Anne-Sophie Hostert

Impossible de payer un verre à Anne-Sophie, car elle vit aujourd’hui au Québec. Je l’ai donc interviewée via Facebook, et photographiée sur Skype.

Anne-Sophie est née au Havre en 1985.
Le choix des études en art lui a toujours semblé naturel, et elle avait le projet de devenir designer produit ou architecte. Elle a passé, laborieusement, un bac spécialisé en génie mécanique, n’ayant pas réussi à intégrer un lycée d’arts appliqués à Rouen, et avant tout motivée par le dessin technique. Elle a ensuite tenté l’école Estienne, à Paris, sans succès. Sa mère est tombée malade d’un cancer (aujourd’hui guéri !), et Anne-Sophie a décidé de s’inscrire en anglais à l’université pour s’en occuper tout en se donnant le temps de préparer un dossier pour les écoles d’art. Elle a tenté les concours d’entrée des écoles du Havre et de Rouen, et a échoué aux deux. Mais l’école d’art du Havre l’a tout de même admise en rattrapage à la rentrée 2006, après un passage devant un nouveau jury.

Elle est restée à l’école jusqu’en 2010, après avoir validé sa quatrième année. La cinquième année lui faisait un peu peur, à cause de la contrainte du « mémoire » qu’il fallait rédiger, mais d’autres raisons l’ont poussée à interrompre ses études là : la mort de son père, la difficulté financière, et donc le besoin, mais aussi l’envie de travailler, et l’envie, aussi, de quitter le Havre.

Anne-Sophie se rappelle ce que lui ont apporté les études supérieures : enfin, elle a commencé à vivre, à être stimulée, à apprendre. Rétrospectivement, elle se dit même qu’elle aurait pu aller plus loin. Elle se plaignait beaucoup de l’école lorsqu’elle y était, et d’un certain nombre de ses profs, mais elle s’y sentait malgré tout bien.

Une fois sortie de l’école, elle est partie à Paris, pour se former en alternance. Elle ensuite a connu le chômage, qui lui a pesé. Elle a vécu à Londres, puis est revenue en France travailler chez Deezer, pendant plus d’un an. Elle a eu le projet d’aller travailler aux États-Unis, mais les difficultés à obtenir un visa l’ont pour l’instant amenée à se rabattre sur le Canada, où elle vient tout juste de trouver un emploi dans le domaine du design graphique, qui reste sa passion.

Portfolio : behance.net/anne_sophie_hostert

Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *