pommes

You are currently browsing articles tagged pommes.

130916CrumblePommesFramboises

Un crumble inspiré par celui que Myriam et Jean-Christophe préparent avec les framboises de leur jardin… J’en ai gardé un délicieux souvenir et ça faisait un moment que j’avais envie d’en faire : à défaut des framboises, ce sont les pommes qui viennent du jardin et nous nous sommes régalés !

Ingrédients
1 kg de pommes reinettes
125 g de framboises
une cs de sucre vanillé
150 g de farine
125 g de beurre
150 g de cassonade

Préparation
Éplucher et couper les pommes en petits morceaux. Les placer avec les framboises dans un plat à gratin. Saupoudrer d’un peu de sucre vanillé puis recouvrir avec le crumble préparé en travaillant la farine, la cassonade (on peut utiliser du sucre mais le résultat est moins bien) et le beurre (le choisir bien ferme) du bout des doigts, comme pour une pâte sablée. Enfourner 30 minutes à 230°.

130308Crumble1

La manière la plus fréquente dont je prépare le crumble…

Ingrédients
un kilo de pommes
100g de sucre (complet, vanillé ou cassonade)
des fruits secs (ici un mélange de raisins, abricots et cerises mais on peut également mettre des pruneaux, des pêches, etc.)
une bonne pincée de cannelle (ou autres épices, par exemple badiane)
pour le crumble :
200g de farine
100g de beurre
50g de cassonnade
une poignée d’oléagineux concassés (ici, essentiellement des noisettes et quelques pistaches mais on peut aussi mettre des amandes ou toutes sortes de noix)

130308Crumble2

Préparation
Éplucher les pommes et les couper en dés. Les déposer dans le plat, mélangées au sucre, épices et mélange de fruits secs. Recouvrir du crumble préparé en travaillant du bout des doigts le mélange farine sucre avec le beurre jusqu’à obtenir comme du sable auquel on a ajouté les oléagineux concassés. Enfourner une trentaine de minutes à 210°, ou jusqu’à ce que les pommes soient cuites et la croûte du crumble dorée. Se mange encore chaud comme tiède ou froid.

Depuis quelques temps, je ne prépare quasiment plus que des desserts à base de pommes pour écouler celles du jardin : entre le gâteau d’Imane qui est devenu un de mes incontournables et ma classique tarte aux pommes, je prépare aussi souvent une base de crumble, que je conserve au réfrigérateur de sorte à pouvoir transformer en dessert copieux n’importe quelle compote ou reste de fruits. Mon chouchou du moment, c’est le crumble pommes-coings, pas que j’ai la chance d’avoir des coings du jardin (nous avons pourtant un cognassier mais en plus de quinze ans, je ne l’ai jamais vu porter qu’un seul et unique fruit) mais simplement qu’on en trouve en ce moment sur les étales du marché.

Ingrédients
Pour le crumble :
200 g de farine
50 g de noisettes grossièrement concassées
100 g de cassonnade
100 g de beurre
Pour la compote :
3 pommes
1 gros coing
50 g de sucre

Préparation
Laver, éplucher, épépiner et couper en gros cubes les pommes et les coings. Les mettre à cuire ensemble avec 50 g de sucre jusqu’à obtenir une compote grossière. Préparer le crumble en mélangeant tous les ingrédients du bout des doigts. Mettre la préparation pommes-coings dans un plat (ou des ramequins individuels) pouvant aller au four. Saupoudrer avec le crumble et enfourner jusqu’à ce que celui-ci soit doré. Servir tiède.

110411CrouteCannelle

Une recette vraiment facile que je faisais souvent quand j’étais jeune.

Ingrédients
Pour 8 croûtes :
8 tranches de pain
une grosse pomme
100 g de beurre
100 g de cassonade
une cc de cannelle

Préparation
Mélanger le beurre légèrement ramolli à température ambiante (surtout pas fondu) avec la cassonade et la cannelle.  En tartiner le de pain. Couper la pommes en fines tranches et les répartir sur le dessus. Enfourner 10 à 15 minutes à 200°. Servir chaud.

Dans la série des plats de mes copines, ce gâteau aux pommes et aux noix que tout le monde adore et dont Imane m’a gentiment donné la recette…  Je l’ai bien rodé, un peu allégé en huile (en rajoutant un œuf) et l’ai même enrichi d’une croûte de sucre inspirée d’une autre recette de gâteau aux pommes que fait ma belle-mère. Grâce à cette combinaison, j’obtiens ce qui me semble être le gâteau aux pommes ultime :-)

110215GateauImane

Ingrédients
Pour la pâte :
250 g de farine
200 g de sucre
une cc de cannelle
2 cc de levure chimique
3 œufs
125 ml d’huile (l’équivalent d’un verre) ou 125g de beurre fondu
4 pommes
75 g de cerneaux de noix
Pour la croûte au sucre :
100 g de beurre
200 g de grosse cassonade (surtout pas du sucre fin)
un œuf

Préparation
Mélanger au fouet les œufs, l’huile, la cannelle, le sucre, puis ajouter la farine mélangée à la levure chimique. La pâte ainsi obtenue est plus épaisse qu’une pâte à gâteau classique. Lui ajouter les pommes pelées et coupées en dés ainsi que les cerneaux de noix grossièrement hachés. Verser dans un moule chemisé et faire cuire une heure dans le four préchauffé à 180°C. Pendant ce temps, préparer le mélange pour la croûte de sucre en travaillant le beurre froid avec la cassonnade puis l’œuf. Étaler cette pâte sur le dessus du gâteau à mi-cuisson et laisser celle-ci se terminer. Sortir du four lorsque que la pointe d’un couteau ressort propre lorsqu’on l’enfonce dans le gâteau et qu’il est recouvert d’une belle croûte dorée, surtout pas trop brunie.

