あたらしいみかんのむきかた
Modes d’emploi de Yoshihiro Okada
Illustrations d’accompagnement par Keisuke Kamiya
Edité en 2010 par Tenusugawa (?)

Si j’ai beaucoup de livres japonais, c’est parce qu’ils ont souvent une très belle maquette, ce qui n’est malheureusement pas le cas de celui-ci ! La couverture est borf, les illustrations sont borf… Mais que reste-t-il, alors, pour quelqu’un qui ne lit pas le japonais ? Eh bien, rien de moins que de superbes modes d’emploi qui expliquent comment réaliser des animaux en pelures de clémentines (en gardant toute la peau !). Je partage avec vous certains des patrons : si vous tentez votre chance cet hiver, n’hésitez pas à poster le résultat en commentaire !
À noter : Yoshihiro Okada (岡田好弘) tient un blog sur son activité d’éplucheur de clémentines.

 

Tags: , ,

Rapports entre la manutention, la circulation intérieure et la sécurité
Edité par l’institut national de sécurité en 1958
Ecrit par G. Saulnier et H. Nicklès, ingénieurs principaux à l’institut national de sécurité, et illustré par M. H. Einhorn, du bureau de dessin de l’institut national de sécurité.

Ce livret de 80 pages constitue un merveilleux inventaire des mille et unes manières dont on peut se faire mal en manoeuvrant des outils, des véhicules et des charges qui pèsent plusieurs tonnes.

Tags: , ,

Norimono zukushi

のりものづくし
n°12 de la collection 小学館の育児絵本
Illustrateur inconnu (?)
Imagier publié en 1982 par Shôgakukan

Bien que la lecture d’un livre au japon se fasse le plus souvent de droite à gauche, ce n’est pas systématiquement le cas des livres pour enfants (comme on a pu le constater avec Shiritori shimasho ! qui a un sens de lecture occidental, par exemple). Dans le cas de cet imagier, adapté à un public très jeune, la question ne se pose plus puisqu’il dispose de deux couvertures !

Tags: , ,

Geschichten aus Knirpsenstadt
Un manuel d’instruction pour enfants à partir de 8 ans écrit par Christel Wenzlaff, illustré par Inge Gürtzig, avec des chansons écrites par Matthias Wenzlaff mises en musique par Brigitte Deckwerth.
Edité en 1971 par Rudolf Forkel KG Pößneck

Acheté chez un bouquiniste à Leipzig (ex RDA), ce manuel semble extrêmement facile à trouver sur internet pour peu d’argent, j’en déduis qu’il a été tiré à un grand nombre d’exemplaires ! Il contient des histoires, des chansons, des informations et des activités ponctuées, ça et là, par différentes devises des jeunes pionniers (« nous, les jeunes pionniers, aimons notre République Démocratique d’Allemagne / aimons nos parents / sommes bons amis et nous aidons les uns les autres / faisons du sport et faisons en sorte que nos corps soient propres et sains / portons fièrement notre foulard bleu / etc… »). Le jeune propriétaire de ce livre l’a personnalisé par endroits, je suis particulièrement amusée par les enfants studieux auxquels il a rajouté de grosses larmes (avant dernière diapositive).

Tags: , , , , , ,

Le Major Faversham
Ecrit et illustré par Roy Gerrard
Edité en 1982 par Albin Michel Jeunesse
(Originalement publié à Londres par Victor Gollancz Ltd)

Originellement intitulé « The Favershams » (les Faversham), ce livre nous invite avec humour à découvrir l’Angleterre victorienne à travers les grandes étapes de la vie d’une famille de la bonne société.

