L’œil compare

Les illusions d’optique ne sont pas du tout le sujet de ce blog mais permettent souvent de comprendre à quel point notre cerveau interprète ce qui lui est envoyé par le nerf optique, comme dans le cas de l’expérience célèbre que je reproduis ci-dessus, où nous sommes incapables d’accepter que les carrés A et B du damier ont exactement la même couleur.


Comme le disait mon professeur de retouche-photo, Jean-Claude Ronceray, l’œil humain est particulièrement doué pour comparer mais pas vraiment pour analyser. Il existe des animaux dont la perception repose sur l’analyse, par exemple les insectes qui identifient les fleurs qu’ils doivent butiner à la fréquence ultra-violette exacte qu’émettent ces dernières, ou d’autres qui sont quasiment aveugles à ce qui se trouve devant eux mais n’est pas en mouvement.

Dans un genre similaire au damier ci-dessus, une image encore plus simple : les « cubes » isométriques sont tous identiques, mais notre perception de leur luminosité dépend totalement de l’arrière-plan.

Une réponse à “L’œil compare”

  1. GOUET Says:

    Bonjour,

    Je coordonne un ouvrage médical sur  » l esthétique du sourire » et votre analyse sur d’autres sujets m’ a paru pertinente. J’aurais souhaité m en entretenir avec vous . Cordialement

    Dr Gouet

Leave a Reply