Profitez-en, après celui là c'est fini

Une image familière

juin 2nd, 2011 Posted in Cimaises, Images, Personnel

En 2001, envoyé une semaine à Venise avec Nathalie, Claude Closky et toute l’équipe du Musée d’Art Moderne du Luxembourg pour l’inauguration de son site Internet pendant la biennale, j’ai eu le temps de visiter les pavillons des différents pays et de prendre quelques photos avec mon tout premier appareil numérique, un Fuji MX2700, reçu deux ans plus tôt d’un client qui ne pouvait me payer que de cette manière. L’appareil, plutôt luxueux pour l’époque, pouvait prendre une quinzaine de photos en 1800×1200 pixels ou une centaine en 640×480. J’ai préféré la quantité à la qualité, je n’ai donc malheureusement fait que des photographies en très basse résolution.
Parmi les images ramenées, il y avait celle-ci, prise dans le pavillon finlandais :

La visiteuse de l’exposition regarde avec attention un mur qui semble plutôt vide. En fait, ce qui se trouve devant elle est une série de fils tendus parallèlement au sol. L’œuvre, baptisée North, était due à Tommi Grönlund et Petteri Nisunen, mais je ne l’ai su que bien plus tard, d’autant que le collectif responsable de l’exposition du pavillon finlandais avait choisi de ne pas mettre en valeur les noms des auteurs individuels des pièces présentées.

Quatre ans plus tard, j’ai chargé cette image sur Wikipédia pour illustrer l’article consacré à la biennale de Venise, article que j’avais d’ailleurs créé un an plus tôt. Et puis je l’ai utilisé (enfin je crois que c’était moi mais je ne peux plus le vérifier) pour illustrer le modèle « série art contemporain », une petite palette affichée à droite de chaque article de la série, palette qui contenait des liens vers les principaux articles génériques consacrés à l’art contemporain : portail, liste d’artistes, etc.
Cette palette a été associée à plus de 800 articles.
Récemment, les palettes de « séries » ont été supprimées, au profit d’un bandeau discret d’appartenance à un champ thématique. Mon image est toujours présente sur Wikipédia, mais uniquement pour illustrer la biennale de Venise.
De manière amusante, beaucoup de gens ont cru que ce visuel était une illustration des sujets des articles sur lesquels il était présent, et il n’est pas rare de le voir reproduit aux quatre coins du web, accompagné de légendes fantaisistes. Certains voient du papier peint, d’autres des monochromes, d’autres encore de l’art optique et même, de l’art vidéo. Parmi les artistes à qui l’œuvre a été attribuée à tort, je note entre autres Pierrette Bloch, Herbert Zangs, Roman Opalka ou encore, Claude Closky. Par ailleurs, un des véritables auteurs de l’œuvre m’a contacté personnellement il y a deux ans pour obtenir une version de l’image en plus haute définition et pour savoir si la personne photographiée devant le mur était Yoko Ono, dont il savait qu’elle avait visité l’exposition. Je n’ai pu l’aider ni dans sa quête d’une image de bonne qualité ni le renseigner quand à l’identité de la spectatrice.

À présent, l’image qui renvoie au portail de l’art contemporain est un tableau de Théo Van Doesburg, initiateur du groupe De Stijl, décédé il y a quatre-vingt ans, donc assez peu « contemporain », au point que l’article qui lui est consacré sur Wikipédia n’est pas orné du bandeau « art contemporain » pourtant réalisé d’après une de ses peintures. En revanche cette image se réduit très bien au format d’une icone et est plutôt efficace, même si on lui reprochera de proposer une version un peu décorative et même un peu passéiste de ce qu’est la création artistique contemporaine.

Caroline Delieutraz, du collectif Microtruc, s’est intéressée à cette image et à son histoire précisément au moment où elle a perdu sa fonction d’illustration générique de l’art contemporain. Elle a donc eu le temps de réaliser un certain nombre de captures d’écran avant la disparition de la palette « série art contemporain » et a mené une investigation sérieuse sur l’image,  son usage et son statut, travail qui l’a naturellement menée à m’interroger sur le sujet : est-ce que cette image synthétise une certaine manière de considérer l’art contemporain ? Et puisqu’elle a sans doute été énormément vue, est-ce qu’elle peut avoir ensuite influé sur la perception que le public peut avoir de l’art contemporain ?

J’ai une mémoire de poisson rouge et j’aurais oublié l’existence même de cette image si Caroline ne me l’avait pas rappelée. Le résultat de son travail d’enquête, une vidéo d’une vingtaine de minutes, sera montré à l’espace 22,48m2 (30 rue des envierges, Paris 20e) à partir d’aujourd’hui, dans sa première exposition personnelle, intitulée Falling Pictures.

  1. 5 Responses to “Une image familière”

  2. By Xavier on Juin 2, 2011

    Ah, j’ai eu un Fuji Mx 1500 et c’était un très bon appareil. Le 2700 était de la gamme au-dessus et un peu cher pour moi à l’époque.
    Mais, diantre, pourquoi n’avais-tu tout simplement pas acheté une carte supplémentaire ? (même si leur coût était conséquent).
    Tu l’as encore ton 2700 ?

  3. By Jean-no on Juin 2, 2011

    Je l’ai donné. À l’époque les cartes étaient très chères quand même.

  4. By Cqui on Juin 3, 2011

    Je trouve que la resolution fait partie de l’oeuvre et ne suis pas sur qu’elle aurai le meme impact en etant plus fine, rien a regreter de ce coté.

  5. By tanukiwo on Juin 12, 2011

    Je trouve que l’image est parfaitement emblématique de l’art contemporain: peu de spectateurs, des œuvres qui rendent quelque fois perplexes.

    Et aussi la difficulté de rendre compte en images de l’art contemporain. alors qu’un tableau « classique » ou une sculpture se prêtent bien à l’illustration, les performances, installations interactives, vidéo ne laissent que des traces pauvres aux non-participants

    Par ailleurs, j’avais apprécié le projet P8 sur Wikipédia. Continue-t-il sous une autre forme?

  6. By Jean-no on Juin 12, 2011

    @tanukiwo : le projet P8 a duré cinq ans mais je l’ai abandonné. Au début, Wikipédia était encore très vide et les étudiants n’en avaient jamais entendu parler, il fallait leur épeler le nom. Cinq ans plus tard, l’encyclopédie libre regorgeait d’articles et les étudiants utilisaient tellement Wikipédia qu’il est devenu plus urgent de leur apprendre à utiliser une bibliothèque :-)

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.

Warning: Undefined variable $user_ID in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/themes/blue-box-01/comments.php on line 118