Profitez-en, après celui là c'est fini

Ma console est réaliste

avril 30th, 2008 Posted in Interactivité, Vintage

Montre TVToujours dans la collection familiale de Science & Vie, en septembre 1982, le numéro 780.
Je me rappelle que cette couverture était affichée gare Saint-Lazare et sur les kiosques, on la voyait partout, elle devait avoir un attrait commercial tout particulier, correspondre au fantasme technologique ultime. Il faut dire que promettre une télévision-bracelet, voilà qui semblait ultra-moderne. À l’époque, les montres qu’on disait « à quartz » (en fait, les montres à affichage LCD) avaient une importance énorme, un peu difficile à expliquer à présent. Ce qui les faisait vendre c’était surtout le nombre de fonctions (chronomètre, jeux, calculatrice, etc.), alors la télévision… Ce modèle de montre-TV Seiko a effectivement existé. Ce que la photo escamote, c’est que la TV-bracelet ne suffisait pas, le tuner était en fait situé dans un boitier externe au format walkman. J’ignore s’il fallait une antenne extérieure…

Sur la couverture de Science & Vie on remarque que l’éperluette est décomposée en carrés, évoquant le pixel (même si personne ne savait qu’il s’appelait comme ça), comble de modernité à l’époque. Quelques mois plutôt, c’est en très très gros pixels que le visage de François Mitterrand, vainqueur de l’élection présidentielle, avait été dévoilé au journal télévisé

La couverture mentionne aussi le projet d’un canon à laser anti-satellites, la fameuse « Guerre des étoiles » lancée par l’administration Reagan, projet qui a moins inquiété le public de l’époque (il me semble, mais peut-être est-juste moi qui n’y ai pas prêté attention) que les soviétiques eux-mêmes. Avec la guerre en Afghanistan, la course à l’armement, notamment spatial, est un des faits qui ont commencé à rendre la guerre froide ingérable pour l’URSS et qui ont finalement provoqué l’effondrement du bloc soviétique.
Ronald Reagan, unanimement salué comme un grand président à l’occasion de son décès (classique, mais il semble qu’il ait vraiment laissé un bon souvenir dans son pays), était à l’époque pour beaucoup le symbole d’une Amérique impérialiste et menaçante. Il était aussi partie intégrante de la droite ultra-bigote américaine, de la « révolution conservatrice ». Imaginez par exemple que son ministre de l’intérieur, James Watt, qui avait la charge de la politique environnementale, a très sérieusement déclaré un jour qu’il était inutile de s’occuper d’écologie puisque le second avènement (le retour de Jésus et la fin du monde) était imminent. Avec des fous de dieu impatients de voir advenir l’armageddon aux commandes du pays le plus puissant du monde, il y avait de quoi craindre un système de défense à base de lasers situés en orbite de la terre. Mais à l’époque on craignait plus la bombe atomique que ce bouclier anti-missiles. Quand George Bush a relancé le projet, d’ailleurs, personne n’y a franchement prêté attention.

Dans ce contexte de guerre des étoiles et de gros pixels, je trouve cette publicité pour la console Intellivision (dans un numéro précédent du même journal) tout à fait savoureuse :

Intellivision réalisme

Je ne reproduis pas tout le soporifique rédactionnel qui accompagne l’accroche et l’image. À l’époque, en dehors des pubs pour l’alcool et le tabac qui laissaient la place à l’image et à l’ambiance, toute réclame était accompagnée d’un texte explicatif assez lourd. On y apprend que le jeu est réaliste car, je cite, « comme dans la réalité, on ne se trouve jamais deux fois dans la même situation ».

  1. 3 Responses to “Ma console est réaliste”

  2. By Stéphane Deschamps on Mai 4, 2008

    C’est marrant que tu ne mentionnes pas le fait que c’est encore le dernier grand luxe, la télé au poignet, sauf que maintenant on l’embarque dans un téléphone.

    Et comme on n’a pas encore utilisé le bête réseau hertzien pour cause de poule aux oeufs d’or de 3G/UMTS/etc., ça reste marginal mais ça fait rêver pas mal de monde chez les opérateurs de téléphonie mobile : ah, si ces cons de clients voulaient bien se laisser tondre…

  3. By Jean-no on Mai 4, 2008

    C’est vrai, c’est dans le téléphone, de même que l’appareil photo, la caméra vidéo, le baladeur, Gps, ordinateur… Mais je ne crois pas que ça donne la même impression de modernité que la télé-bracelet en 1983, même si quelque part on s’approche de plus en plus du « communicateur » des membres de l’équipage du vaisseau Enterprise de Star Trek – malheureusement les équivalents Nokia et Motorola manquent encore de deux fonctions capitales : 1) un analyseur d’atmosphère pour savoir si on peut respirer 2) un pistolet laser.
    En attendant que ces fonctions soient disponibles, je refuse d’avoir un mobile d’ailleurs.

  4. By Stéphane Deschamps on Mai 7, 2008

    Attends, mon téléphone a aussi l’analyseur d’atmosphère et le laser. Personne ne t’a prévenu ?

    J’ai même un langage de macro incorporé pour dire « Scotty, beam me up », alors tu vois.

    Le futur, c’est demain !

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.