Faciles et rapides

Des recettes, dont l’originalité tient souvent au choix des ingrédients, à réaliser en un tour de main lorsqu’on manque de temps mais qu’on a envie de se faire plaisir, ou encore pour recevoir sans se donner trop de mal, voir même à l’improviste.

130726TabouleLibanais

Ingrédients
4 belles tomates
un oignon
un bouquet de persil plat
la moitié d’un bouquet de coriandre
la moitié d’un bouquet de menthe
un poignée de boulgour
le jus de 2  citrons
une rasade d’huile d’olive
un peu de sel

Préparation
Couper les tomates en petits dés. Laver et hacher finement les herbes et l’oignon. Mélanger aux tomates et au boulgour. Assaisonner avec l’huile, le citron et un peu de sel. Laisser au moins deux heures au frigo avant de servir.

130308Crumble1

La manière la plus fréquente dont je prépare le crumble…

Ingrédients
un kilo de pommes
100g de sucre (complet, vanillé ou cassonade)
des fruits secs (ici un mélange de raisins, abricots et cerises mais on peut également mettre des pruneaux, des pêches, etc.)
une bonne pincée de cannelle (ou autres épices, par exemple badiane)
pour le crumble :
200g de farine
100g de beurre
50g de cassonnade
une poignée d’oléagineux concassés (ici, essentiellement des noisettes et quelques pistaches mais on peut aussi mettre des amandes ou toutes sortes de noix)

130308Crumble2

Préparation
Éplucher les pommes et les couper en dés. Les déposer dans le plat, mélangées au sucre, épices et mélange de fruits secs. Recouvrir du crumble préparé en travaillant du bout des doigts le mélange farine sucre avec le beurre jusqu’à obtenir comme du sable auquel on a ajouté les oléagineux concassés. Enfourner une trentaine de minutes à 210°, ou jusqu’à ce que les pommes soient cuites et la croûte du crumble dorée. Se mange encore chaud comme tiède ou froid.

130307CakePolenta1

Une recette facile (encore une) pour réaliser une base de cake salé qu’on peut garnir avec ce qu’on veut.

Ingrédients
100g de farine
150g de polenta
un demi sachet de levure chimique
100g de beurre
25 ml d’huile d’olive
5 œufs
sel et autres assaisonnements (ici, muscade et thym)
garniture (ici, feta et olives)

130307CakePolenta2

Préparation
Mélanger la farine, la polenta et la levure. Assaisonner. Ajouter le beurre fondu et l’huile puis les œufs en battant au fouet. Ajouter en dernier la garniture. Verser dans un moule. Enfourner 30mn à 210°  ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte sèche.

130107TourteEpinards

Ingrédients
une dizaine de feuilles de filo (1)
ou un paquet de feuilles de bricks (2)
250 g d’épinards équeutés
un oignon
deux gousses d’ail
une poignée de pignons de pin (facultatif)
un peu d’huile d’olive
un yaourt à la grecque et un œuf (pour la tourte, pas pour les bricks)
4 épices (cannelle, muscade, girofle, poivre)
200g de feta (facultatif)

