Profitez-en, après celui là c'est fini

Internet et pouvoir

février 7th, 2009 Posted in Brève, Link-dropping, Parano

Dans la section commentaires de l’article qui précède, Antoine Bablin signale l’interview de Benjamin Bayart par Astrid Girardeau sur Écrans.fr. L’article en question, intitulé Tout le monde a intérêt à transformer Internet en Minitel, mérite vraiment d’être lu.
Il ne nous apprend rien d’inédit mais il donne une bonne idée des enjeux de pouvoir sur Internet et de la mauvaise pente que prend le réseau. Car s’il reste techniquement a-centralisé, de nombreuses pratiques (commerciales notamment) tendent à remettre en cause sa neutralité. 

Dans un autre registre, Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’Etat au Développement de l’Economie numérique depuis trois semaines, vient de découvrir que son accès à Internet était limité. Son prédécesseur au même poste, Éric Besson, ne s’en était pas plaint, lui qui voulait que les français s’abandonnent à Internet1. Pour des raisons, nous dit-on, de sécurité, la ministre-de-l’Internet est privée de nombreux contenus (Dailymotion et Youtube entre autres). Elle aurait2 déclaré au Parisien, je cite, «.en raison de dispositifs de sécurité qui existent autour du Premier ministre, il m’est impossible de naviguer sur tous les sites qui ont de l’image.»
L’information est amusante mais elle n’a rien de bien étonnant en France, nos élites ayant toujours répondu aux questions de sécurité (notamment informatique) par la restriction et la censure, comme on le voit avec les mesures de filtrage que le gouvernement compte imposer aux fournisseurs d’accès à Internet.

  1. Pour que la France tire tous les bénéfices économiques, sociaux, sociétaux et démocratique d’Internet, nous devons, en toute simplicité, succomber à l’enthousiasme. (La République numérique, éd. Grasset). Qu’il soit pris au sens propre ou au sens figuré, le verbe succomber exprime un abandon de toute résistance, une forme de défaite.  []
  2. J’emploie le conditionnel car même si elle est reprise par plusieurs sites, cette phrase ne figure pas dans l’interview du 3 février 2009 qui se trouve retranscrite sur le site du quotidien Le Parisien/Aujourd’hui-en-France []
  1. 8 Responses to “Internet et pouvoir”

  2. By antoine bablin on Fév 7, 2009

    Je précise, pour ceux qui ne connaissent pas ce site que http://www.ecrans.fr/ donne des infos régulièrement à propos de cette inquisition anti internet libre. Deplus ils citent leurs sources.

  3. By Jean-no on Fév 7, 2009

    Yup. Toujours concernant ces enjeux, On peut lire avec intérêt Numérama, Internet actu ou encore La quadrature du net.

  4. By Cécile on Fév 8, 2009

    Bonjour,

    Je vous communique l’adresse d’un petit site sur les Robots au cinéma que je viens de mettre en place et où j’ai référencé, entre autre, « Le Cerveau Infernal », découvert sur votre blog :)

    http://robotblues.monsite.orange.fr/

    J’ai commencé par les robots et espère bien, si j’ai suffisamment de temps, poursuivre bientôt avec les androïdes !

    Amicalement,

  5. By Jean-no on Fév 9, 2009

    @Cécile : Les robots, il y a de quoi faire, leur histoire est longue et passionnante, on peut remonter à l’antiquité.

  6. By Cécile on Fév 10, 2009

    Bonjour Jean-No, et merci pour votre réponse. Pensez-vous à un texte en particulier, qui ferait référence aux robots dans l’antiquité ? Je sais qu’avec Platon on a déjà des échappées vers la littérature d’anticipation, mais pour les robots aucune référence ne me vient immédiatement à l’esprit…L’idée qu’un sujet a priori aussi anodin que les robots puisse avoir de multiples ramifications, me semble très intéressante !

  7. By Jean-no on Fév 10, 2009

    Les robots précisément, on n’en trouvera pas, mais l’homme artificiel est une créature courante dans la littérature de tous temps. Platon parle quelque part de statues si vivantes qu’il fallait les retenir de s’enfuir… Et puis il y a Pygmalion et Galatée, les servantes d’or d’Héphaïstos dans l’Illiade, les statues de Dédale…
    Puis plus tard le Golem, bien sûr, et puis la littérature du XIXe (Eve Future, Ignis,…), inspirée par des automates qui ont existé (Vaucanson, Von Kempelen). Il y a de quoi faire. La Wikipédia anglophone contient de belles listes sur le sujet je pense.

  8. By Cécile on Fév 10, 2009

    Merci pour cette piste vers la mythologie, que je n’ai jamais creusée (à part le Golem).
    En revanche, je connais un peu la thématique de l’Homme artificiel en littérature et c’est vrai qu’il serait intéressant de confronter quelques androïdes à ces fictions du XIX°. A commencer par cette fameuse Maria dans « Metropolis » ! Pensez-vous qu’elle soit à classer parmi les robots ? Je viens de voir le film avec des placards en allemand et je crois être passée à côté d’un bon nombre de subtilités :) … Le savant fou (et la scène fait vraiment penser à la création de Frankenstein) semble transformer une machine en androïde qui finalement, redevient robot sur le bûcher final.

  9. By Jean-no on Fév 11, 2009

    Maria est un robot gynoïde, absolument. Un article sur les femmes artificielles : http://www.hyperbate.com/dernier/?p=284.

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.

Warning: Undefined variable $user_ID in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/themes/blue-box-01/comments.php on line 118