Bouillon d’épluchures

100403Bouillonépluchures

Une idée que j’ai trouvé sur un site écolo pour avoir en permanence et de manière très économique du bouillon de légume, bien pratique pour cuisiner (sauces, risottos, etc.). Il suffit de conserver les épluchures de légumes exploitables (en vrac : peau de carottes, panais, navets, vert de poireau, fanes de radis ou de carottes, entame de céleri ou de blettes, queues d’épinards trop fibreuses ou queues de persil, feuilles de salade abîmés, pelures d’oignon,  pieds de champignons, etc.) puis de les nettoyer très soigneusement avant de les assaisonner (sel, poivre, bouquet garni) et de les faire cuire à couvert une bonne demie-heure au moins (selon ce qu’on a mis à mijoter, ça peut être plus long) après le début de l’ébullition (réduire le feu à ce moment là) dans deux fois leur volume d’eau. On laisse ensuite le bouillon refroidir complètement puis on le filtre et on le transvase dans des bouteilles pour le conserver au réfrigérateur tandis que les épluchures cuites peuvent partir au compost. On peut également rajouter des déchets de poisson, de volaille ou de viande pour enrichir ce bouillon mais dans ce cas, il faudra l’utiliser assez vite et on ne pourra pas composter les résidus.

  1. Lapin’s avatar

    Ah, ben voilà, c’est ce que je fais, compost excepté! mais la dernière fois, j’ai mis trop de thym, on ne sentait plus que ça, dommage…

    Et sinon, c’est assez bizarre, je ne reçois des nouvelles de ton RSS qu’une fois de temps en temps???

    Répondre

    1. Nathalie’s avatar

      J’utilise Bloglines et je reçois généralement mon flux avec plusieurs jours de retard… Mais en fait c’est variable et assez aléatoire. Je n’ai pas vraiment d’explications. Pour ce qui est du bouillon d’épluchure, ça parait bête dit comme ça mais suis très contente de cette trouvaille. On doit pouvoir varier les assaisonnements pour avoir un bouillon plus ou moins épicé, par exemple. Le thym, c’est sûr, il ne faut pas avoir la main trop lourde car c’est très fort en goût. Mais je me disais qu’avec un peu de gingembre, par exemple, ça pourrait donner quelque chose.

      Répondre

    2. Lapin’s avatar

      Ouais, le gingembre, bonne idée. Citronnelle et feuilles de lime, aussi, pour une ambiance thaïe, c’est pas mal. Mais je doute quand même du résultat avec des poireaux… A essayer, en tout cas.

      Répondre

      1. Nathalie’s avatar

        Voilà, il ne faut pas hésiter à faire des petites expériences, d’autant que ça ne coûte pas grand chose.

        Répondre