Danses macabres

Les danses macabres sont un motif très populaire entre le XIVe et le XVIe siècle, c’est à dire de la fin du Moyen-âge au début de la Renaissance. On y voit les vivants de toutes classes sociales danser avec des cadavres pourrissants et vérolés ou de simples squelettes. Il s’agit clairement d’une manière d’exprimer l’égalité de tous face à la mort.

En fait, les princes, les rois ou les évêques sont nettement sur-représentés parmi les figures de mortels, et cette insistance indique sans doute que le message, la vanité de la puissance temporelle, leur est expressément destiné.
Tout comme la tradition apocalyptique, ces danses macabres peuvent être lues comme une consolation face aux inégalités sociales, mais aussi comme un discours revendicatif implicite face à l’injustice que constituent ces inégalités.

Les images sont toutes extraites de la catégorie Danse Macabre de Wikimedia Commons.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Danses macabres

  1. dujardin dit :

    Bonjour , pourriez-vous me donner le nom, le lieu de votre deuxième image des danses macabres ?

  2. Jean-no dit :

    @dujardin : désolé, j’ai trouvé cette image en ligne, mais sans source précise (beaucoup d’autres sont issues de la catégorie « danse macabre » de Wikimédia Commons).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *