VOYAGES

You are currently browsing the archive for the VOYAGES category.

L’Ajvar est un confit de poivrons qu’on prépare traditionnellement en automne dans les Balkans. Comme j’adore ça, je me suis décidée à faire une tentative. Si elle est suffisamment concluante (je vais devoir attendre au moins une semaine pour goûter ma production) je réitérerais en plus grande quantité pourvu que je trouve encore des poivrons chez mon maraicher d’ici là. Mon interprétation de l’Ajvar est  rustique, par goût personnel, mais il est possible d’avoir une texture  plus lisse, si on préfère, en pelant et en hachant plus finement les légumes.

Ingrédients
Pour 800 ml d’ajvar :
800g de poivrons rouges
400g d’aubergine
3 litres d’eau
500 ml de vinaigre d’alcool
200 ml d’huile
2 cs de sucre
1 cs de sel
1 cs de purée de piment
1 gousse d’ail

Préparation
Laver, équeuter et épépiner les poivrons. Laver, équeuter et couper en gros tronçons l’aubergine. Faire bouillir l’eau et le vinaigre dans une grande casserole ou un faitout. Y faire blanchir les poivrons et l’aubergine pendant 4 minutes. Dans certaines recettes, les aubergines et les poivrons sont grillés au four mais je ne sais pas, dans ce cas là, si on peut conserver l’Ajvar très longtemps car il me semble, même si je dis peut-être une bêtise, que le blanchiment dans le vinaigre fait partie des précautions à prendre pour éviter le botulisme, qui est le principal danger des conserves maison, particulièrement celles contenant des matières grasses. Bien égoutter les poivrons et les aubergines. Les passer au hachoir à gros trou. Mettre ce hachis dans un faitout avec l’huile. Faire cuire à feu très doux pendant une heure en mélangeant régulièrement. À mi-cuisson, ajouter la gousse d’ail réduite en purée, le sel, le sucre et la purée de piment. Stériliser les bocaux, parfaitement lavés et essuyés, en les mettant au four à 100° pendant au moins 20 minutes. Y verser la préparation d’ajvar et enfourner pendant encore un quart d’heure. Laisser refroidir complètement. Ajouter une pellicule d’huile sur le dessus du confit et boucher le pot hermétiquement. Attendre au moins une semaine avant de consommer.

Me voici repartie, avec deux de mes enfants cette fois, pour un nouveau séjour en Croatie. Je n’étais jamais venue auparavant à cette période et j’ai eu l’occasion enfin de déguster les grenades que je lorgnais l’été sans jamais pouvoir espérer y goûter, mais aussi les agrumes, citrons et clémentines. L’automne a également été l’occasion de découvrir les fruits de l’arbousier et de l’argousier. Nous avons mangé beaucoup de calamars et de poissons grillés, fait de belles promenades, le plein de soleil et de jolis souvenirs.

Plus de photos :
Read the rest of this entry »

J’ai profité de notre séjour pour prendre des photographies de la maison, chose que je ne pense jamais à faire. C’est une maison toute simple, sans grand confort, sans rien de précieux ni même de joli mais j’y suis malgré tout attachée. J’aime surtout l’escalier, les vieux carrelages usés, la lumière qui entre par les persiennes, la vieilles cuisinière à bois.

Le couloir qui mène aux quatre chambres de l’étage, avec l’échelle pour aller au grenier. Au fond à gauche la porte de ma chambre et en face, celle de mon père. Sur l’image de droite, la chambre des enfants, face à celle de mon frère.

Plus de photos :
Read the rest of this entry »

Split

Plus de photos :
Read the rest of this entry »

Trogir

Plus de photos :
Read the rest of this entry »

Terrorisme

Ou comment j’ai pris l’avion avec deux grenades dans mes bagages ;-)

Une semaine en Croatie

La vie offre parfois de curieuses opportunités… Pour la première fois,  j’ai du me rendre en Croatie au mois de Septembre. Je dois admettre que c’est la période idéale pour en profiter : il y a beaucoup moins de touristes qu’aux grandes vacances tandis que le temps est encore superbe et l’eau très chaude. Je me suis baignée quasiment chaque jour, le plus souvent à Preko et une fois à Ugljan. Une seule journée pluvieuse a marqué la fin de ce séjour, passé à faire la navette entre Kali et Zadar.

D’autres photos : Read the rest of this entry »

101214LinzerAugen

Ingrédients
Pour 36 biscuits :
400g de farine
125g d’amandes en poudre
125g de sucre glace
une pincée de sel
2 jaunes d’œufs
250g de beurre
le zeste d’un citron bio
200g de confiture de framboise

Préparation
Mélanger la farine, la poudre d’amandes, le sucre glace et le sel. Ajouter les jaunes d’œufs et bien mélanger à la fourchette. Incorporer le beurre froid coupé en petits morceaux en travaillant avec les doigts pour sabler puis en pétrissant pour obtenir une boule de pâte homogène. Étaler la pâte sur un plan fariné et découper des ronds de 6cm de diamètre environ avec un emporte pièce. Évider la moitié de ces formes avec un emporte pièce plus petit (ici, en forme de cœur). Disposer ces formes sur deux plaques allant au four en alternant les rond (qui serviront de fonds aux biscuits) avec les ronds évidés (pour le dessus). Enfourner une douzaine de minutes dans un le four préchauffé à 180°. Les biscuits ne doivent pas dorer, ou à peine mais doivent pouvoir être manipulés délicatement à la sortie du four : s’ils semblent encore trop mous, les enfourner à nouveau deux ou trois minutes. Quelques instants après les avoir sorti, les assembler par deux avec un peu de confiture de framboise puis laisser refroidir sur une grille.

101209VanilleKipferlIngrédients
Pour 40 biscuits :
250g de farine
une pincée de sel
100g d’amandes en poudre
100g de sucre glace
2 gousses de vanille
2 jaunes d’œufs
225g de beurre
Pour la finition :
50g de sucre glace
2 sachets de sucre vanillé ou 2 cs de sucre vanillé maison

Préparation
Verser la farine dans un saladier. Ajouter la pincée de sel, les amandes en poudre et le sucre glace. Fendre les gousses de vanille en deux avec la pointe d’un couteau et racler consciencieusement l’intérieur. Bien mélanger et faire un puits. Y déposer les jaunes d’œufs et mélanger avec une fourchette. Ajouter ensuite 125g de beurre froid coupé en petits morceaux. Sabler en incorporant le beurre à la farine avec la pointe des doigts puis ajouter les 100 g de beurre restant et pétrir jusqu’à former une boule homogène. La diviser en deux pâtons et diviser chaque pâton en 5 morceaux puis chaque morceau en 4. Rouler chacun de ces morceaux dans le creux de la main pour obtenir une boule de la taille d’une grosse noix qu’on presse ensuite pour bien faire sortir les bulles d’air. On façonne ensuite un boudin plus fin aux extrémités qu’on ramène sur l’avant pour former un croissant. Faire cuire une quinzaine de minutes à 180° ou jusqu’à ce que les pointes du croissant commencent à dorer. Ils doivent aussi être légèrement dorés à la base mais ne doivent pas se briser lorsqu’on les manipule délicatement à la sortie du four (ou alors les enfourner une ou deux minutes supplémentaires). Les passer dès la sortie du four dans le mélange de sucre glace et de sucre vanillé. Laisser refroidir sur une grille.

« Older entries § Newer entries »