Automne

You are currently browsing the archive for the Automne category.

Du 24 au 30/11 2012

Ci dessus : ce qui fût un gratin de chou fleur au pecorino (4) avec une salade d’endives et poires,  quiche façon pizza (5), poire au vin, soupe moulinée de carottes à la coriandre (6) et croûtons (7).
Mais aussi : confiture d’ananas, bouchées de poisson panées, ragoût de porc aux pruneaux, velouté de topinambours, cassoulet, gratin de nouilles, faux tajine, confiture de kakis (1), pâtes à la putanesca (3)
Tous les préparatifs, les menus et les recettes : Read the rest of this entry »

Du 17 au 23/11 2012

Ci-dessus :  préparatifs du week-end dont poivrons marinés (1), tartines grillées poivrons-chorizo (3), velouté de potimarron (6).
Mais aussi : poivrons farcis, marmite grand ménage, carrot cake express, omelette, frites au four, crumble pommes-bananes (5)
Tous les préparatifs, les menus et les recettes : Read the rest of this entry »

Du 10 au 16/11 2012

121116DiversSemaine46

Ci-dessus : choucroute de la mer, salade composée au chou romanesco et légumes rôtis (1), sandwiches variés sur pain suédois (3), gratin de chou romanesco et légumes rôtis (5).
Mais aussi : gâteau à l’ananas, magrets de canard, garbure, tiramisu
Tous les préparatifs, les menus et les recettes : Read the rest of this entry »

Du 3/11 au 9/11 2012

Muësli, conserves de légumes croquants, purée de céleri, chocolat viennois, minestrone, quiche au chorizo, poulet à la mangue, crumble à la tomatechili végétarien, boudin blanc aux pommes, soupe à la citrouille (1), parmentier de canard (2), bananes poêlées (3)
Tous les préparatifs, les menus et les recettes : Read the rest of this entry »


Carrot cake, crêpessoupe aux cèpes et aux marrons, omelette, foies de volaille, lasagnes aux légumes, chutney tomates vertes-pamplemousse, potage au brocoli…
Read the rest of this entry »

Cela fait bien longtemps que je n’ai rien écrit sur ce blog… J’ai été occupée à d’autres choses : nous avons passé tout l’été en Croatie pour accompagner mon père dans ses derniers jours et puis il a fallu beaucoup travailler pour compenser ces longues vacances. Durant cette période, je me suis reposée, pour la cuisine quotidienne, sur mes acquis et cela faisait longtemps que je n’avais pas cuisiné de nouveauté. Il y a quinze jours, le primeur nous a fait une promotion incroyable sur deux kilos de cèpes… Il voulait les finir et nous les a vendu pour une somme si modeste que c’était presque un cadeau. Après en avoir cuisiné une partie en poêlée, pour ne pas perdre le reste, j’ai préparé une soupe que j’ai épaissi avec des marrons. J’espérais juste que leur saveur un peu suave n’allait pas écraser celle des champignons. Le mélange, au contraire, s’est avéré très réussi. Du coup, cette semaine, lorsque j’ai vu des cèpes sur l’étale du primeur, j’ai voulu en prendre à nouveau mais j’ai failli faire un infarctus en voyant le prix. Le dépit devait se lire à ce point sur mon visage qu’on m’a de nouveau fait une belle ristourne, pas aussi exubérante que la précédente mais tout de même intéressante. Cette fois-ci, en plus des marrons, j’ai ajouté de la courge à ma soupe pour en avoir une plus grande quantité – les cèpes ont vraiment beaucoup de goût – et améliorer la couleur : le orange de la courge permet d’avoir une soupe d’un beau marron chaud et non grisâtre. Comme je suis contente du résultat, voici la recette.

Ingrédients
Pour un kilo de cèpes
500g de marrons
500g de courge
une noix de beurre

Préparation
Passer sous l’eau, fendre et mettre les marrons 40 minutes au cuit vapeur. Au bout d’une vingtaine de minutes, rajouter un récipient avec la courge épluchée et coupée en morceaux. Peler les marrons tant qu’ils sont tièdes puis réserver avec la courge. Nettoyer les cèpes avec un torchon propre humidifié. Peler la base du pied avec un bon épluche légumes pour enlever les saletés. On peut garder les belles parties pour une poêlée. Les mousses (qui ont beaucoup de goût et se détachent facilement du chapeau) et les pieds vont très bien pour une soupe. Couper les champignons en morceaux. Les faire revenir dans une bonne noix de beurre. Ajouter la courge et les marrons puis couvrir d’eau. Laisser cuire une vingtaine de minutes puis passer au mixer.