Tags: , , ,

Noriko, la petite Japonaise
Textes et photographies de Dominique Darbois
Maquette de Pierre Pothier
Edité par Fernand Nathan en 1961
(mon édition est de 1972)

Quand j’étais petite, je me souviens avoir été très férue de deux sortes de livre : les manuels de bricolage et les livres type « enfants du monde ». Dans cette catégorie, « Noriko, la petite Japonaise » est un livre particulièrement marquant pour moi. Je ne réalisais pas, à l’époque, que ma perception du Japon au travers de ce livre était anachronique : Noriko n’était pas une enfants de mon âge, elle était en réalité de la génération de mes grands parents ! De plus, j’étais fascinée par certaines photographies qui, je m’en suis aperçue bien plus tard, étaient des montages (pas forcément très discrets, pourtant !), ce qui expliquait leur étrangeté. Par la suite, j’ai eu la chance de posséder d’autres livres de la même collection, mais c’est de loin celui-ci qui a le plus stimulé mon imagination.

Tags: , , ,

Fromageois, il en connait !
Sous titré : フロマージュはいらんかね !
(c’est un jeu de mot : titre et sous titre se prononcent à peu près pareil)
Edité en 2004 par le fromager japonais « Fermier »

Combien d’aller-retours culturels ont-ils été nécessaires pour que j’achète un livre japonais au titre français édité par un fromager japonais dont le nom fait également hommage à la France, dans un magasin français ne proposant que des livres japonais d’occasion ? Et surtout, comment résister à un titre pareil ? Ces questions demeureront sans réponses. Chaque double page présente un fromage avec une illustration, un petit poème et un texte explicatif, à l’exception des trois dernières pages simples qui présentent le vin, la baguette et le croissant.

Tags: , , , , ,

Il était trois frères…
Ecrit par Alain Marc Prevost et illustré par Pierre le Guen
Editions la Farandole (1956)

Rigobert et sa femme ont trois enfants : Fructueux, qui ne voit que de nuit, Anicet, qui n’a de force que dans les bras et Parfait, qui n’a de force que dans les jambes. Les parents s’inquiètent de leur avenir : Fructueux pourra toujours devenir veilleur de nuit, Anicet pourra fabriquer des étagères, mais que fera Parfait ?

Quand on recherche des illustrations de Pierre le Guen sur internet, on tombe majoritairement sur les couvertures de romans qu’il a réalisées pour la collection Rouge et Or et qui, étonnamment, n’ont franchement aucun rapport avec son travail sur ce livre. Il semblerait (même si j’ai beaucoup de mal à le vérifier) que « Il était trois frères » fasse exception dans sa carrière, aussi je me considère comme très chanceuse d’avoir trouvé ce livre !

Tags: , , ,

Das kleine Buch der Edelsteine
N°54 de la collection Insel-Bücherei
Illustrations couleur de Hans Lang accompagnées d’un texte de Friedrich Schnack
Edité par Insel-Verlag, Leipzig en 1934 (?)

La collection Insel Bücherei est aisément identifiable : ce sont de petits livres (environ 12×18,5cm) sur des sujets spécifiques, contenant essentiellement des illustrations (en couleur, ce qui est précisé avec insistance) suivies d’une postface explicative. Leurs couvertures sont habillées d’un motif en rapport avec le thème de l’ouvrage, et ce sont de très beaux objets de documentation. Parmi les quelques uns qui sont en ma possession (trouvés chez l’un des bouquiniste place Kleber à Strasbourg), le n°54 au sujet des pierres précieuses est sans aucun doute mon préféré !

Tags: , , ,

Ryokan Suzumeya

旅館すずめや
Illustré par Naoko Amemiya
Publié en 2009 par Hakusensha

« Ryokan Suzumeya » raconte le quotidien d’une petite pingouine tenancière d’une auberge japonaise au cours de l’hiver. Bien qu’il y ait une partie textuelle (à chaque fois sur la page de droite, je n’ai scanné que les pages de gauche), l’histoire a principalement une dimension immersive : on découvre l’auberge Suzumiya tandis que sa gérante prépare les chambres, on accueille les clients, on cuisine, on travaille et, la nuit venue, on prend un bain relaxant en sa compagnie. Les illustrations fourmillent de détails, et en fin de livre on retrouve les descriptions de certains objets traditionnels présents dans le décor (vêtements, aliments, ustensiles, meubles etc…). C’est beaucoup trop mignon. Je crois savoir qu’il existe également une version « printemps », que je serais curieuse de consulter !

Tags: , , ,

« Older entries