Encore en vie avant d’être mort

Walter Schels est un photographe allemand né en 1936 et réputé pour ses portraits. En 2003, il a produit une série de portraits intitulée Noch mal leben, allant avec la journaliste Beate Lakotta1 dans des unités de soins palliatifs pour rencontrer des malades condamnés et les interroger sur leurs angoisses.
Chacun est photographié vivant puis, à nouveau, après sa mort.

Les photographies sont accompagné du nom des personnes (j’ai repris ce principe). Les détails biographiques et la nature de sa maladie sont indiqués, et ses propos sur la peur de la mort sont transcrits.

  1. Beate Lakotta était alors la compagne du photographe. La différence d’âge entre Lakotta et Schels — trente ans — est, disent-il, le moteur du projet. []
Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *