre, non.

  53. By Anonyme de passage on Sep 21, 2009

    @Jean-No : vous reduisez mon argumentaire pour ne le focaliser que sur le cout, que j’ai precise n’ai pas le plus important. C’est le rendu final qui fait rire (et ce n’est pas ca qui me choque). Et c’est l’enormite du rendu final qui a fait ce buzz, pas tant le prix.
    Ce que je considere comme un scandale, c’est le manque de consideration, encore et toujours, tres tres francais, des nouvelles technologies. Vous-meme devriez le comprendre si vous faites partis de ces professionnels qui depuis des annees se battent pour etre reconnus comme professionnels et imposer de qualite. Il est d’abord amusant, puis agacant, puis vexant de voir qu’aujourd’hui encore on pense que n’importe qui peut faire un site. (Ce qui dans le fond est veridique mais nous ne parlons pas d’un skyblog ou du site du boulanger du coin, ce qui fait une enorme difference, entendons-nous bien je pense que le boulanger du coin merite egalement un site digne de ce nom).
    L’erreur est encore plus impardonnable venant d’une personne qui souhaite profiter des nouvelles technologies pour en tirer profit dans sa communication et son image.

    Certes je me suis trompe dans mes termes, Mme Royal n’est pas au « gouvernement », mais encore une fois, ce n’est pas non plus la voisine de palier, d’autant plus que l’idee de cette communication est au’elle y arrive… au gouvernement, a la tete meme.

    Il est dommage que vous ne me repondiez que sur des parcelles de ce que j’ecris.
    Ayant bosse au sein d’une des plus grosses agences de comm avec donc des clients tres riches aux projets bling-bling, je vous rejoindrez sur le fait qu’il y a des sommes bien plus astronomiques qui sont parfois en jeu sans vraiment que ce soit justifie. Il y a aussi la « Creation » qui a un cout tout subjectif (contrairement au cout d’un technicien / jour qui est clairement defini).

    Si la pertinence Creation peut etre subjective, dans tous les cas DA.org ne pourrait justifier le cout d’une quelconque creativite, donc ne se basant que sur une facturation d’un prix a la journee et estimant le temps d’un tel projet, ca fait quand tres tres tres cher a la journee et proportionnellement cela est moins justifie que certains des projets aux prix exhorbitants sur lesquels j’ai travaille.

    On ne peux pas comparer avec le voisin sans prendre en compte tous les parametres.

    Ce qui me scandalise, n’est ni le prix, ni l’horreur, ni l’amateurisme de ce site, Monsieur, soyons clairs la dessus, meme si cela en rajoute une couche epaisse.
    Ce qui me scandalise, c’est que Mme Royal ne fait pas preuve de professionnalisme, ne fait pas appel a des professionnels, invite ses partisans a etre ses conseils medias, et meprise de par ce fait toute une profession, la notre Monsieur.

    Les professionnels du batiments s’insurgeraient si ca avait ete de construire (disons une salle des fetes) par des bricoleurs du dimanche pour un prix de professionnel.
    Les fondations seraient pourries, les normes ne seraient pas respectees. Et les pro-Royalistes diraient que ce n’est pas grave si la salle des fetes est moche puis que l’on peut toujours paufiner les details tel le papier-peint. Et Mme Royal s’excuserait en disant qu’effectivement elle est allee un peu vite en confiant le chantier a son oncle qui a pourtant construit une tres jolie cabane dans son jardin, mais invite chacun a venir avec son marteau filer un petit coup de main pour que ce soit la salle des fetes la plus moderne et la plus accueillante de France.

    N’etes vous pas d’accord ?

  54. By Jean-no on Sep 21, 2009

    Je ne pense pas que quelqu’un fasse exprès de mal faire. Il peut faire l’impasse sur un sujet mais là, visiblement, S. Royal était persuadée de tenir le bon bout (d’où les moqueries). Je ne me bats pas pour imposer la qualité personnellement, ni pour ma profession, je n’ai pas d’amour particulier ce qui est bien et ce qui est comme il faut. Je recherche plutôt l’excellence et l’originalité, ce n’est donc pas que le site Dd’A soit « différent » qui me choque, c’est qu’il soit mal conçu et laid.
    Je réponds sur les choses que vous dites qui me semblent erronées (pour le reste, tout le monde est d’accord sur la médiocrité du site hein, il n’y a pas à tortiller).
    Pour le prix de la prestation DA.org, je ne parlais pas de valeur ajoutée créative. Je voulais dire que s’il y a un hébergement très particulier (enfin visiblement le serveur choisi n’est pas un tank) avec broadcast vidéo en direct (j’ai cru comprendre que c’était une des fonctionnalités prévues), et si la réalisation d’une vidéo par semaine est bien prévue dans le coût, ma foi, qu’en demanderait une agence ? Ce sont des données assez objectives même si entre ce que SRoyal dit et croit sur son site et la réalité, il semble y avoir de l’espace.
    Sur le fait de ne pas travailler avec des gens sérieux, eh bien ce n’est pas encore imposé par le code civil ni par le code électoral : elle fait ce qu’elle veut, et si mon voisin a eu tort de vouloir refaire sa façade tout seul (et c’est le cas), ma foi c’est son problème. Pour des bâtiments publics comme votre salle des fêtes, ce serait scandaleux, mais dans sa propriété, chacun est maître non ?

  55. By Anonyme de passage on Sep 21, 2009

    « mais là, visiblement, S. Royal était persuadée de tenir le bon bout »

    Oui c’est ce qui est affligeant. Si encore elle avait assumer de vouloir faire un site cheap, pas cher et tout degueu, c’eut ete moins grave.

    « Je recherche plutôt l’excellence et l’originalité, ce n’est donc pas que le site Dd’A soit « différent » qui me choque, c’est qu’il soit mal conçu et laid. »

    Comme tout le monde, plus sur le fait qu’il soit mal concu que laid d’ailleurs (pour ma part), car il est a des annees lumieres de ses ambitions, il est donc absolument impossible que cette realisation aie ete en amont profondement reflechi et etudie. Le ktichissime du design qui est la premiere chose qu’on voit ne fait qu’accentuer l’amateurisme de la conception, si derriere le site tenait la route ca n’aurait pas tant fait un pataques.

    Sur le fond, chacun fait ce qu’il veut chez soi, certes (notez cependant que le site n’a pas pour vocation d’etre aussi prive qu’un coin de son jardin personnel). Mais qu’on ne vienne pas s’etonner alors du retour de baton, et qu’on ne viennent pas traiter ceux qui se moquent de UMPiste ou de sexistes ou je ne sais ce que j’ai encore pu lire.

    En tout cas je suppose qu’a present vous ne ferez pas confiance a votre voisin pour d’eventuels travaux de renovation…

  56. By Anonyme de passage on Sep 21, 2009

    Precision : quand on parle de scandale et de choquant. Il faut nuancer, je ne pense pas que nombreux le vivent reellement comme une injustice.

  57. By Jean-no on Sep 21, 2009

    Voilà, je pense qu’il n’y a pas de quoi dramatiser : la seule victime, c’est la commanditaire du site à mon avis

  58. By Anonyme de passage on Sep 22, 2009

    Jean-No > mes yeux… mes yeux ont pas mal souffert egalement :)

  59. By naomi on Sep 22, 2009

    J’ai déjà dit ce que je pensais de la qualité de ce site. Mais je ne suis pas sur que les graphistes, les illustrateurs, les typographes soient, en général, les mieux placés pour critiquer ce site sur son « manque de modernité ». Que cela ne corresponde pas à leurs codes,leur école, est une chose. Dire que ce n’est « pas moderne » parce que cela ne correspond pas à leur codes est autre chose. Et c’est pas exacte.

  60. By Jean-no on Sep 22, 2009

    Les graphistes, les illustrateurs, les typographes, ont chacun un métier et une expérience qui peut leur permettre d’émettre des jugements techniques fondés sur un vrai savoir. Le typographe, par exemple, connaît des règles qui ont certes évolué en 500 ans de métier, mais dont la base n’a pas changé : il faut que le texte soit lisible.
    Bien entendu, le métier de graphiste change selon le médium : gestion de l’interactivité, lisibilité à l’écran,… Beaucoup de grands graphistes papier ne sont pas du tout à l’aise sur Internet parce qu’ils n’en comprennent pas les spécificités. Ceci dit leur métier est aussi de voir et de comprendre, ceux qui s’y mettent finissent par faire de bonnes choses.
    Désirs d’avenir est conçu comme le site d’un graphiste ignorant des spécificités d’Internet et en même temps comme un site d’ignorant du graphisme : ni le beurre, ni l’argent du beurre. Je doute que tu parvienne à rallier quiconque à ta haine du design en utilisant pareil exemple.

  61. By naomi on Sep 22, 2009

    Oui les typographes, les illustrateurs, les graphistes ont un savoir qui leur permet d’avoir des jugements techniques.
    Un vrai savoir? Vu la diversité qualitative de ses membres, il faudrait être plus réservé.

    Leur savoir est de connaître les régles de ces savoir-faires. Comme technicien, le respect de ces règles pour eux est une fin.
    La volonté de respecter ces régles ne doit pas être confondu avec l’objectif d’optimiser la réception du message.Respecter les règles de ces métiers techniques et faire enregistrer par une cible un message visuel ne sont pas les mêmes métiers. Même si il y a des points commun.