Préparation de la tourte
Faire griller les pignons dans une poêle sans matière grasse : bien surveiller car ça va assez vite et il ne faut pas qu’ils brûlent. Réserver et récupérer la poêle pour faire chauffer un peu d’huile dans laquelle vont revenir l’oignon et l’ail pressé. Leur ajouter la moitié des épinards ciselés et laisser fondre, en remuant de temps à autres, avec une quantité généreuse de 4 épices. Sortir du feu dès que les épinards ont réduit et mettre à refroidir sur le bord de la fenêtre. Pendant qu’ils tiédissent, mélanger l’œuf, le yaourt à la grecque, les pignons grillés et un peu de sel (d’autant moins qu’on met de la feta).  Leur ajouter l’autre moitié des épinards crus, coupés grossièrement avec des ciseaux… Je fais ça parce que je suis partagée entre deux stratégies : celle qui consiste à faire cuire les épinards au préalable pour qu’ils s’imbibent des épices et l’autre qui consiste à enfourner les épinards crus parce qu’ils cuisent moins et que j’aime mieux leur consistance finale… Du coup, je fais moitié moitié mais on peut choisir de faire l’un ou l’autre (la technique avec les épinards crus étant la plus rapide). Monter le fond de la tourte. Badigeonner  un moule rond d’huile, poser une première feuille de filo, la badigeonner très légèrement d’huile au centre (sur la zone placée dans le moule), poser la deuxième feuille en quinconce (les feuilles de filo sont rectangulaires et on va les rabattre plus tard), continuer ainsi jusqu’à la 8ème feuille, en les plaçant en quinconce et en ne badigeonnant qu’une feuille sur deux au centre. Émietter la moitié de la feta dans le fond. Ajouter au mélange de yaourt, d’œuf et d’épinards ceux qui ont cuit avec l’oignon et les épices. Bien mélanger puis verser le mélange dans le moule. Recouvrir avec l’autre moitié de la feta. Rabattre les feuilles de filo vers le centre, en les badigeonnant chaque fois d’huile. Placer sur le dessus de la tourte les deux dernières feuille de filo et les huiler, enfoncer un peu la pâte sur les bords et chiffonner ce qui dépasse sur tout le pourtour : on obtient ainsi un joli dessus de tourte. Enfourner une vingtaine de minutes à 210° ou jusqu’à ce que la tourte soit bien dorée.

Préparation des bricks

130516BricksEpinards

Avec la même farce mais sans œuf et yaourt à la grecque, on peut préparer des bricks aux épinards. Faire éventuellement griller les pignons puis faire revenir l’oignon et l’ail pressé auxquels on ajoute les épinards ciselées qu’on fait fondre avec le 4 épices. Laisse tiédir avant d’ajouter la feta. Garnir de cette farce des demies feuilles de bricks (voir schéma ci-dessous). Huiler au pinceau et enfourner une vingtaine de minutes à 230°. Servir tiède.

Bricks aux épinards

J’ai demandé à ma copine Imane sa délicieuse recette de bricks au poulet et au citron confit ainsi que celle de la sauce qui les accompagne et dont le mérite revient, m’a-t-elle dit, à son époux Karim. Il s’agit tout simplement d’une mayonnaise avec de la harissa. Pour ma part, je l’ai allégé un peu en lui ajoutant du jus de citron et du yaourt.

Ingrédients
Pour une douzaine de bricks :
12 feuilles de brick
200g de poulet environ
(on peut aussi utiliser des restes de volaille déjà cuit : restes de poulet rôti ou de poule au pot par exemple)
un oignon
un citron confit
une poignée d’olives vertes
épices (gingembre, safran ou à défaut curcuma)
coriandre et persil hachés
On peut également ajouter à la farce des légumes (épinards ciselés ou courgettes en tout petits dés par exemple)
50g de beurre
Pour la sauce :
un jaune d’œuf
une cs de moutarde forte
50 ml d’huile
(mes copines utilisent parfois de la mayonnaise toute faite)
une bonne cs de harissa
le jus d’un citron
un yaourt à la grecque

Préparation
Sortir de préférence les ingrédients pour la mayonnaise un peu à l’avance. Pour être sûr de la réussir, mettre le jaune d’œuf et la cuillerée de moutarde dans un bol et les battre ensemble puis laisser une dizaine de minutes : ça suffira à ce qu’ils soient à température ambiante comme l’huile. Pendant ce temps, faire sauter le poulet avec les oignons. Mélanger dans un bol les olives et le citron confit coupés en petits morceaux, les herbes hachés et les épices. Émietter le poulet et l’ajouter à ce mélange ainsi que les oignons. Passer le mélange à la poêle et mouiller avec de l’eau ou du bouillon, si nécessaire, pour qu’il ne soit pas sec. Sortir du feu et laisser tiédir pendant qu’on fini de préparer la sauce. Incorporer l’huile petit à petit en un mince filet qu’on laisse couler le long des bords du bol tandis qu’on fait monter la mayonnaise au batteur. Dès qu’elle a bien pris, elle ne redescendra plus et on peut alors ajouter un peu plus vite ce qui reste d’huile puis le yaourt, la harissa et le jus de citron. Réserver au frais. Garnir les feuilles de bricks l’une après l’autre. Commencer par rabattre un peu moins d’un tiers de la feuille de chaque coté de sorte à former une bande. Poser une bonne cuillerée à soupe de farce à coté de l’arrondi. Rabattre un premier triangle puis un second en quinconce. Faire un petit triangle au bout de la bande qu’on repli en le glissant sous le triangle contenant la farce (voir schéma ci-dessous). Faire fondre le beurre et en badigeonner les bricks sur les deux faces. Les enfourner un quart d’heure à 220° en les retournant au bout d’une dizaine de minutes. Les éponger avec de l’essuie-tout au sortir du four et servir chaud avec la sauce froide.

À présent que ma fille ainée est adulte, elle développe son propre répertoire de recettes. Ces « frites » qui n’en sont pas vraiment viennent d’elles : elles sont simplissimes à réaliser et, tout comme ma belle-sœur (qui est dingue de pommes de terre), je les ai adopté.

Ingrédients
pommes de terre
huile
chapelure
épices, herbes et aromates
gros sel

Préparation
Bien laver et sécher les pommes de terre. Inutile de les peler. Les couper en quatre dans la longueur (si elles sont grosses, en six ou en huit), les mettre dans un récipient en plastique qui ferme avec de l’huile (ici, de l’huile d’olive… on n’est pas obligé de forcer sur la dose), de la chapelure, les épices et les aromates de votre choix (ici une gousse d’ail pressée, des graines de fenouil, du thym, du curcuma, du paprika et de la coriandre en poudre) et du gros sel. Fermer le récipient et secouer énergiquement pour que les pommes de terre s’imprègnent des autres ingrédients. Transvaser sur une plaque et enfourner à 220° une quarantaine de minutes, ou jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées et qu’on puisse aisément enfoncer une fourchette dans la chair.

120318BrunchHarengBaltique

Ceci n’est pas vraiment une recette, juste un truc pour accommoder les rollmops, encore un classique de nos brunch dominicaux, que nous appelons un peu pompeusement hareng de la Baltique. Cette formulation nous viens du café Beaubourg où nous trainions parfois lorsque nous étions encore étudiants (ce qui date sérieusement). Ça devait être un des seuls trucs à manger pas trop cher  : un simple rollmops servi avec une crème fraiche citronnée et peut-être (mais je n’en suis pas certaine) un bout de salade ou un cornichon. Chez nous, on le sert avec une crème fraiche ou du yaourt à la grec acidifiés avec du citron ou parfois même du vinaigre, assaisonné avec sel et poivre, éventuellement quelques herbes hachées (aneth, ciboulette ou persil, en fonction de ce que j’ai sous la main). Il m’arrive également d’ajouter à la préparation un peu de moutarde. Si je suis courageuse, je fais une crème fouettée, comme c’est le cas ci-dessus. Le plat est complété par un assortiment de crudités variés : ci-dessus, de l’avocat, un radis et des légumes râpés (carottes, chou rouge et céleri rave) mais on peut mettre tout ce qu’on veut.

120704HarengBaltiqueEnfants

Une version plus estivale préparée par les enfants en juillet avec mesclun, cornichons, tomates, carottes, et crème fraiche vinaigrée.

Le Coleslaw est une salade de chou américaine, souvent imbibée de mayonnaise… En voici une version hérétique avec une sauce à l’avocat et au yaourt en remplacement de la mayonnaise que je n’apprécie qu’à petite dose. On peut bien évidemment varier les légumes. Ce Coleslaw se consomme en salade mais peut également servir de garniture de sandwich en association avec d’autres aliments : il se marie bien avec du poisson fumé ou du gouda.

