Profitez-en, après celui là c'est fini

Néo-luddisme, suite

juillet 5th, 2010 Posted in Écrans et pouvoir, Parano

En commentaire au billet précédent, on m’a fait la remarque que la destruction d’un panneau Numéri-Flash à la station Rambuteau n’était peut-être qu’un banal acte de vandalisme, dont il ne faudrait pas sur-interpréter le sens. Manuela de Barros m’a fait parvenir une photographie prise avant celles de Baptiste Coulmont, qui montre que le panneau brisé a été graffité en rouge avec ces deux mots : « Quotidien Aliéné ».

Ce que je trouve étonnant, ici, c’est de constater que le graffiti a été effacé (par la RATP ou par la régie Métrobus, je ne sais pas), sans que le panneau Numéri-Flash soit remplacé. Le verre éclaté a été nettoyé pour que le message disparaisse. Il en reste une trace sale, rouge, qui fait très « lieu du crime ».
Je suis allé en prendre quelques photos supplémentaires tout à l’heure :

Dans la foulée, je suis allé voir d’autres panneaux numéri-flash explosés, aux stations Palais Royal et Saint-Georges.
L’un comme l’autre continuaient de fonctionner et affichaient successivement deux mêmes publicités, l’une pour Coca Cola et l’autre pour Nike avec le slogan « écris le futur », qu’on me permettra de trouver plutôt ironique sur un panneau d’affichage futuriste détruit.

Il semble que les panneaux de publicité animés exaspèrent dans d’autres pays.

On m’a signalé des travaux d’artistes visant à détourner des affiches animées en les transformant en œuvres abstraites, à New York :
Pixelator, par Jason Eppink, qui ramène les images à 9×5 pixels colorés.

Plus minimaliste, Abstractor, par Ji Lee, réduit l’image à une seule ligne :

Il n’y a pas que des artistes qui s’amusent avec ces publicités numériques. Le 14 janvier 2010, un panneau publicitaire géant situé sur une artère importante de Moscou a été hacké et a diffusé un film pornographique pendant une vingtaine de minutes, ce qui a eu pour effet de provoquer un embouteillage monstre, notamment parce que les gens quittaient leur véhicule pour prendre des photos ou faire des films, qu’ils sont ensuite allés mettre sur Youtube et FlickR.

(merci à tous ceux qui m’ont envoyé des témoignages et des photographies ou qui m’ont signalé des faits et des sites : Baptiste C., Baptiste B., Manuela, François, Jean-Michel, Benjamin, Elifsu et Antoine)

  1. 24 Responses to “Néo-luddisme, suite”

  2. By Elifsu on Juil 5, 2010

    Comment ? je ne suis pas dans les remerciements ? curieux…

    « Quotidien aliéné », j’adore, pas vous ? ah bon…

  3. By Jean-no on Juil 5, 2010

    C’est vrai, tu es la première qui m’en a causé, de ces trucs cassés non ? Désolé, je rectifie.

  4. By Bishop on Juil 5, 2010

    Sinon pour revenir au « débat » à mon avis il faut se placer purement du point de vue économique. Faire un graffiti cela n’implique rien, l’affiche est de toute manière remplacée à moyen terme, là c’est des victimes parfaites, le coût approximatif de la chose faisait que l’action est bien plus que symbolique. Bientôt toutes ces publicités seront probablement fliquées (ou retirées…)

  5. By Jean-no on Juil 5, 2010

    @Bishop : elles pourraient même se fliquer elles-mêmes puisque la version d’origine embarquait deux caméras !

  6. By Iv on Juil 5, 2010

    A noter que la limite entre le porno soft d’une pub de parfum ou de bijoux a parfois une limite faible avec le porno hard. Au moins ce dernier a l’avantage de la franchise. Il y a peu Orange affichait en 4×3 une femme-cadeau sortant d’un gâteau d’anniversaire pour vanter des forfaits de portable.

    Que l’on soit choqué par les images plus que par les messages est un véritable problème.

  7. By zap on Juil 5, 2010

    En lettres noires, il y avait aussi écrit : « Ecran Espion » (référence aux caméra internes)

  8. By Jean-no on Juil 5, 2010

    @zap : au métro Rambuteau ? C’est ce qu’on voit sur les côtés ?

  9. By Manuela on Juil 5, 2010

    Oui, Zap a raison ! Il y avait aussi « écran espion »… Pas le champ pour le documenter ! mais je témoigne !!!

  10. By Enro on Juil 6, 2010

    Sans vouloir surinterpréter, on constate que la violence symbolique du slogan est plus crainte par la RATP que le bris matériel du panneau publicitaire. De là à conclure sur la force des mots, il n’y a qu’un pas…

  11. By Jean-no on Juil 6, 2010

    @Enro : on ne doit pas surinterpréter, mais on doit constater : le message du criminel est effacé mais le cadavre est toujours là ;-)
    Depuis des années on nous fait beaucoup croire à la violence aveugle : on ne nous explique pas ce qui motive les caillassages de bus, le graffiti… ni même les raisons des grèves. Il en résulte l’image d’une société de violence absurde et de tensions muettes…

  12. By Baptiste C. on Juil 6, 2010

    >Jean-No : merci du remerciement
    >Enro : il doit y avoir une division du travail entre la RATP (qui sous-traite le nettoyage des surfaces à une entreprise, chargée des graffiti) et la boîte qui installe les panneaux (JCDecaux ?) qui est chargée de les remplacer.

  13. By Jean-no on Juil 6, 2010

    @Baptiste : Bien vu ! Il y a plusieurs intervenants différents effectivement, à savoir la RATP, Métrobus (la régie publicitaire, détenue pour 1/3 par Decaux et pour le reste par la boite de la philosophe Élisabeth Badinter) et la Comatec (filiale de la Générale des eaux qui nettoie le métro). La multiplicité des intervenants et de leur champ de compétence rend assez logique ce résultat.

  14. By Davidikus on Juil 6, 2010

    Le slogan est intéressant & confirme votre interprétation. Bravo ! Je trouve que les tâches rouge-sang laissées par le graffiti quand il a été effacé sont plus saisissantes, ceci dit.

    Par ailleurs, il me semble qu’une action politique pour bannir ces intrusions dans notre vie quotidienne donnerait un meilleur résultat.

    J’aime bien les démarches « d’artiste ». Au moins c’est amusant.

  15. By Bishop on Juil 6, 2010

    si je me souviens bien, à l’origine ces deux caméras ne devaient pas retransmettre en direct ce qu’elle filmait, ce qui semble normal pour prévenir les inquiétudes (ce ne fut pas suffisant ceci dit) mais dommage du point de vue du dispositif.

    La multiplication de ces iphones géants est assez impressionante par ailleurs, il faut croire qu’ils veulent les normaliser au plus vite, cela serait intéressant de suivre, si cela est possible, les statistiques des actes de vandalisme à leur encontre mais je doute que les entreprises impliquées vont communiquer là-dessus, reste les hasards des promenades, en rentrant de la librairie allemande pour Rambuteau… On verra bien.

  16. By Jean-no on Juil 6, 2010

    Les caméras analysaient juste le comportement des passants histoire de mesurer l’attention portée à chaque pub. La Cnil a donné son accord car il n’y a pas d’enregistrement, mais Metrobus a fini par abandonner malgré tout (enfin par annoncer son abandon). One step at a time. En tout cas, en haut des écrans, de part et d’autre, se trouvent des ouvertures discrètes : je suppose que c’est là que devaient être placées les caméras.
    Je doute qu’on ait des chiffres officiels sur le sujet effectivement. Je ferais bien un plan interactif où les parisiens noteraient la présence des écrans et éventuellement de ceux qui sont endommagés, mais je suppose que ça ferait un peu carte d’état-major.
    Étonnant que Metrobus n’ait pas proposé à des artistes d’afficher des oeuvres, pour commencer par programmer autre chose que des pubs, le temps que les gens s’habituent.

  17. By Bishop on Juil 6, 2010

    Possible que la possibilité d’une carte interactive et accessible à tous serait aussi très mal vu…

    Pour les artistes cela aurait été intéressant mais il ne faut pas trop leur en demander là dessus, quoique si je ne m’abuse j’ai vu des dispositifs vidéos installés sur les nouveaux trains de la ligne 2 et en attendant une exploitation commerciale (je présume) il y avait des films en noir et blanc sur le métro, choix que je trouvais en décalage et pourtant intelligent et sympathique.

  18. By CoBB on Juil 15, 2010

    On notera tout de même que les versions hors France sont largement plus créatives et « non démolitionistes », je trouve plus intéressant la torsion du concept pour en faire une petite tranche d’art effémère plutôt que la vulgaire destruction (néolithique, si j’ose dire ;o) ) qui nous laisse toujours victimes d’un environnement pourri (habituel à Paris).

  19. By Zeitgeist on Juil 15, 2010

    C’est le genre d’action qui rentre tout à fait dans l’optique de mon projet… Avez vous d’autres clichés de ce genre ?

    Merci !

    ZG.

  20. By Jean-no on Juil 15, 2010

    @Zeitgeist: J’ai pas mal de photos sans graffitis

  21. By uthagey on Nov 12, 2010

    ah, petit errreur dans le précédent post :

    Les Panneaux numériflash sont ici :

    Gare de Lyon, fin octobre :
    http://www.youtube.com/watch?v=AMPoofoo4h0

  22. By Jean-no on Nov 12, 2010

    @uthagey : Merci. À part ça j’ai supprimé tes posts avec des liens vers une page sans rapport puisque manifestement ce n’est pas ça que tu voulais poster :-)

  23. By Denis on Nov 16, 2010

    Et on fait comment, pour hacker les panneaux, comme à Moscou ? Si vous avez la technique, ça m’intéresserait (par pure curiosité, évidemment).

  24. By Jean-no on Nov 16, 2010

    @Denis : Aucune idée mais je parie que même les panneaux numériflash peuvent être hackés

  1. 1 Trackback(s)

  2. Août 6, 2010: Baptiste Coulmont » Public sex, vandalisme, nus, émeutes, concours…

  3. Warning: Undefined variable $thiscomment in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/themes/blue-box-01/comments.php on line 91

Postez un commentaire


Veuillez noter que l'auteur de ce blog s'autorise à modifier vos commentaires afin d'améliorer leur mise en forme (liens, orthographe) si cela est nécessaire.
En ajoutant un commentaire à cette page, vous acceptez implicitement que celui-ci soit diffusé non seulement ici-même mais aussi sous une autre forme, électronique ou imprimée par exemple.

Warning: Undefined variable $user_ID in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/themes/blue-box-01/comments.php on line 118