œufs

You are currently browsing articles tagged œufs.

130301QuicheLorraine

Ça faisait très longtemps que je n’avais pas fait de quiche lorraine. L’envie m’est venue lors d’un apéro chez des copains où nous avons goûté à celle du charcutier… J’avais oublié comme ce plat simple est savoureux. Celle du charcutier était bien mais ça vaut le coup de la faire soi-même, ne serait-ce que par économie mais aussi parce que la texture est plus fondante.

Ingrédients
Pour la pâte brisée :
250g de farine
125g de beurre
une pincée de sel
un verre d’eau bien froide
Pour la garniture :
400g de poitrine fumée
450 ml de crème fraiche épaisse
6 œufs
sel et muscade

Préparation
Préparer la pâte brisée. Foncer un moule à bords haut. Piquer le fond. Réserver au frigo. Couper la poitrine en dés. Il faut la choisir de bonne qualité car c’est elle qui donne toute sa saveur à la quiche. Mettre la crème fraiche dans un saladier. Lui ajouter les œufs un à un en mélangeant avec un fouet. Assaisonner. Incorporer la poitrine fumée. Transvaser dans le moule à bord haut  : il faut que la quiche soit épaisse pour être bien crémeuse (trop fine, elle est est plus sèche). Enfourner 40mn dans un four préchauffé à 210°. Mettre à tiédir sur un rebord de fenêtre au sortir du four. Manger tiède ou froid. On peut la garder quelques jours au frigo.

110503Asperges

Ingrédients
une botte d’asperges
pour la mayonnaise :
un jaune d’œuf (+ le blanc pour une mayonnaise mousseline)
une cs de moutarde forte
200 ml d’huile
2 cs de jus de citron ou de vinaigre
sel, poivre

Préparation
Les asperges
Cuire 20 minutes dans de l’eau bouillante légèrement salée. Servir tiède ou froid.
La mayonnaise
Dans l’idéal, il faut sortir les ingrédients pour la mayonnaise à l’avance, afin qu’ils soient tous à température ambiante. Pour la réussir à coup sûr, mettre le jaune d’œuf et la cuillerée de moutarde dans un bol et les battre ensemble pendant une bonne minute puis attendre un quart d’heure avant de monter la mayonnaise : ça suffira à ce que le jaune et la moutarde soient à la bonne température. Monter ensuite la mayonnaise au batteur électrique en incorporant l’huile petit à petit, en un mince filet qu’on laisse couler le long de la paroie du bol. Dès que l’émulsion a bien pris, la mayonnaise ne redescendra plus et on peut alors ajouter un peu plus vite ce qui reste d’huile. On termine avec le citron (ou le vinaigre, selon les goûts) et l’assaisonnement. Si on veut faire une mayonnaise mousseline, qui accompagne traditionnellement les asperges, il faut battre le blanc de l’œuf en neige et l’incorporer à la mayonnaise.

110218Matefaim

Une recette que je fais depuis très longtemps, entre la crêpe et l’omelette sucrée. Très facile à réaliser, elle constitue un petit déjeuner ou un goûter festif et nourrissant. Elle peut également permettre d’improviser un dessert à condition que ce soit à la suite d’un repas léger car le matefaim ne porte pas son nom pour rien.

Ingrédients
Pour 4/5 personnes :
250g de mascarpone
4 œufs
une pincée de sel
un citron non traité
50g de sucre
100 g de farine
une noix de beurre pour la cuisson
sucre glace pour la finition

Préparation
Travailler le mascarpone, les jaunes d’œufs, le sucre, la farine, le zeste râpé et le jus du citron. Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement. Mettre le beurre à fondre dans une grande poêle. Si on a qu’une petite, il vaut mieux faire cuire en deux fois. Lorsque le beurre est très chaud, verser l’appareil dans la poêle et l’étaler sur une épaisseur de 2/3 centimètres. Procéder un peu comme pour la cuisson d’une omelette : laisser très brièvement le fond prendre puis faire des fentes avec la spatule pour faire couler la pâte crue sous les parties saisies, au centre et sur les bords, en veillant bien à ne pas laisser brûler. Lorsque la pâte n’est plus du tout liquide, retourner le matefaim, délicatement mais d’un geste sûr, pour ne pas le briser. Attention, c’est plus difficile que pour  une crêpe dont le matefaim n’a pas la souplesse : mieux vaut utiliser une grande spatule. Laisser très légèrement dorer l’autre face puis plier en deux, là encore comme une omelette. Diviser en quartiers, saupoudrer de sucre glace et servir chaud.

100605Omelette

Je profite de ce que j’ai acheté des giroles et des asperges des bois (une première mais il faut bien admettre qu’elles sont plus décoratives que goûteuses… pas grand chose à voir avec les asperges d’ailleurs) pour donner le procédé de cuisson de l’omelette.

Ingrédients
2 ou 3 œufs par personne
sel et muscade
huile et/ou beurre
garniture

Préparation
Battre, mais pas trop (ne pas faire mousser) les œufs à la fourchette avec du sel et de la muscade. Choisir une poêle assez grande pour que le mélange d’œufs battus puisse s’étaler sur une épaisseur raisonnable (environ 2cm). Laisser chauffer la matière grasse jusqu’à ce qu’elle soit vraiment très chaude (c’est la condition d’une omelette réussie) et répartie uniformément dans la poêle. Verser alors le mélange d’œufs. Dans les deux première minutes de cuisson, faire comme des incisions au centre avec une spatule en bois pour faire couler le mélange d’œuf encore cru sous les parties saisies puis faire de même sur les bords en les soulevant, à plusieurs reprises pour que l’omelette soit comme feuilletée. Ajouter ensuite les ingrédients qui doivent parfumer l’omelette et qu’on aura fait cuire au préalable de la manière qui leur convient. Par exemple pour les girolles il faut les faire d’abord dégorger dans une poêle chaude, puis les égoutter et les faire ensuite revenir dans un peu d’huile. Les pommes de terre doivent être coupées et cuites à l’eau ou à la vapeur… Pour les asperges des bois, une cuisson de quelques minutes dans un peu d’eau bouillante ont suffit. Pour les accompagnement qui ne rendent pas d’eau et lorsque leur quantité n’est pas trop importante (lardons, champignons de Paris, par exemple) on peut cuire l’omelette par dessus après les avoir fait revenir. Revenons à notre omelette : baisser le feu et laisser cuire encore trois minutes environ : l’omelette ne doit surtout pas être sèche. C’est à ce moment là qu’on ajoute éventuellement les herbes hachées. Pour finir soulever la moitié de l’omelette avec une spatule et la rabattre sur l’autre moitié. Servir de suite.



Ingrédients

250g de farine
une pincée de sel
20g de sucre vanillé
3 oeufs
25g de beurre fondu
2 cs de rhum
500ml de lait

Préparation
Mettre la farine, le sel et le sucre vanillé dans un saladier. Faire un puit. Y mettre le beurre fondu, les oeufs et un peu de lait. Battre doucement avec un fouet pour commencer à incorporer la farine sans faire de grumeaux. Mouiller progressivement avec le lait. Parfumer avec le rhum. Dans la mesure du possible, laisser reposer une heure.
Vérifier la consistance de la pâte : lorsqu’on l’a fait couler, elle doit avoir l’aspect d’un ruban. Si elle est trop épaisse, rajouter une rasade de lait. Si elle est trop fluide, la laisser reposer encore.
Mettre une grosse noix de beurre dans un bol avec un pinceau en silicone. Laisser ce bol à proximité de la poêle qui servira à faire cuire les crêpes : ainsi, le beurre restera mou. Enduire une poêle d’un peu de beurre et mettre à chauffer jusqu’à ce qu’il commence à fumer. Verser alors une petite louche de pâte à crêpe. Baisser le feu et laisser cuire jusqu’à ce que la pâte ait pris et que des bulles apparaissent à la surface. Retourner alors la crêpe et laisser cuire quelques instants. Réserver dans un plat qu’on laisser à proximité de la poêle et qu’on recouvre d’une assiette pour garder la chaleur. Passer un coup de pinceau beurré dans le fond de la poêle et enchainer avec la crêpe suivante. Procéder de la même manière jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de pâte. Si la pâte épaissi encore durant le temps où on fait cuire les crêpes, lui ajouter un peu de lait.
Servir avec différentes garnitures : de la cassonade, du sirop d’érable, de la crème de marron, du caramel au beurre salé, de la chantilly et différentes sortes de confitures.

Soupe pop


Une de mes recettes star de l’hiver : simplissime, délicieuse et très appréciée des enfants.

Faire cuire de boules d’or (navets jaunes) et des carottes (la proportion idéale est de 2/3 de boules d’or pour 1/3 de carottes) coupés en gros tronçons et recouvert d’eau légèrement salée. Lorsque les légumes sont cuits, mouliner la soupe avec un mixer plongeur. Servir avec un oeuf dur coupé en 4 dans chaque assiette.