Basiques

Les recettes simples que l’on peut réaliser lorsqu’on n’a pas de four et une seule plaque de cuisson, avec très peu de matériel et des ingrédients faciles à trouver et peu onéreux.

140212PureeJambon
J’ai beaucoup de travail en ce moment et cherche à faire à manger en me donnant le moins de mal possible. Il ne s’agit pas tant ici d’une recette que d’une idée de plat tout simple et qui fait plaisir aux enfants.

Préparation
Peler les pommes de terre et les mettre à cuire dans l’eau bouillante ou au cuit vapeur une trentaine de minutes. Les mettre sur le feu dans une casserole avec du lait. Porter le lait à ébullition et écraser les pommes de terre avec un presse purée ou, à défaut, une fourchette. Rajouter de grosses noix de beurre demi-sel. Fouetter un peu la purée pour incorporer le beurre puis ajouter le jambon coupé en petits morceaux et le laisser tiédir dans la purée chaude avant de servir.

130723Taboule

En ce moment, j’essaye de publier mes classiques de l’été : des plats tellement évidents, que je fais si souvent et depuis si longtemps que je ne pense pas toujours à les mettre sur ce blog. La semaine dernière, c’était la ratatouille ; aujourd’hui, ce sera le taboulé (pas le libanais : ce sera pour une prochaine fois). Un plat très facile à réaliser, qu’on peut faire en très grande quantité et manger en plusieurs fois.

Ingrédients
Pour 4/5 personnes en plat principal,
ou 8 personnes en crudité d’accompagnement :

200g environ de couscous (ou boulgour)
un oignon
2 ou 3 belles tomates
1/2 concombre
une petite courgette (facultatif)
un citron confit (facultatif)
un poignée d’olives dénoyautées (facultatif)
400g de pois chiches cuits ou en boite
une poignée de raisins secs
un petit bouquet de menthe
un demi bouquet de coriandre ou de persil plat
un cc de ras el hanout jaune (facultatif)
4 ou 5 citrons
sel
2 cs d’huile d’olive
Les quantités sont données à titre indicatif et peuvent varier.

Préparation
Émincer l’oignon. Couper les tomates, le concombre, la courgette et le citron confit en tous petits dés. Couper les olives en rondelles. Hacher les herbes. Tout mélanger avec le couscous ou le boulgour sec (ne surtout pas faire cuire au préalable : ça cuira dans le citron), les pois-chiches, les raisins secs et éventuellement le ras-el-hanout jaune et le jus de 3 ou 4 citrons. Bien mélanger. Laisser au frigo au minimum 6 heures. Au moment de servir, rajouter le jus d’un citron, un peu de sel et l’huile d’olive. Mélanger à nouveau.

130718Ratatouille

Ce plat n’a rien d’original et je n’apprendrais rien à personne mais quand même, il fallait que je fasse un post sur la ratatouille parce que ça constitue vraiment, avec les salades, la base de ma cuisine d’été. Ça fait longtemps que j’ai ça en projet mais j’avais du mal à faire une photo qui rende la grandeur de la ratatouille :-) Je renonce à mon ambition et je publie la recette, au moins ce sera fait.

Ingrédients
Les proportions de légumes sont données à titre indicatifs et peuvent varier.
1 kg de tomates
4 courgettes
2 aubergines
1 poivron
1 gros oignon
4 gousses d’ail (ou une tête d’ail nouveau)
huile d’olive
sel, thym, éventuellement romarin, ou mélange d’herbes de Provence

130718Ratatouille2

Préparation
Laver les légumes. Couper les courgettes et les aubergines en gros cubes. Émincer l’oignon et le poivron. Hacher ou presser l’ail. Dans un grand faitout, faire revenir dans l’huile d’olive les courgettes et l’aubergine par petites quantités pour que les morceaux soient bien dorés puis réserver. Pendant ce temps, couper les tomates en morceaux. Dans la même casserole, remettre de l’huile et mettre ensuite l’oignon, le poivron et l’ail à blondir. Leur ajouter les tomates et les herbes de Provence. Lorsque les tomates ont fondu, remettre courgettes et aubergines, baisser le feu, couvrir et laisser mijoter au moins une bonne heure en remuant de temps en temps et en veillant à ce qu’il reste assez de liquide pour ne pas que la ratatouille brûle. Au bout d’un moment, on enlève le couvercle car la consistance finale doit être assez épaisse. Plus la ratatouille mijote, meilleure elle est. Ma belle-mère fait une ratatouille au four qui tient un peu du tian puisque les couches de légumes s’alternent. C’est très bon également préparé ainsi.

Ingrédients de base
un poulet fermier
2 beaux poireaux
4 carottes
1 gros navet
sel, poivre et bouquet garni
On peut également ajouter d’autres légumes, par exemple du céleri, du panais ou des navets jaunes.

Préparation
Laver et couper les légumes en petits morceaux.Mettre le poulet dans une grande cocotte et couvrir d’eau. Porter à ébullition puis écumer et ajouter les légumes. Assaisonner. Laisser mijoter deux heures et demi. Sortir alors le poulet de la cocotte. Enlever la peau et détacher toute la chaire de la carcasse et des os : cela se fait très facilement. Couper les morceaux de chaire de grande taille, tels que les blancs, en lamelles et remettre toute la chaire du poulet dans le bouillon. On peut alors cuisiner la poule au pot de différentes manières. Généralement, la préparation de base pourra d’ailleurs servir à faire plusieurs repas.

110328PouleauPot

Poule au riz

Ingrédients complémentaires
pour 4 personnes :
400g de riz
pourla sauce poulette :
1 cs de fécule
40 g de beurre
un jaune d’œuf
le jus d’un citron

Préparation
Séparer les légumes et la viande du bouillon. Mettre le riz à cuire dans 200 ml de bouillon + 400 ml d’eau, de préférence au rice cooker. Juste avant de servir, préparer la sauce poulette. Faire fondre le beurre. Pendant ce temps, diluer la fécule dans un tout petit peu de bouillon. L’ajouter au beurre fondu et mélanger au fouet, ajouter peu à peu du bouillon jusqu’à obtenir la consistance d’une sauce. Sortir du feu. Mélanger le jaune d’œuf au citron et incorporer à la sauce en fouettant. Servir avec le riz, la poule et les légumes humectés d’un peu de bouillon.

Poulet aux nouilles de riz

Ingrédients complémentaires
pour 4 personnes :
250 g de larges nouilles de riz
une petite courgette
une tête de brocoli
100 g de petits pois frais ou surgelés
100 g de germes de soja
quelques brins de coriandre fraiche
un filet d’huile
une cc de mélange 5 parfums (anis, cannelle,coriandre, cumin, fenouil)
une cs de sauce soja

Préparation
Laver et tailler la courgette en dés. Laver et détailler la tête de brocoli. Mettre les nouilles de riz à tremper. Faire chauffer l’huile puis mettre ces deux légumes à sauter. Ajouter ensuite le poulet. Assaisonner avec le mélange 5 parfum et la sauce soja. Laisser dorer un peu puis mouiller avec le bouillon. Ajouter les petits pois et les légumes de la poule au pot. Égoutter les nouilles de riz et les mettre à cuire une dizaine de minutes. En fin de cuisson, ajouter les germes de soja rincés ainsi que la coriandre hâchée.

Bouillon de poulet aux légumes et petites pâtes

Ingrédients complémentaires
pour 4 personnes :
200 g de petites pâtes pour potage

Préparation
C’est la manière la plus simple de manger la poule au pot ou d’en terminer les restes… Il suffit de faire cuire les pâtes dans le bouillon et de servir.

110218Matefaim

Une recette que je fais depuis très longtemps, entre la crêpe et l’omelette sucrée. Très facile à réaliser, elle constitue un petit déjeuner ou un goûter festif et nourrissant. Elle peut également permettre d’improviser un dessert à condition que ce soit à la suite d’un repas léger car le matefaim ne porte pas son nom pour rien.

