MARS 2020


Warning: Undefined array key "ssba_bar_buttons" in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/plugins/simple-share-buttons-adder/php/class-buttons.php on line 602

Warning: Undefined array key "ssba_bar_buttons" in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/plugins/simple-share-buttons-adder/php/class-buttons.php on line 602

Warning: Undefined array key "ssba_bar_buttons" in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/plugins/simple-share-buttons-adder/php/class-buttons.php on line 602

Warning: Undefined array key "ssba_bar_buttons" in /home/aoun6729/hyperbate.fr/wp-content/plugins/simple-share-buttons-adder/php/class-buttons.php on line 602


Rentrée malade d’Italie fin février, je suis depuis confinée. C’est l’occasion de faire des choses que je n’avais plus le temps de faire, entre autre de relancer ce blog :-)
Ce mois-ci : des pâtes , retour d’Italie et confinement obliges :-) Mais aussi des cakes pour se réconforter et des conserves à base de kiwis trop mûrs puisque après de longs mois de jachère, je reprends contact avec le jardin

CUISINE

BRUNCH


Œufs coqs, radis, jambon de pays, gouda vieux, baguette et cornichons pour le salé. Croissants, jus d’orange pressé, miel, confitures maison et divers pâtes à tartiner (matcha, caramel) pour le sucré mais aussi un reste de cake pour fêter mon premier mois de confinement :-)

PLATS RÉCURRENTS / Les pâtes

Nous n’avons pas eu besoin de piller le rayon pâtes de la supérette car j’en ai toujours en réserve. De retour de Naples, où nous avions si bien mangé, j’en avais encore plus envie que d’ordinaire. Sur Twitter, quelqu’un exprimait l’idée qu’on ne pouvait pas manger de pâtes tous les jours alors qu’il me semble, au contraire, que c’est un des plats qu’on peut le plus facilement décliner. Quelques recettes pour écouler vos stocks :-)


Choisir les pâtes
La seule chose qui semble essentielle c’est de choisir des pâtes à cuisson lente. Dans l’idéal, elles ne doivent pas être trop lisses ou brillantes : leur aspect doit être mat et leur texture striée et/ou légèrement rugueuse pour bien accrocher la sauce. Les pâtes un peu luxe remplissent plus facilement ces critères mais on trouve des pâtes très bien même chez Leader Price. Il n’est évidemment question ici que des pâtes au blé dur : pâtes aux œufs, pâtes fraiches, nouilles chinoises, etc… Tout ça est une autre histoire. Un temps de cuisson rapide n’est jamais un gage de qualité : ça donne des pâtes molles qui s’agglutinent lorsqu’on les égoutte. Ça passe éventuellement pour des coquillettes ou des macaronis à faire en gratin, et encore… On fait toujours cuire les pâtes dans un très grand volume d’eau. Elles doivent pouvoir cuire 10/15 minutes et être fermes après cuisson.


Pâtes pimentées aux légumes grillés : un plat super facile que je fais souvent en ce moment. Pendant que les pâtes cuisent, on fait revenir dans une poêle des graines de fenouil (facultatif), un oignon (rouge c’est bien mais pas obligatoire). Quand l’oignon est doré, on ajoute les légumes grillés. J’utilise des légumes grillés surgelés (non cuisinés) : c’est très pratique en ce moment où on ne s’approvisionne pas souvent. Une fois qu’ils sont cuits, on ajoute une boite de tomates concassées et de la purée de piment. On peut aussi remplacer par une sauce Arabiatta toute prête. Une fois que les pâtes sont cuites, on les égoutte et on les mélange à la sauce et on réchauffe un peu ensemble. On peut aussi ajouter des morceaux de feta qui seront tout juste tièdes, avant de servir.

Pâtes à la verdure et aux noix : un autre plat de pâte vite fait. Faire cuire des légumes à cuisson rapide (ici, fleurettes de brocoli, asperges coupées en tronçons, petits pois surgelés) avec les pâtes. Dans une poêle, faire revenir dans l’huile d’olive des noix et des pousses d’épinard. Une fois les pâtes et légumes cuits, les égoutter et les remettre un peu à chauffer avec les noix, les épinards et du mascarpone (ou de la crème fraiche). Servir et saupoudrer de parmesan.

