VOYAGES

You are currently browsing the archive for the VOYAGES category.

AVENT 2015 #12

151212-VanilleKipferl1

Un classique des bredeles alsaciennes qui fait partie de mes biscuits de Noël préférés. La recette d’origine se trouve ici mais comme j’ai pris des photos des différentes étapes de la préparation, je la recopie dans ce post pour pouvoir l’enrichir avec les renvois vers les images.

Ingrédients
Pour 40 biscuits :
250g de farine
une pincée de sel
100g d’amandes en poudre
100g de sucre glace
2 gousses de vanille
2 jaunes d’œufs
225g de beurre
Pour la finition :
50g de sucre glace
2 sachets de sucre vanillé ou 2 cs de sucre vanillé maison

Préparation de la pâte

151212-VanilleKipferl2

Verser la farine dans un saladier. Ajouter la pincée de sel, les amandes en poudre et le sucre glace. Fendre les gousses de vanille en deux avec la pointe d’un couteau et racler consciencieusement l’intérieur au dessus de la farine. Comme la vanille est couteuse, il ne doit vraiment rien rester à l’intérieur de la gousse : sur la fin, on peut frotter l’intérieur avec de la farine.  Bien mélanger et faire un puits. Y déposer les jaunes d’œufs et mélanger avec une fourchette. Ajouter ensuite 125g de beurre froid coupé en petits morceaux. À l’occasion de mon post sur les sablés, j’avais fait un petit laïus sur la pâte sablée mais j’avais négligé de prendre des photos de la consistance de la pâte lors de cette opération. Voilà qui est fait : sabler, donc, en incorporant le beurre à la farine avec la pointe des doigts (on voit la texture de la pâte sur la première vignette de l’image ci-dessus), ajouter 50 g de beurre supplémentaire (on voit la texture obtenue sur la vignette 2) puis les 50g de beurre restant et pétrir jusqu’à former une boule homogène. La diviser en deux pâtons et diviser chaque pâton en 5 morceaux.

Façonnage, cuisson et finition

151212-VanilleKipferl3

Prendre les morceaux de pâtes et les couper en 4. Rouler chacun de ces morceaux dans le creux de la main pour obtenir une boule de la taille d’une grosse noix qu’on presse ensuite pour bien faire sortir les bulles d’air. On façonne ensuite un boudin plus fin aux extrémités. On le courbe en ramenant les pointes sur l’avant pour former un croissant. Les trois étapes du façonnage sont montrés dans la deuxième vignette de l’image ci-dessus. Mettre sur une plaque garnie de papier sulfurisé et enfourner une quinzaine de minutes dans un four préchauffé à 180° ou jusqu’à ce que les pointes du croissant commencent à dorer. Ils doivent aussi être légèrement dorés à la base mais ne doivent pas se briser lorsqu’on les manipule délicatement à la sortie du four (ou alors les enfourner une ou deux minutes supplémentaires). Les passer dès la sortie du four dans le mélange de sucre glace et de sucre vanillé (comme montré sur la dernière vignette). Laisser refroidir sur une grille.

Toutes mes recettes de biscuits sur index des biscuits.

150531-Divers
Pas grand chose de nouveau ce mois-ci, coté cuisine : des plats à base de blancs de volaille (1), des filets de poisson (2), des jardinières de légumes avec des petits pois (3), des asperges (4) et une tentative de struddle aux pommes (5). Coté jardin, c’est encore pire puisque je ne m’en suis pas du tout occupée. En revanche, je suis partie en Croatie (6) faire un grand nettoyage de printemps (7).
Read the rest of this entry »

Le Havre

140127LeHavreGare

140127LeHavreGrandeRoue

140127LeHavreHotelDeVille

D’autres photos : Read the rest of this entry »

130530Marseille1

Plus de photos : Read the rest of this entry »

130529Aix1

Plus de photos : Read the rest of this entry »

Petite virée en famille à Lille pour voir les expositions Babel mais surtout Fables du paysage flamand… Impossible de prendre des photos sur cette dernière exposition : c’est un peu frustrant même s’il faut reconnaitre que les photographies d’œuvres que l’on prend soi-même dans les musées sont souvent moches. Les deux expositions valaient le déplacement même si celle de peintures flamandes, blindée de monde, demandait plus d’efforts et de patience pour profiter des œuvres. Nous avons également visité une partie des collections permanentes du musée. En dehors des salles consacrées aux céramiques et aux plans reliefs (très impressionnants), nous avons surtout regardé les collections de peinture : beaucoup de tableaux hollandais, Les Vieilles de Goya, des natures mortes trash (notamment un chien dévorant des entrailles ou encore un Jésus avec une débauche de nourriture), quelques tableaux orientalistes pas mal, des Vuillard, un beau Lautrec que nous ne connaissions pas, quelques peintures pompiers surprenantes et des impressionnistes parmi lesquels deux Monet intéressants (le parlement de Londres, La débâcle).

121228PalaisBeauxArtsLille01

Read the rest of this entry »

Le musée du jardin Massey a enfin ouvert ses portes ! Très joliment réhabilité, il abrite un musée des Hussards et les collections de peintures de la ville. Si les salles consacrées aux hussards — où on découvre notamment l’élégance spectaculaire de ces cavaliers au fil de l’histoire de leur corps d’armée — sont intéressantes, quoi qu’un peu chargées à mon goût en installations multimédia pédagogiques, la partie beaux-arts, malgré une belle mise en valeur, est plus quelconque mais qu’on se rassure puisque les œuvres présentées sont  amenées à être modifiées régulièrement pour assurer la rotation des collections.


Read the rest of this entry »


Read the rest of this entry »

Un petit tour rapide de l’installation Motion / Emotion d’Annette Messager au milieu de laquelle nous avons eu plaisir à déambuler… Une des rares œuvres un peu enchanteresse de cette triennale Intense proximité.

« Death of a King », Ulla Von Brandeburg.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu les antiquités égyptiennes. Nous y étions allés plusieurs fois lorsque les enfants étaient petits. Toujours cette sensation saisissante d’appartenance à l’espèce humaine, cette proximité avec des œuvres dont certaines ont plusieurs milliers d’années…  L’autre impression qui se dégage de la visite est plus embarrassante : c’est l’ampleur du pillage de sépultures, un sentiment pas très glorieux d’appropriation illégitime.

Read the rest of this entry »

« Older entries