Ingrédients
Pour 4/5 personnes :
250g de mascarpone
4 œufs
une pincée de sel
un citron non traité
50g de sucre
100 g de farine
une noix de beurre pour la cuisson
sucre glace pour la finition

Préparation
Travailler le mascarpone, les jaunes d’œufs, le sucre, la farine, le zeste râpé et le jus du citron. Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement. Mettre le beurre à fondre dans une grande poêle. Si on a qu’une petite, il vaut mieux faire cuire en deux fois. Lorsque le beurre est très chaud, verser l’appareil dans la poêle et l’étaler sur une épaisseur de 2/3 centimètres. Procéder un peu comme pour la cuisson d’une omelette : laisser très brièvement le fond prendre puis faire des fentes avec la spatule pour faire couler la pâte crue sous les parties saisies, au centre et sur les bords, en veillant bien à ne pas laisser brûler. Lorsque la pâte n’est plus du tout liquide, retourner le matefaim, délicatement mais d’un geste sûr, pour ne pas le briser. Attention, c’est plus difficile que pour  une crêpe dont le matefaim n’a pas la souplesse : mieux vaut utiliser une grande spatule. Laisser très légèrement dorer l’autre face puis plier en deux, là encore comme une omelette. Diviser en quartiers, saupoudrer de sucre glace et servir chaud.

100627FoiesVolaille

Ingrédients
foies de volaille
matière grasse pour la cuisson (beurre ou huile)
oignon
champignons de paris (facultatif)
sauce soja
haricots verts (ou courgettes, ou épinards)

Préparation
Laver et équeuter les haricots verts. Les faire cuire un 10/15 mn à la vapeur ou bien dans une grande casserole d’eau bouillante : les haricots doivent être fermes mais pas trop croquants. Les égoutter et les passer sous l’eau froide pour arrêter la cuisson. Réserver. Faire chauffer la matière grasse dans une sauteuse. Lorsqu’elle est bien chaude, saisir les oignons émincés, les éventuels champignons et les foies de volaille. Laisser cuire ceux-ci à feu vif, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce qu’ils soient bien caramélisés. Ajouter les haricots verts ainsi qu’une bonne rasade de sauce soja et cuire un peu ensemble avant de servir, éventuellement avec du riz pour un plat plus complet. On peut également remplacer les haricots verts par des courgettes sautées ou des épinards qu’on fera fondre dans la poêle une fois que les foies auront été bien saisis sur les deux faces.

100605Omelette

Je profite de ce que j’ai acheté des giroles et des asperges des bois (une première mais il faut bien admettre qu’elles sont plus décoratives que goûteuses… pas grand chose à voir avec les asperges d’ailleurs) pour donner le procédé de cuisson de l’omelette.

Ingrédients
2 ou 3 œufs par personne
sel et muscade
huile et/ou beurre
garniture

Préparation
Battre, mais pas trop (ne pas faire mousser) les œufs à la fourchette avec du sel et de la muscade. Choisir une poêle assez grande pour que le mélange d’œufs battus puisse s’étaler sur une épaisseur raisonnable (environ 2cm). Laisser chauffer la matière grasse jusqu’à ce qu’elle soit vraiment très chaude (c’est la condition d’une omelette réussie) et répartie uniformément dans la poêle. Verser alors le mélange d’œufs. Dans les deux première minutes de cuisson, faire comme des incisions au centre avec une spatule en bois pour faire couler le mélange d’œuf encore cru sous les parties saisies puis faire de même sur les bords en les soulevant, à plusieurs reprises pour que l’omelette soit comme feuilletée. Ajouter ensuite les ingrédients qui doivent parfumer l’omelette et qu’on aura fait cuire au préalable de la manière qui leur convient. Par exemple pour les girolles il faut les faire d’abord dégorger dans une poêle chaude, puis les égoutter et les faire ensuite revenir dans un peu d’huile. Les pommes de terre doivent être coupées et cuites à l’eau ou à la vapeur… Pour les asperges des bois, une cuisson de quelques minutes dans un peu d’eau bouillante ont suffit. Pour les accompagnement qui ne rendent pas d’eau et lorsque leur quantité n’est pas trop importante (lardons, champignons de Paris, par exemple) on peut cuire l’omelette par dessus après les avoir fait revenir. Revenons à notre omelette : baisser le feu et laisser cuire encore trois minutes environ : l’omelette ne doit surtout pas être sèche. C’est à ce moment là qu’on ajoute éventuellement les herbes hachées. Pour finir soulever la moitié de l’omelette avec une spatule et la rabattre sur l’autre moitié. Servir de suite.

100603SoupePoireauxPdt1
Ingrédients

pour 4 personnes
2 gros poireaux
600g de pommes de terre
sel et poivre
thym
un peu d’huile d’olive
200ml de lait

Préparation
Laver et couper les poireaux en gros tronçons. Bien laver les pommes de terre et les couper en 4 ou en 8 (selon leur taille). Faire revenir poireaux et pommes de terre dans un faitout avec un peu d’huile d’olive. Saler, poivrer et saupoudrer de thym. Lorsque les légumes sont bien dorés, les recouvrir d’eau et cuire à couvert jusqu’à ce que les pommes de terres soient fondantes. Ôter alors le couvercle et ajouter le lait puis laisser cuire encore un peu, en remuant de temps à autres, jusqu’à ce que les pommes de terre se défassent légèrement dans le lait. Servir bien chaud.

100403Bouillonépluchures

Une idée que j’ai trouvé sur un site écolo pour avoir en permanence et de manière très économique du bouillon de légume, bien pratique pour cuisiner (sauces, risottos, etc.). Il suffit de conserver les épluchures de légumes exploitables (en vrac : peau de carottes, panais, navets, vert de poireau, fanes de radis ou de carottes, entame de céleri ou de blettes, queues d’épinards trop fibreuses ou queues de persil, feuilles de salade abîmés, pelures d’oignon,  pieds de champignons, etc.) puis de les nettoyer très soigneusement avant de les assaisonner (sel, poivre, bouquet garni) et de les faire cuire à couvert une bonne demie-heure au moins (selon ce qu’on a mis à mijoter, ça peut être plus long) après le début de l’ébullition (réduire le feu à ce moment là) dans deux fois leur volume d’eau. On laisse ensuite le bouillon refroidir complètement puis on le filtre et on le transvase dans des bouteilles pour le conserver au réfrigérateur tandis que les épluchures cuites peuvent partir au compost. On peut également rajouter des déchets de poisson, de volaille ou de viande pour enrichir ce bouillon mais dans ce cas, il faudra l’utiliser assez vite et on ne pourra pas composter les résidus.

100314ChouFarçi

Ingrédients
un chou
400g de farce à base de chair à saucisse
200g de riz rond
de la ficelle alimentaire
une noix de beurre

Préparation
Faire cuire le riz rond un peu à l’avance, et le laisser, si ce n’est refroidir complètement, tout au moins tiédir. Si on veut préparer sa farce soi-même, il suffit d’ajouter à de la chair à saucisse un œuf, de la chapelure, de hacher un 1/2 oignon ou une échalote et éventuellement quelques restes de viandes. Assaisonner avec du poivre et des fines herbes. Faire blanchir les feuilles de chou quelques minutes dans de l’eau bouillante. Elles doivent être souples et présenter une belle teinte verte, légèrement translucide. Les passer ensuite sous l’eau froide pour en arrêter la cuisson. Bien les égoutter puis les essorer dans une essoreuse à salade. Mélanger la farce avec le riz rond. Dans une feuille de chou, mettre une grosse cuillerée à soupe de ce mélange rabattre la feuille autour de la farce.  Envelopper dans une ou deux feuilles de chou supplémentaires (selon la taille) de sorte à former des petits paquets. Les ficeler pour qu’ils se tiennent. Faire fondre une belle noix de beurre dans un poêlon à bords hauts ou dans une cocotte. Saisir les choux farcis une dizaine de minute sur chaque face avant de les laisser cuire à couvert une quinzaine de minutes. Retirer à nouveau le couvercle pour terminer la cuisson de sorte à ce que le gros du jus s’évapore. Servir bien chaud.

« Older entries