Ingrédients
1/8 céleri rave
1/2 chou rave
1/8 chou rouge
2 petites carottes
1/2 pomme verte
une poignée de raisins secs
le jus d’un demi citron
On peut aussi utiliser :
du chou blanc, du chou de Pontoise, du chou chinois, du radis blanc ou, plus corsés, du radis noir, de la betterave crue, des oignons rouges, etc.
Pour la sauce :
un jaune d’œuf
1 cs de moutarde aigre-douce
1 cc de moutarde à l’ancienne
un petit avocat
un yaourt à la grecque

Préparation
Laver et éplucher les légumes. Râper les carottes, le céleri et le chou rave. Trancher très finement les tronçons de chou rouge et de pomme (conserver la peau). Il ne faut surtout pas avoir de gros morceaux. Mélanger dans un saladier avec les raisins secs et le jus de citron. Réduire l’avocat en purée. Préparer la sauce comme une mayonnaise en mettant dans un bol le jaune d’œuf et la moutarde  puis battre en incorporant petit à petit la purée d’avocat. Ajouter ensuite le yaourt mais à la fourchette cette fois et délicatement pour que la sauce conserve sa texture épaisse. Lorsqu’elle est homogène, mélanger à la salade et laisser macérer quelques heures, si possible, au réfrigérateur avant de consommer.

Ce n’est pas que je ne fasse que des salades, ces derniers temps, mais je travaille beaucoup aussi je cuisine peu de nouveaux plats. En revanche, je me suis aperçue que j’avais mis peu de salades sur ce blog alors que j’en compose souvent… Mais je fais la plupart du temps avec les moyens du bord et il est bien rare que je mette deux fois la même chose dedans, même si par période, on retrouve un peu les mêmes ingrédients, en fonction des étales du marché. Pour aujourd’hui, nous nous sommes accordés le luxe de quelques coquilles Saint Jacques avant le retour de vacances des enfants. Je les adore mais elles sont trop chères pour que j’en achète souvent aussi je n’ai pas tant l’habitude de les cuisiner et, par peur de me rater ce qui serait dommage, je ne m’aventure jamais à les faire autrement que poêlées. Si quelqu’un connait d’autres inratables à base de Saint Jacques, je suis preneuse.

Ingrédients
Pour 4 personnes
le cœur d’une laitue
8 coquilles Saint Jacques
un peu d’huile d’olive
le jus d’un citron (ici, citron vert)
une pincée de sel
+ crudité (en fonction du moment)
ici, j’ai utilisé :
un demi pamplemousse
un tronçon de radis blanc
quelques radis roses
un petit avocat
une demi pomme verte

Préparation
Laver et essorer la salade et les crudités, qui peuvent varier, l’idée étant de ne pas trop charger la salade pour laisser la part belle aux Saint Jacques. C’est pourquoi je coupe généralement les crudités en très fines tranches et et je ne me suis laissée aller à mettre des radis roses aujourd’hui que parce qu’en début de saison, ils sont très frais et pas du tout piquants. Faire poêler les Saint Jacques dans très peu d’huile, deux minutes sur chaque face environ en prenant garde de bien les saisir au début. Assaisonner avec une petite vinaigrette toute simple à l’huile d’olive et au citron.

Un entremet qui prend pour base ma crème au chocolat à tout faire : selon la proportion des différents ingrédients, ça donne une crème plus ou moins épaisse, un glaçage ou une ganache et chaude, un chocolat gourmand ou une sauce au chocolat (comme pour la tatin poire-choco).



Ingrédients
pour 8 ramequins :
8 spéculoos
3/4 bananes mûres
une noix de beurre
pour la crème au chocolat :
200g de chocolat pâtissier
50ml de lait
25g de beurre
250g de mascarpone
pour le caramel beurre salé :
150g de sucre
150ml de crème fleurette
50g de beurre demi-sel

Préparation
Émietter grossièrement un spéculoos dans le fond de chaque ramequin. Préparer la crème au chocolat en faisant fondre le chocolat avec le lait puis en ajoutant le beurre. Une fois le chocolat complètement fondu, mélanger avec le mascarpone et répartir la crème au chocolat dans les ramequins (environ 3cs par ramequin). Poêler les bananes coupées en rondelles dans un peu de beurre. Lorsqu’elles sont caramélisées, les sortir du feu et les répartir dans les ramequins. Terminer avec la préparation du caramel beurre salé. Faire chauffer le sucre jusqu’à ce qu’il blondisse. Le sortir du feu et lui ajouter la crème à température ambiante en mélangeant bien puis le beurre coupé en morceaux. Répartir sur le dessus des ramequins (environ 2cs chaque). Mettre à refroidir sur un rebord de fenêtre. Une fois les entremets à température ambiante, réfrigérer.

« Older entries § Newer entries »