    C’est quoi cette histoire de « haine du design »? Que vient faire le mot design ici puisqu’on parle de typographes, graphistes, d’illustrateurs? Ce mot « design » aurait-il était récupéré pour faire plus moderne? Plus sérieux? On récupère des mots comme d’autre récupèrent des rolex par besoin d’ostentation? par besoin du gain et de la reconnaissance?
    C’est quoi cette histoire de « haine du design ». Le début de la construction d’un procés stalinien.?

  62. By Jean-no on Sep 22, 2009

    La composition typographique, le façonnage des livres ou les contraintes d’impression ne sont pas des affaires subjectives. Maintenant il y a tellement de petites boites qui forment les gens au graphisme, et tellement de foi dans le fait que le logiciel fait le designer, qu’on ne peut pas avoir confiance en tout le monde.
    Néanmoins il y a des gens véritablement formés (par l’expérience professionnelle et/ou par les bonnes formations).
    Le bon designer est pour moi celui qui connaît les règles mais qui va plus loin, qui invente ses contraintes, ou qui bouscule les règles – comme le grand maître des arts martiaux doit inventer ses propres prises. Ça existe.
    Sur la haine du design, il me semble qu’elle est franchement exprimée chez toi, vu les gens qui te servent de cible. Les graphistes, en anglais, se disent graphic designer, et le mot s’impose ici aussi parce qu’il y a un rapport entre tous ces métiers de création qui consistent à mettre en adéquation des contraintes et une demande avec une production. On parle de design sonore, design interactif, design graphique, design objet, design industriel, design culinaire… (note : ton avis sur le sujet ne m’intéressera pas tellement j’en ai peur)

  63. By naomi on Sep 22, 2009

    Ton avis m’intéresse. Moi. J’ai besoin d’évaluer les gens comme toi, pour savoir si je peux recruter les gens qui ont ton profil. Et combien il est raisonnable de les payer.
    Si il est possible de les recruter en cdi. ou si seules des interventions ponctuelles sont possibles. Et pour quoi.
    Depuis combien d’années les typographes se disent-ils designers? Il y a seulement 15 ans le mot design était interdit pas des gens comme toi. Au nom des régles.
    Et moi, je combattais, contre des gens comme toi, pour ce mot et ce concept.
    C’est assez immonde de voir l’Histoire se faire réécrire par ceux qui on été une gène à son écriture.

  64. By Jean-no on Sep 22, 2009

    Je n’ai pas besoin de travail, merci :-)
    Il y a quinze ans je ne sais pas mais il y a treize ans, l’école supérieure d’art et de DESIGN d’Amiens m’a embauché comme enseignant en multimédia, à côté de designers de tout type (multimédia, son, graphisme, objet) comme Jean-Louis Fréchin (aujourd’hui designer fameux et personnalité importante de l’École nationale supérieure de DESIGN industriel, Philippe Millot, Félix Müller, Ramuntcho Matta et pas mal d’autres tout aussi bons. Et avec ça, les étudiants avaient droit à des cours d’histoire du design. L’école porte ce nom depuis 1990, j’y ai enseigné cinq ans. À présent je suis dans le département design graphique d’une autre école supérieur d’art, celle du Havre.
    Par conséquent, tu m’excuseras mais ton histoire de réécriture de l’histoire me fait rire.

  65. By naomi on Sep 22, 2009

    En 81, avec Lang, il n’y avait pas d’école de « design ». Le Mot design était interdit par le loi. Car « trop américain » :le mal quoi.
    C’est la date de la création de l’ensci.Pas une école de design mais de création industriel.
    il y avait bien une école. L’esdi. Ecole Supérieure Design industriel. Mais c’était une école privée. L’histoire oublie le privé, quand l’histoire est écrite par les universitaires d’état.

    C’est quoi cette école nationale supérieure de design industriel? Elle est ou?
    C’est au début des année 90 que le mot design a commencé à é
    être « importé ». Contre le conservatisme de ceux qui récupère ce nom maintenant pour faire mieux.

    Tu ne devrais pas rire de ton ignorance de l’histoire. Tu ne devrais pas rire du fait que tu es le support de l’histoire officielle.
    L’école d’amiens est une école d’art. D’art qui se dit design pour faire moderne. Comme on porte une rolex pour faire réussite.
    Le mot design se porte comme une Rolex.

  66. By Jean-no on Sep 22, 2009

    Tu n’as vraiment pas peur de te contredire : un coup le mot « design » est tabou, le coup d’après il est une gloire indue qu’on se brocarde pour faire joli, faudrait savoir… Tu ne laisses pas non plus aux gens beaucoup de choix, quels que soient les faits, tu es contre !
    Je ne sais pas ce que vaut l’ESDI en design mais en communication visuelle c’est pas vraiment ce qui se fait de mieux dans le privé à ma connaissance (qui date ceci dit). Penninghen ou e-art sup semblent plus crédibles.
    L’Ensci est une école de design puisqu’elle forme au design industriel et au design textile et édite une revue intutilée [dizajn] (design en phonétique). Le mot design faisait peur dans les écoles d’art en 1981 ? La belle affaire ! Moi à vrai dire je n’y étais pas à cette époque et je n’ai jamais eu peur de ce mot. Le mépris des arts appliqués par les beaux arts est une réalité partielle, mais ça n’a jamais concerné les gens ou les écoles avec lesquelles j’ai travaillé.
    Quant à l’école d’Amiens, c’est une école d’art mais pas une école des Beaux-Arts, renseigne-toi ! En revanche il est vrai qu’on y donne aux étudiants des ambitions, ils rencontrent des gens sérieux, il y a de bonnes conférences… Les jeunes gens qui en sortent avec qui j’ai gardé contact font tous des choses bien, et même les plus « artistes » n’ont à mon avis pas le moindre mépris pour le métier de graphiste. J’ai perdu contact avec l’école elle-même mais je crois qu’elle est restée d’un très bon niveau – sans compter que les locaux ont été changés ce qui n’était pas un luxe.
    À part ça, que les français n’aiment pas les mots importés est souvent vrai, mais ce qui concerne un ministère ne reflète pas nécessairement l’avis des professionnels : au niveau de l’état on ne parle pas de « computer science », de « developper », de « designer », mais ça n’empêche pas les métiers d’exister, eux, y compris au sein d’institutions d’état.

  67. By Hobopok on Sep 26, 2009

    Atterrir sur les galipettes de Berlusconi pour commenter la maquette plus ou moins risible d’un site web français… voilà un raisonnement qui ne manque pas d’ampleur !

  68. By naomi on Sep 28, 2009

    Tu me prêtes une haine du design et quand mes dires n’entrent pas dans ta grille, tu m’accuses. de contradiction.

    Wikipedia:
    designer: pour une interface entre services commerciaux, besoins des clients…….
    Alors quand je vois des artistes crier haut et fort qu’ils sont contre le commerce, les marques , les entreprises privées, la pub…et en même temps se prétendre des références en terme de design. Et assez pour critiquer le design « professionnel » des autres. Je donne mon opinion: il s’agit d’une escroquerie intellectuelle.
    Comme dit wikipédia: le design, ce n’est pas un fourre tout artistique.

    Les métiers ont existé en dehors du plombage, des boulets, des nuisances… des
    institutions et de leur supplétifs. C’est pour cela que je contestes le droit à ces institutions et leurs supplétifs de donner des leçons de design.
    Qu’ils assument le fait qu’ils sont des artistes, plus ou moins bons, mais seulement des artistes. Ils exploitent le qualificatif de designer seulement pour la parade et pouvoir facturer plus cher de petit travaux intimistes.

  69. By Jean-no on Sep 28, 2009

    Je pense que si ton ramage se rapporte à ton plumage, tu es le phénix des hôtes de ce bois. Parce que le niveau des designers qui te déplaisent parce que tu leur trouve un air d’artiste est plutot bon : qu’est-ce que tu nous montres, toi ? Il y a un moment où il faut que tu t’interroges sur tes motivations. Tu te permets de juger la terre entière et rien n’est assez bien pour toi, mais en même temps tu ne te hasarderas jamais à montrer ce que tu fais. On parle dans le vide, tu demandes beaucoup aux autres mais rien à toi-même. L’agressivité est le moyen d’agir sur autrui de ceux qui ne pensent pas pouvoir exister autrement, alors tu vois, tu en dis bien plus sur toi que tu ne l’imagines. Mais moi, qu’est-ce que j’y peux ?

  70. By naomi on Sep 28, 2009

    Montres-moi ton site internet.

  71. By Jean-no on Sep 28, 2009

    Il n’y a pas d’s à l’impératif : montre-moi. Sauf si tu parles de montres. Je te demande ce que tu as à montrer, et tu me demandes de te montrer ce que je fais… Je n’ai rien à cacher, mon site, tu es dessus. Tu peux voir quelques boulots listes ici mais par manque de temps je n’ai rien mis de neuf depuis des années, enfin ça te donnera une idée. Note que je ne suis pas artiste ou auteur, je suis réalisateur multimédia. Tu peux voir quelques uns de mes boulots dans le registre de la programmation ici.
    Donc tu veux me dire que tu as plein de choses à me dire sur mon métier et mes réalisations mais que tu ne t’es pas pour autant donné la peine de vérifier quoi que ce soit ? Un peu léger non ?

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.

Warning: Undefined variable $user_ID in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/themes/blue-box-01/comments.php on line 118