100110Galette

Ingrédients
Pâte feuilletée pour 8 galettes de 12 cm de diamètre environ :
400g de farine
2 verres d’eau
une pincée de sel
250g de beurre bien froid
Garniture de frangipane pour 6 galettes :
150g d’amandes en poudre
75g de sucre
100g de beurre
un petit œuf
quelques gouttes d’essence d’amandes amères
Garniture de pomme pour 2 galettes :
une grosse pomme
une noix de beurre
Pour la dorure :
un œuf
un peu de lait

Préparation
Il faut s’y prendre un peu à l’avance pour la pâte feuilletée.  Mélanger la farine avec une pincée de sel et ajouter de l’eau petit à petit tout en travaillant la pâte, jusqu’à obtenir une boule de pâte bien souple.  L’étaler au rouleau de sorte à former un rectangle. Disposer au centre la moitié du beurre bien froid coupé en petits morceaux. Rabattre les deux bords vers le centre et passer juste un petit coup de rouleau pour tasser, sans faire sortir le beurre surtout. Mettre au frigo 20 minutes (ou au congélateur mais il ne faut surtout pas y oublier la pâte qui deviendrait dure comme la brique). Pendant ce temps, faire poêler les pommes coupées en tranches dans un peu de beurre et les mettre de coté à refroidir. Sortir la pâte du réfrigérateur et la rouler dans le sens inverse de la fois précédente. Mettre l’autre moitié du beurre et ramener les extrémités au centre puis réfrigérer à nouveau vingt minutes. Pendant ce temps, préparer la frangipane en passant au mixer les amandes, le sucre, le beurre, l’œuf et l’essence d’amandes amères. Réserver au frais. Rouler la pâte dans le sens inverse de sorte à l’abaisser en une longue bande d’un demi centimètre d’épaisseur environ. Rabattre un tiers de la pâte vers le deuxième puis replier le dernier tiers sur le dessus, à peu de la façon dont on plierait une serviette éponge. Cette opération (abaisser dans le sens inverse de la fois précédente puis pliage en trois) s’appelle donner un tour. Il faudra en donner encore au moins 5 pour avoir une pâte bien feuilletée. Entre chaque tour, il faut mettre la pâte bien au frais pendant au moins un quart d’heure.
Pour finir, étaler la pâte sur une épaisseur de 2/3 mm. Découper 16 ronds à l’aide d’un bol retourné et d’un couteau. En placer la moitié sur la plaque de cuisson et les piquer en plusieurs endroits avec une fourchette. Placer au centre la garniture (une demi-pomme ou deux grosses cuillerées à soupe de crème frangipane) et badigeonner le pourtour avec le blanc de l’œuf qui servira à dorer les galettes. Strier les 8 ronds de pâte restant avec la pointe d’un couteau avant de les placer sur le dessus de chaque galette. Souder les bord en appuyant avec une fourchette. Percer un petit trou sur le dessus avec la pointe d’un cure dent ou d’une aiguille à tricoter. Enfourner dans le four préchauffé à 180°. Au bout d’un quart d’heure, sortir les galettes et les badigeonner avec un mélange d’œuf et de lait. Laisser cuire encore une demi heure ou jusqu’à ce que les galettes soient bien feuilletées et dorées. Servir tiède.

101102BoudinPommes

Pas vraiment une recette, juste un plat qu’on mange très souvent parce que notre charcutier propose un excellent boudin blanc au jus de truffes. Pour ce qui est des pommes, je les choisis sucrées et un peu acidulées, avec une chair bien ferme, surtout pas farineuse, qui tienne à la cuisson. La préparation à base de couscous est facultative mais en fait un plat complet. J’avais improvisé ça un jour que je n’avais pas de pomme pour accompagner le boudin et le mariage fonctionnait si bien que maintenant, même lorsque j’ai les pommes, il m’arrive de préparer quand même la semoule. D’autre fois, j’accompagne le boudin et les pommes avec une sauce aux airelles.

Ingrédients
pour 4 personnes :
4 boudins blanc
8 pommes
du beurre
pour la sauce aux airelles (facultatif)
un bocal d’airelles dans leur jus
pour le couscous (facultatif)
280g de couscous moyen et son volume en eau
des fruits secs (par exemple raisins, abricots coupés en petits cubes, pistaches, amandes grillées…)
un peu de sel
du ras-el-hanout

Préparation
Le boudin, les pommes et la sauce aux airelles
Éplucher les pommes, enlever le trognon et couper en huit quartiers chacune qu’on met à sauter dans du beurre. Tourner de temps en temps, mais pas trop souvent pour qu’elles aient le temps de caraméliser. Lorsqu’elles commencent à être bien dorées, baisser le feu. Si on veut une sauce aux airelles, les faire réduire dans une petite casserole avec leur jus. Enlever la peau des boudins et les faire revenir dans une poêle avec très peu de matière grasse, en les retournant à mi-cuisson.
La semoule aux fruits secs
Dans le même temps, mettre l’eau du couscous légèrement salée à chauffer avec les fruits secs. À ébullition, sortir du feu, ajouter le couscous et le ras-el-hanout, mélanger et couvrir quelques minutes. Lorsque le couscous a gonflé, ajouter des morceaux de beurre et remettre à feu doux tout en égrainant avec une fourchette. Servir immédiatement le boudin, les pommes et le couscous.

100321PainépicePerdu

Pas vraiment une recette, juste une nouvelle déclinaison de pain perdu pour terminer le pain d’épice offert par Hannah devenu, hélàs, un peu sec.

Ingrédients
Pour 2 personnes
4 tranches de pain d’épice
1 grosse pomme
1 petit œuf
une rasade de lait
une noisette de beurre
un peu de sucre en poudre

Préparation
Couper les pommes en morceaux. Les faire revenir dans le beurre jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Pendant ce temps, tremper les tranches de pain d’épice dans un mélange d’œuf et de lait. Les ajouter aux pommes et saupoudrer le tout de sucre. Laisser caraméliser quelques minutes sur chaque face. Servir chaud.



Flo a profité du festival d’Angoulême pour se faire offrir, entre autres choses, le livre de cuisine des Moomins, une initiation à la cuisine finlandaise illustrée par des dessins et des citations des ouvrages de Tove Janssen. Premier essai aujourd’hui, pour le goûter : nous nous sommes inspirées de leur « délice du rocher lointain aux pommes » pour confectionner ce porridge.

Ingrédients
1 grosse pomme
10g de beurre
50g de sucre
200ml de flocons d’avoine
600ml de lait 1/2 écrémé
1 cs de cannelle

Préparation
Évider et peler la pommes. La couper en cubes. Mettre le beurre à chauffer dans un poêlon. Lorsqu’il frémit, y jeter les pommes. Les laisser dorer sur chaque coté puis verser dans la casserole la moitié du lait. Lorsque le lait est chaud, ajouter les flocons d’avoine et le restant du lait. Parfumer avec la cannelle. Laisser le porridge épaissir une dizaine de minutes. Servir tiède.

 



Ingrédients

Pour la pâte sablée :
250g de farine
125g d’amandes en poudre
125g de sucre
150g de beurre
1 œuf
pour la pâte au pavot :
250 g de pavot moulu prêt à l’emploi
1 œuf
50 g de beurre
des zestes d’orange confits
des raisins secs
75 g d’amandes en poudre
100 g de sucre
pour la garniture de pommes :
4 pommes
3 cs de sucre
1cc de cannelle
une poignée de raisins blonds
une noix de beurre

Préparation
Préparer la pâte de pavot. À défaut d’avoir du pavot moulu prêt à l’emploi (on en trouve dans certaines grandes surfaces, aux rayons qui proposent des produits d’autres pays, notamment lorsqu’ils sont achalandées en imports polonais… ce qui a plus de chance d’être le cas si vous avez une communauté slave dans votre ville), il faudra le préparer soi-même en le mettant à tremper au moins une bonne heure dans du lait bouillant puis en égouttant puis en mixant par petites quantités dans un robot pour ail et fines herbes ou, à défaut, avec un mixer-plongeur.
On prépare ensuite la pâte de pavot en mélangeant le pavot moulu, la poudre d’amande, le sucre, l’œuf, le beurre fondu, les zestes d’orange confite hachés et les raisins secs.
Mettre le four à préchauffer à 200° puis préparer la pâte sablée. Mettre dans un saladier la farine, le sucre et la poudre d’amande. Ajouter l’œuf et mélanger jusqu’à obtenir un mélange granuleux. Incorporer alors le beurre coupé en morceaux et travailler pour obtenir une pâte souple.
Tapisser de cette pâte le fond d’un moule rectangulaire ou une plaque de cuisson, sur une hauteur d’un cm environ. Enfourner et laisser cuire jusqu’à ce que le dessus de la pâte commence à dorer.
Pendant ce temps, peler, évider et couper les pommes en petits cubes. Les faire sauter dans un poêlon avec le sucre et les raisins secs. Lorsqu’elles sont bien dorées, les retirer du feu et les parfumer de cannelle.
Lorsque la pâte sablée à commencé à dorer, sortir du four et enduire d’une couche de pâte de pavot. Recouvrir avec les pommes et pré-découper des carrés réguliers. Remettre au four une vingtaine de minutes. Une fois sorti du four, laisser refroidir puis séparer les carrés et les placer dans un plat de service.

« Older entries