Profitez-en, après celui là c'est fini

Une pause

mai 1st, 2011 Posted in Le dernier des blogs ?, Personnel

Je m’étais promis de ne jamais écrire un post comme celui-ci, mais je dois m’y astreindre malgré tout. Aujourd’hui, 1er mai 2011, il ne me reste plus deux mois pour achever un manuscrit dont le sujet est, pour faire court, la question des tensions qui séparent la bande dessinée « populaire » de la bande dessinée « élitiste » (comptez sur moi pour vous en rebattre les oreilles le jour où le livre sortira).
Afin de ne pas décevoir mon éditeur, et puisque j’ai beaucoup d’obligations pédagogiques ou péri-pédagogiques par ailleurs, je dois mettre ce blog en pause jusqu’à avoir fini de faire ce que j’ai à faire.

Je publierai malgré tout sans doute quelques billets relatifs à l’actualité — expositions, conférences, publications — si j’en ressens l’urgence, mais je vais essayer de ne rien faire de plus : service minimum. C’est une espèce de pari sur moi-même, une épreuve de volonté, parce que l’impression d’avoir toujours un article à terminer agit sur moi comme une espèce de drogue, et je dis ça très sérieusement. Ce n’est pas une addiction néfaste, la plupart du temps, mais voilà, il faut que je m’en sèvre temporairement, malgré la peur panique de perdre mes lecteurs réguliers ou celle de mourir d’une attaque avant d’avoir eu le temps de dire des choses qui n’intéressent peut-être que moi sur des sujets incongrus.
Parmi les articles que j’ai commencés et que je dois m’empêcher de finir avant quelques mois, donc, il y a des tas de films (Silent Running, Solaris, The Matrix, Sneakers, Antitrust, The Italian Job, Le Cobaye, Passé Virtuel, Robocop, Starship Troopers, Virtuosity, Final Cut, Things to come, Minority Report, Code 46, American Way, Hackers, The net, Logan’s run, 23, Thomas est amoureux, Bedwin hacker, Demon Seed, U-571, Tron, THX1138, Scanners, Videodrome, Terminator 2, Le passage, Pirates of the silicon valley,…), des séries (Traques sur Internet, Le monde sur le fil, Whiz Kids, Sarah Connor Chronicles,…) et des thématiques variées que je préfère ne pas énumérer pour l’instant.
Je fais cette liste pour vous donner envie de revenir, alors que vous n’êtes pas encore partis. Mais moi, si, je pars, je suis parti, je ne suis déjà plus là, alors à bientôt !

(image tirée de Silent Running (1972) : ayant volontairement fui le reste de l’humanité pour sauver une serre de l’espace où se trouvent les derniers spécimens botaniques venus de terre que l’on s’apprêtait à détruire, Freeman Lowell s’ennuie tellement qu’il en est réduit à enseigner le poker à ses robots)

  1. 33 Responses to “Une pause”

  2. By Bobig on Mai 1, 2011

    Reviens vite. Je me suis habitué a lire tes articles. Ça va être dur de m’en passer.

  3. By Wood on Mai 1, 2011

    « la question des tensions qui séparent la bande dessinée « populaire » de la bande dessinée « élitiste » »

    Mais dans quel nid de guêpes est-ce que tu vas encore te fourrer ?

  4. By Jean-no on Mai 1, 2011

    @Wood : Je n’ai pas peur des guêpes !

  5. By Maxim on Mai 2, 2011

    nous attendons votre retour avec impatience

  6. By Guy on Mai 2, 2011

    On attendra de pied ferme… Et on tachera de se sevrer aussi.

  7. By delfine on Mai 2, 2011

    ttt… tu ne perdras pas de lecteurs, ils seront tout au plus affamés à ton retour… et quand bien même, il ne resterait que les meilleurs
    :)
    à bientôt
    bon sevrage

  8. By David Rault on Mai 2, 2011

    Alors c’est pour finir ton livre que tu mets ton blog entre parentheses? Argh… Puisque c’est moi qui te l’ai commande, ce livre, tu me vois heureux et triste. Desole…

  9. By nico tübingen on Mai 2, 2011

    Bon courage. Quoi qu’il en soit, le programme à venir fait envie.

  10. By Bishop on Mai 2, 2011

    La patience est mère de toutes les vertus dit-on, mais bon cela va être dur quand même :’)

  11. By nico tübingen on Mai 2, 2011

    D’ailleurs, je me demande bien ce que tu prépares sur U-571… j’aime bien J. Mostow (surtout Terminator 3 et Surrogates)

  12. By Jean-no on Mai 2, 2011

    @nico : sur U-571 La capture de la machine enigma est un épisode important de l’histoire de l’informatique. Ce qui m’intéresse c’est surtout le révisionnisme historique à vrai dire.

  13. By Stéphane Deschamps on Mai 2, 2011

    Ah merde, quant à moi je culpabilise de ne pas plus avancer. Nous voilà bien.

  14. By seb vass on Mai 2, 2011

    han !!!! j’ai hâte de lire ça là !!!!!!!!!!

  15. By nico tübingen on Mai 2, 2011

    @jean_no ok… je ne connais pas trop cette histoire (plus la partie avec Turing…) d’ailleurs, en regardant sur wikipedia, je viens de tomber sur ce film : http://fr.wikipedia.org/wiki/Enigma_(film,_2001) + http://www.youtube.com/watch?v=OJRnztNthcw

  16. By Jean-no on Mai 2, 2011

    @nico : pas vu celui-ci encore, ni Das Boot, le film de référence sur les sous-marins. Par contre je me suis tapé le Enigma de Jeannot Swark (Supergirl) mais aucun rapport :-)

  17. By quadrige on Mai 2, 2011

    Ne tardez pas trop, ce blog est très bon !

  18. By Pierre Lecourt on Mai 2, 2011

    Tu tiendras jamais. D’ailleurs tu réponds déjà fébrilement aux commentaires. :D Tu publieras probablement bientôt un billet pour dire que tu ne tiendras pas.

    Si tu ne le fait pas ça ne seras pas un exploit, ça sera sûrement juste dommage et pas forcément très constructif non plus.

    Ce n’est pas une bonne idée à mon avis de mettre de côté des sujets qui te touchent ou qui te font pétrir ta propre matière grise. Même si on imagine souvent que c’est la solution pour « gagner » du temps. Tu perdras autant de temps a garder pour toi ce que tu voulais écrire sur ton blog et pendant que tu garderas l’idée tapie au fond de ton sac de préoccupations, tu la sentiras enfler, grossir, t’obnubiler. Et lorsque tu seras coincé avec ton « vrai travail », ton « devoir », tu n’auras même plus ce défouloir qui sert autant a se libérer la tête de sujets annexes qu’a affiner des idées sous-jacentes. Combien de « Fork » de sujets principaux ont ainsi alimenté ton blog sans alourdir un sujet plus riche où tu cherchais de la concision?

    « Le dernier » ça reste « le dernier pour la route » non ? et la tournée n’est jamais vraiment finie ? Fait plutôt comme notre bon vieux Victor Hugo, coupe ton twitter, ferme ton mail et ta porte pendant quelques heures le matin, chaque matin, et revient traîner par ici ensuite. Enfin moi j’dis ça, j’dis rien.

  19. By Jean-no on Mai 2, 2011

    @Pierre : wouha, l’oiseau de mauvais augure :-)
    Deux mois à non-bloguer (ou peu bloguer), ça devrait aller quand même !

  20. By sf on Mai 2, 2011

    Il y a les écrivains frénétiques et il y a les lecteurs frénétiques; deux mois sans nouveautés de la part des premiers, c’est l’occasion pour les seconds de déterrer d’anciens articles.

  21. By Neovov on Mai 2, 2011

    Bon courage pour la finalisation du livre.
    J’ai déjà hâte du retour à la vue du programme.

  22. By Smoldo on Mai 2, 2011

    Les paris sont ouverts. Moi je pense pas non plus que tu tiendras… Autant essayer de t’arrêter de penser (« Don’t think of an elephant ! » comme dirait Lakoff).
    Cela dit, bonne chance pour ton livre – qui sera sûrement plein d’éclairages aussi pertinents qu’inattendus.
    T.

  23. By Geoffrey Dorne on Mai 2, 2011

    Du courage,
    pour « calmer » le blog
    et pour terminer ton manuscrit,,
    et à nous, lecteurs de ton blog,
    pour patienter d’ici là :)

    Geoffrey

  24. By Sous la poussière on Mai 2, 2011

    Pas de risque de perdre des lecteurs, c’est la magie du RSS. En revanche, c’est vache de nous annoncer un programme aussi alléchant :)

  25. By olympe plafonddeverre on Mai 2, 2011

    bon courage . je garde le blog dans mon reader pour ne pas rater ton retour

  26. By nicolas on Mai 2, 2011

    surtout, c’est pour la bonne cause, c’est moins dramatique que le tweet qui disait que c’était un arrêt :)

  27. By jyrille on Mai 3, 2011

    Bon courage. Soit cette pause va me permettre de rattraper mon retard sur tes notes (y en a plein que je n’ai pas lues), soit je vais pouvoir visionner les films que tu cites que je ne connais pas et/ou n’ai pas vus. Soit je mettrai moins de quatre mois pour faire une note sur mon blog. Parce que moi c’est ce qu’il me faut en moyenne.

  28. By Gwegwe on Mai 5, 2011

    Bonne idée d’appâter avec cette liste de films! Comme le dit jyrille juste au-dessus, ces quelques semaines sont parfaites pour visionner les films pas encore vus et être prêt pour les nouveaux articles!
    Bonne rédaction!

  29. By Altshift on Mai 6, 2011

    « Ce qui m’intéresse c’est surtout le révisionnisme historique à vrai dire » dites-vous ci-dessus…

    Cette affirmation me laisse particulièrement circonspect. Quand vous aurez le temps, pourriez-vous préciser ce que vous entendez par « révisionnisme » en l’occurrence… et dans quel sens vous utilisez le verbe « intéresser » ?

    A ce propos, il ne me semble pas avoir vu ici d’analyse de la tentative très peu numérique, certes, de destruction d’une œuvre à Avignon. Cela ne fait-il pas partie de vos centres d’intérêt ?

  30. By Jean-no on Mai 6, 2011

    @Altshift : Concernant le Piss Christ d’Andres Serrano, je suis bien sûr contre la destruction d’œuvres en général, et très pour le blasphème – détruire les dieux et adorer les idoles – mais je dois admettre que cette œuvre précise n’a jamais fait partie de mon musée idéal, elle me laisse assez indifférent.
    Sur le révisionnisme historique, voilà : U-571 est un film d’action efficace où les américains se prêtent un grand rôle dans la capture de la machine de cryptage Enigma, dans un U-boot de l’armée allemande. La compréhension du fonctionnement de la machine est une longue histoire qui avait commencé avant la guerre, notamment grâce aux services secrets polonais, anglais et français, et s’est poursuivie avec les travaux d’Alan Turing, pionnier et martyr de l’histoire de l’informatique. La capture elle-même est en réalité due aux marins britanniques et a eu lieu six mois avant que les États-Unis entrent en guerre. Les États-Unis sont complètement hors du coup. En fait à l’époque les machines de gestion IBM servaient à administrer les camps de concentration nazis. C’est un peu comme si le débarquement sur les plages de Normandie et la libération de l’Europe étaien revendiqués par le Bouthan. Mais une vérité filmée devient une vérité tout court, je suppose, et même s’ils n’en retiendront pas les détails, je suppose que beaucoup penseront que les États-Unis sont pour quelque chose dans cette affaire.
    Si ça m’intéresse, c’est parce que le cinéma américain est incroyablement généreux en manipulations de ce genre, souvent plus discrètes ou plus faciles à défendre, et que c’est sans doute une des raisons pour lesquelles ce pays se sent autorisé à diriger le monde.

  31. By Altshift on Mai 6, 2011

    Ah très bien ! Je vous remercie de ces précisions…
    Mais peut-on attribuer un caractère révisionniste à une œuvre littéraire ou cinématographique qui, quoi qu’elle se baserait sur des faits réels, constitue une œuvre de fiction ?

    Pourrait-on affirmer, par exemple, que Alexandre Nevski de Eisenstein, ou encore la série M.A.S.H… ou encore l’intégrale de James Bond procède d’un même « révisionnisme historique » ?… Mais bon, j’disais ça en passant pour vous faire une récréation dans votre pause.

  32. By Jean-no on Mai 6, 2011

    @AltShift : toute évocation sciemment frauduleuse de faits constitue une « révision » de l’histoire, c’est la définition même.
    Certains iront jusqu’à dire que toute évocation historique contient sa part de révisionnisme puisque la vision qu’une époque porte sur une autre est forcément anachronique. Mais ce n’est pas tout à fait la même chose que de laisser entendre, l’air de rien, qu’une victoire militaire peut être a posteriori attribuée à une autre armée qu’à celle qui en est responsable !

  33. By Altshift on Mai 7, 2011

    Arobas Jean-no : on pourrait donc en déduire que toute « évocation » d’un fait historique dans une thèse, une bande dessinée un jeu vidéo, un film pourrait-être considérée comme révisionniste ?

    Mais dès lors que ceux qui font l’histoire, construisent le discours sur le moment, fabriquent l’idée qu’on doit se faire des événements le font bien souvent, non pas dans un but d’informer objectivement, mais de construire l’histoire officielle, ne sont-ils pas dans une démarche de Pré-révisionnisme, auquel ne pourraient éventuellement remédier ultérieurement que les historiens ?

    Bref, à moins que ce film au sujet de la machine de codage allemande ait été directement commandé par le gouvernement américain et financé par la société IBM, ne serait-il pas souhaitable de réserver le terme « révsionnisme historique » à des thèses universitaires ou des travaux d’historiens qui permettrait d’éviter de confondre fiction et réalité… quelle que soit par ailleurs l’influence que pourrait avoir la fiction sur la vision populaire de l’Histoire ?

  34. By Jean-no on Mai 7, 2011

    @Altshift : je ne crois pas du tout que l’histoire populaire telle que les fictions la construisent, l’histoire telle qu’elle est enseignée ou l’histoire que cherchent à comprendre les scientifiques soient des domaines bien distincts. Des guerres se font au nom de ce brouet (cf. les guerres récentes dans les balkans, faites au nom de l’histoire mais certainement pas des historiens) et les notions de fiction et de réalité ne sont pas si claires qu’on pourrait le croire de prime abord. S’il s’est avéré naturel pour les américains d’envoyer un commando tuer quelqu’un au Pakistan, c’est parce qu’on a vu mille fois ce film : Alias, 24, Mission: Impossible, etc. Notre imaginaire a pré-mâché l’évènement, l’avait déjà accepté avant qu’il ait lieu. Inversement si le Pakistan venait exécuter un de ses ennemis jurés sur le sol américain, il y aurait un problème, parce que pour l’imaginaire américain (qui est mondial) s’est construit sur l’idée que toute intrusion sur le sol américain est une agression relevant de la science-fiction, à tel point qu’ils se donnent, depuis plus d’un siècle, le droit d’attaquer non pas leurs assaillants mais ceux qu’ils soupçonnent de pouvoir l’être.
    Aux États-Unis, la propagande patriotique a une tradition de spontanéité, il n’y a pas besoin que les choses soient imposées par la tête (quoique ça arrive plus souvent qu’on le croit) pour qu’on puisse dire qu’elles relèvent de la propagande. Et le révisionnisme (modifier la lecture de l’histoire – ce qui peut se faire pour des raisons scientifiques il est vrai) est un outil de choix pour la propagande. Bref, je ne pense pas que l’emploi du mot soit inapproprié.

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.

Warning: Undefined variable $user_ID in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/themes/blue-box-01/comments.php on line 118