Japon

You are currently browsing articles tagged Japon.

あたらしいみかんのむきかた
Modes d’emploi de Yoshihiro Okada
Illustrations d’accompagnement par Keisuke Kamiya
Edité en 2010 par Tenusugawa (?)

Si j’ai beaucoup de livres japonais, c’est parce qu’ils ont souvent une très belle maquette, ce qui n’est malheureusement pas le cas de celui-ci ! La couverture est borf, les illustrations sont borf… Mais que reste-t-il, alors, pour quelqu’un qui ne lit pas le japonais ? Eh bien, rien de moins que de superbes modes d’emploi qui expliquent comment réaliser des animaux en pelures de clémentines (en gardant toute la peau !). Je partage avec vous certains des patrons : si vous tentez votre chance cet hiver, n’hésitez pas à poster le résultat en commentaire !
À noter : Yoshihiro Okada (岡田好弘) tient un blog sur son activité d’éplucheur de clémentines.

 

Tags: , ,

Norimono zukushi

のりものづくし
n°12 de la collection 小学館の育児絵本
Illustrateur inconnu (?)
Imagier publié en 1982 par Shôgakukan

Bien que la lecture d’un livre au japon se fasse le plus souvent de droite à gauche, ce n’est pas systématiquement le cas des livres pour enfants (comme on a pu le constater avec Shiritori shimasho ! qui a un sens de lecture occidental, par exemple). Dans le cas de cet imagier, adapté à un public très jeune, la question ne se pose plus puisqu’il dispose de deux couvertures !

Tags: , ,

Noriko, la petite Japonaise
Textes et photographies de Dominique Darbois
Maquette de Pierre Pothier
Edité par Fernand Nathan en 1961
(mon édition est de 1972)

Quand j’étais petite, je me souviens avoir été très férue de deux sortes de livre : les manuels de bricolage et les livres type « enfants du monde ». Dans cette catégorie, « Noriko, la petite Japonaise » est un livre particulièrement marquant pour moi. Je ne réalisais pas, à l’époque, que ma perception du Japon au travers de ce livre était anachronique : Noriko n’était pas une enfants de mon âge, elle était en réalité de la génération de mes grands parents ! De plus, j’étais fascinée par certaines photographies qui, je m’en suis aperçue bien plus tard, étaient des montages (pas forcément très discrets, pourtant !), ce qui expliquait leur étrangeté. Par la suite, j’ai eu la chance de posséder d’autres livres de la même collection, mais c’est de loin celui-ci qui a le plus stimulé mon imagination.

Tags: , , ,

Fromageois, il en connait !
Sous titré : フロマージュはいらんかね !
(c’est un jeu de mot : titre et sous titre se prononcent à peu près pareil)
Edité en 2004 par le fromager japonais « Fermier »

Combien d’aller-retours culturels ont-ils été nécessaires pour que j’achète un livre japonais au titre français édité par un fromager japonais dont le nom fait également hommage à la France, dans un magasin français ne proposant que des livres japonais d’occasion ? Et surtout, comment résister à un titre pareil ? Ces questions demeureront sans réponses. Chaque double page présente un fromage avec une illustration, un petit poème et un texte explicatif, à l’exception des trois dernières pages simples qui présentent le vin, la baguette et le croissant.

Tags: , , , , ,

Ryokan Suzumeya

旅館すずめや
Illustré par Naoko Amemiya
Publié en 2009 par Hakusensha

« Ryokan Suzumeya » raconte le quotidien d’une petite pingouine tenancière d’une auberge japonaise au cours de l’hiver. Bien qu’il y ait une partie textuelle (à chaque fois sur la page de droite, je n’ai scanné que les pages de gauche), l’histoire a principalement une dimension immersive : on découvre l’auberge Suzumiya tandis que sa gérante prépare les chambres, on accueille les clients, on cuisine, on travaille et, la nuit venue, on prend un bain relaxant en sa compagnie. Les illustrations fourmillent de détails, et en fin de livre on retrouve les descriptions de certains objets traditionnels présents dans le décor (vêtements, aliments, ustensiles, meubles etc…). C’est beaucoup trop mignon. Je crois savoir qu’il existe également une version « printemps », que je serais curieuse de consulter !

Tags: , , ,

Hashiru

はしる
Ecrit par Kaoru Abe et illustré par Seiichi Horiuchi sous la supervision de Mikio Oda
Paru en 1973 aux éditions Fukuinkan-Shoten (mon édition est de 84)
Collection (?) : かがくのとも特製版 (édition spéciale, la minute scientifique)

Ce livre didactique sur la course est tellement beau que j’ai eu du mal à ne pas poster l’intégralité de ses doubles pages : les couleurs sont incroyables et je ne possède aucun livre qui gère aussi bien le pli central du cahier dans ses compositions. De plus, le texte est intégralement rédigé en hiragana ce qui le rend très facile à traduire.

Une raison de plus de déplorer la fermeture de la boutique Book off version japonaise à Opéra (Paris) !

Tags: , , , , , ,

魔女の宅急便
Roman écrit par Eiko Kadono, illustré par Akiko Hayashi
Publié en 1985 par Fukuinkan Shoten

Peut-être l’ignorez-vous, mais le film de Miyazaki « Kiki la petite sorcière » est adapté d’un roman ! Pour la groupie du studio Ghibli que je suis, mettre la main sur ce livre constituait un objectif de vie, mais j’ai fini par tomber dessus tout à fait par hasard à Book-off opéra (quand la partie japonaise existait encore). Il est assez amusant de constater les différences et similitudes entre le livre original et le film qui en a été librement adapté en 1989 !

 

Tags: , ,

Magazine japonais

Ce leporello (que j’ai décomposé par planche) faisait partie de tout un lot de petites publications jeunesse d’entre deux guerres. Il est très abîmé, par conséquent je n’ai pas pris la peine de scanner la face monochrome (imprimée en magenta), mais la bonne nouvelle c’est que la face imprimée en couleur est également la plus riche sur le plan graphique ! Néanmoins, je regrette de ne pas disposer de la couverture, car je n’ai aucune idée du nom de la publication ; j’ai l’impression qu’elle était plutôt destiné à un public de jeunes filles.

Tags: , , ,

しりとりしましょ!
Illustré par Shinobu Saitô
Paru en 2005 aux édition リーブル (« Livre »)

Le shiritori est un jeu japonais qui s’apparente à la chanson « Trois petits chats » (chapeau de paille, paillasson, somnambule, bulletin, tintamarre…) : les joueurs doivent trouver un nom commun qui commence par la dernière syllable du précédent. Lorsqu’un joueur énonce un mot qui se termine par la syllabe ん (« n »), il a perdu ! Le livre reprend ce principe, en choisissant comme thème la gastronomie.

Tags: , , ,