Profitez-en, après celui là c'est fini

Sacré Charly !

mars 17th, 2014 Posted in Parti

Hier soir, je regardais la liste des gens qui me demandent de devenir leur « ami » sur Facebook. Ils sont nombreux. Pour aucune raison justifiable, j’essaie d’éviter de me mettre en connexion sur ce réseau avec des gens que je ne connais pas personnellement d’une manière ou d’une autre. Enfin des gens que je ne connais pas ou que je ne reconnais pas, par exemple ceux qui se sont donné un pseudonyme impossible à identifier et qui utilisent une photographie qui ne les représente pas, ou une photo sur laquelle ils cachent leur visage.

Parmi les auteurs des deux cent trente et une « demandes d’ajout à la liste d’amis » actuellement en souffrance, se trouvent sans doute des étudiants, des amis, des collègues, qui doivent me trouver bien impoli de ne pas avoir donné suite à leur requête parce qu’ils n’imaginent pas que j’ignore qui ils sont.
Hier, donc, je tombe sur cette demande, l’avant-avant-dernière de la liste, donc une des plus anciennes. Cela faisait manifestement longtemps que je n’avais pas effectué de fouilles aussi profondes dans le passé, et peut-être même que je ne l’avais jamais fait :

charly

Sacré Charly !
Je ne sais pas comment il est possible que je ne l’aie pas vu. Peut-être est-ce qu’il avait mis une autre image à l’époque. La demande date du dix janvier deux mille onze. Si j’avais vu sa tête, j’aurais certainement cliqué sur le bouton « confirmer ». Le nom seul ne m’aurait rien dit : je pouvais reconnaître « Éric Benard », son véritable nom, « Charly Benard », ou même « Charly » tout court, mais pas « Charly Sokora ».
Charly a été le technicien vidéo de l’école d’art du Havre, jusqu’il y a cinq ans. On disait qu’il avait été rocker, qu’il avait voulu aller à Londres, mais qu’il s’était arrêté arrivé à la mer, au Havre, puis qu’il était devenu docker, entre autres. Charly a décidé de quitter l’école, puis Le Havre, pour aller vivre en Côte d’Ivoire laissant derrière lui d’innombrables légendes.
Mais bon, puisque je n’ai pas compris de qui il s’agissait, je n’ai pas cliqué.
À présent, je pourrais le faire, mais j’hésite, car entre temps, Charly est mort.

Je ne suis pas superstitieux, mais peut-on, doit-on accepter la demande d’amitié virtuelle de quelqu’un qui n’existe plus autrement qu’à l’état de souvenir ?

charly_horoscope

Sur la page Facebook de Charlie, entre le six septembre deux mille douze et le huit juillet deux mille treize, on peut lire trente-six messages de condoléances, souvent écrits sur le mode du tutoiement, bien que le destinataire ne puisse plus les lire.

Ensuite, seule une application nommée « Horoscope du jour » semble avoir encore quelque chose à lui dire. Son tout dernier message est :

Votre passion sera récompensée. Prenez votre temps. Que vous pensiez ou pas en être capable, vous avez souvent raison. Une consommation modérée de café vous aidera peut-être à remédier à votre insomnie et à vos maux de tête. Dans les mois qui viennent, une augmentation substantielle de vos revenus sera évidente.

Sacré Charly !

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.

Warning: Undefined variable $user_ID in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/themes/blue-box-01/comments.php on line 118