Ingrédients
Pour 3 bocaux :
1,2 kg de coings
400g de sucre
100 ml d’eau

Préparation
Laver, éplucher et épépiner les coings. Les couper en cubes. Les mettre à cuire avec le sucre et 100 ml d’eau dans un poêlon en cuivre ou un faitout. Laisser mijoter une demi-heure en touillant de temps à autres. Laver soigneusement les pots et les stériliser 20 minutes dans l’eau bouillante. Les essuyer soigneusement. Verser la confiture encore chaude dedans. Refermer le couvercle et retourner les pots. Les laisser ainsi retournés une nuit avant de les ranger.

L’Ajvar est un confit de poivrons qu’on prépare traditionnellement en automne dans les Balkans. Comme j’adore ça, je me suis décidée à faire une tentative. Si elle est suffisamment concluante (je vais devoir attendre au moins une semaine pour goûter ma production) je réitérerais en plus grande quantité pourvu que je trouve encore des poivrons chez mon maraicher d’ici là. Mon interprétation de l’Ajvar est  rustique, par goût personnel, mais il est possible d’avoir une texture  plus lisse, si on préfère, en pelant et en hachant plus finement les légumes.

Ingrédients
Pour 800 ml d’ajvar :
800g de poivrons rouges
400g d’aubergine
3 litres d’eau
500 ml de vinaigre d’alcool
200 ml d’huile
2 cs de sucre
1 cs de sel
1 cs de purée de piment
1 gousse d’ail

Préparation
Laver, équeuter et épépiner les poivrons. Laver, équeuter et couper en gros tronçons l’aubergine. Faire bouillir l’eau et le vinaigre dans une grande casserole ou un faitout. Y faire blanchir les poivrons et l’aubergine pendant 4 minutes. Dans certaines recettes, les aubergines et les poivrons sont grillés au four mais je ne sais pas, dans ce cas là, si on peut conserver l’Ajvar très longtemps car il me semble, même si je dis peut-être une bêtise, que le blanchiment dans le vinaigre fait partie des précautions à prendre pour éviter le botulisme, qui est le principal danger des conserves maison, particulièrement celles contenant des matières grasses. Bien égoutter les poivrons et les aubergines. Les passer au hachoir à gros trou. Mettre ce hachis dans un faitout avec l’huile. Faire cuire à feu très doux pendant une heure en mélangeant régulièrement. À mi-cuisson, ajouter la gousse d’ail réduite en purée, le sel, le sucre et la purée de piment. Stériliser les bocaux, parfaitement lavés et essuyés, en les mettant au four à 100° pendant au moins 20 minutes. Y verser la préparation d’ajvar et enfourner pendant encore un quart d’heure. Laisser refroidir complètement. Ajouter une pellicule d’huile sur le dessus du confit et boucher le pot hermétiquement. Attendre au moins une semaine avant de consommer.

C’est le bilan de ma première récolte de kiwis de l’année (l’année dernière, j’avais ramassé 15kg). Ceux-là on pourra les conserver et les manger crus. Pour les autres, il faudra attendre qu’ils soient mûrs et les récolter au fur et à mesure qu’ils tombent pour les transformer en compote, car ils poussent trop haut pour être cueillis. À vu d’œil, il doit y avoir au moins 80 kg qui attendent…

Me voici repartie, avec deux de mes enfants cette fois, pour un nouveau séjour en Croatie. Je n’étais jamais venue auparavant à cette période et j’ai eu l’occasion enfin de déguster les grenades que je lorgnais l’été sans jamais pouvoir espérer y goûter, mais aussi les agrumes, citrons et clémentines. L’automne a également été l’occasion de découvrir les fruits de l’arbousier et de l’argousier. Nous avons mangé beaucoup de calamars et de poissons grillés, fait de belles promenades, le plein de soleil et de jolis souvenirs.

Plus de photos :
Read the rest of this entry »

« Older entries § Newer entries »