Gratin de pâtes aux légumes
Parmi toutes les choses que j’ai aimé manger à Naples, il y a notamment les frittatine napolitaines — des gâteaux de pâtes permettant d’utiliser les restes — et plus particulièrement celles aux friarelli, ces délicieux petits brocolis raves qu’on voit partout sur les marchés à Naples, entre le brocoli et la moutarde, dont on mange tout, de la tige à la fleur. Je ne me suis pas encore attelée à cuisiner de vrais frittatine (ça viendra) mais par nostalgie, j’ai souvent fait des gratins de pâtes avec des brocolis ce mois-ci.

DESSERTS / Cakes

Parce qu’ils se gardent bien, j’ai essentiellement fait des cakes qui ont servi de petit déjeuner, dessert et goûter.


Banana bread chocolat et orange : pour utiliser des bananes trop mûres, j’ai eu l’idée d’un banana bread avec du chocolat et de l’orange confite. Nous l’avons si bien aimé avec ma fille que j’en ai fait une deuxième fois. On mélange 3 bananes bien mûres écrasées, 250g de farine, un sachet de levure,50g de sucre brun, une cuillerée de vanille en poudre, une cuillerée de cannelle, 125g de beurre fondu, 2 gros œufs, des noix de pécan (ou des noix), des pépites de chocolat et des zestes d’orange confite. On enfourne à four chaud. Je ne donne plus la température car mon four fonctionne mal et je suis obligée de tout cuire à température max, sans savoir vraiment à quoi elle correspond. Au bout de 10/15 mn de cuisson, fendre le dessus du cake. Lorsque le dessus du cake est bien bombé et doré, recouvrir d’un papier alu pour qu’il cesse de colorer. Laisser cuire jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressort sèche.


Cake aux fruits confits : en fin de mois, j’ai eu envie d’un cake aux fruits confits avec ceux qui me restaient de Noël, pour lequel j’ai sacrifié ce que je pensais être mes derniers œufs — denrée qui s’était faite rare en début de confinement mais ça s’est un peu arrangé depuis. J’ai mis des raisins de Corinthe à macérer dans un peu de rhum et d’eau tiède. J’ai coupé en morceaux et fariné les fruits confits (orange, citron, angélique, cerises amarena, poire, clémentine et gingembre). Pour la pâte, j’ai mélange 300g de farine, un sachet de levure, 150g de sucre complet, 125g de beurre fondu, une grosse rasade de rhum et 4 œufs. J’ai incorporé les raisins égouttés et les fruits confits. Ensuite, j’ai mis dans un moule à cake cuillerée par cuillerée. Ça marche bien pour que les fruits ne tombent pas dans le fond. Même principe de cuisson que pour le banana bread ci-dessus.

CONSERVES

Nous avons la chance d’avoir un jardin qui permet de s’aérer et de se dépenser physiquement malgré le confinement. Une des premières choses dont j’ai dû m’occuper était de récolter les kiwis trop mûrs et de les transformer avant qu’ils ne s’abîment.


Jus de kiwi et glaces à l’eau
J’ai évidemment préparé la classique compote de kiwis trop mûrs mais comme ils faisaient beaucoup de jus, j’ai divisé la cuisson des fruits en deux temps. Dans un premier temps, on les fait cuire avec 150g de sucre par kg de fruits. On récolte le jus dégorgé par les fruits en le passant au tamis et on le met en bouteilles avec un entonnoir. On rajoute 150g de sucre par kilo de fruits pour terminer la cuisson de la compote. Ce qui est curieux avec le kiwi trop mûr, c’est qu’il a, lorsqu’il est crû, une saveur un peu écœurante et médicamenteuse, qui disparait totalement après cuisson où il recouvre toute son acidité. L’odeur qui se dégage lors de la cuisson peut d’ailleurs être peu engageante mais n’a rien à voir avec la saveur obtenue au final. On peut utiliser ce jus de kiwi pour faire de délicieuses glace à l’eau. En ce moment, ça fait parti de nos desserts préférés et nous redoutons le moment où nous n’aurons plus de quoi faire de jus de kiwi trop mûr.

JARDIN

Après le ramassage des kiwis, il a fallu nettoyer les allées, désherber pour empêcher la prolifération des ronces et du liseron, travailler la terre, tailler la vigne. Les tulipes sont en fleurs et le jardin commence à être beau. J’ai semé des radis, des pommes de terre, des petits pois et des haricots verts. Ne reste qu’à attendre que tout ça pousse.

REVENIR À LA CUISINE