Mes enfants

You are currently browsing the archive for the Mes enfants category.

131117AnnivFlo3

C’est devenu rituel : chaque année, ma fille organise un goûter d’anniversaire déguisé où elle revisite (comme on dit dans les émissions culinaires) à sa manière un peu déjantée les thèmes classiques des goûters d’enfant. Après les espions, l’héroïque fantasy et les pirates… C’est une horde de Barbies toutes plus rosâtres les unes que les autres qui sont venues envahir notre batcave. Généralement, les copines protestent vigoureusement à l’annonce du thème (qu’elles proposent systématiquement de changer pour « tenues de soirée »… elles n’ont probablement pas vu le film du même nom et c’est mieux comme ça) puis devant l’obstination de ma fille, se prêtent au jeu et s’amusent chaque fois comme des folles.

131117AnnivFlo1

131117AnnivFlo2

131117AnnivFlo4

131117AnnivFlo5

131117AnnivFlo6

130224FondantsChoco

Ces fondants au chocolat, dont la recette a été introduite à la maison par ma fille ainée, sont simples, rapides à faire et irrésistibles...

Ingrédients
Pour 12 fondants :
200g de chocolat pâtissier
12 carrés de chocolat (noir, blanc, praliné… au choix)
125g de beurre
20 à 50g de sucre (facultatif, ça dépend de la teneur en sucre du chocolat)
1 cc de farine
4 œufs

Préparation
Faire fondre le chocolat pâtissier avec le beurre au bain marie ou à la casserole si on est très pressé mais il faut alors ajouter un cs d’eau et remuer régulièrement pour que le chocolat s’incorpore au beurre et ne brûle pas. Le transvaser dans un saladier, y ajouter les jaunes d’œufs puis la cuillère de farine. Battre les blancs en neige : c’est très facultatif et je me demande si ce n’est pas mieux sans. Si on le fait, les incorporer délicatement. Transvaser dans des moule à muffin ou des ramequins chemisés. Planter un carré de chocolat au centre de chaque fondant. Enfourner 10 minutes (pas plus) dans un four préchauffé à 180°. Attendre quelques minutes au sortir du four, juste pour pouvoir démouler, et servir encore chaud.

À présent que ma fille ainée est adulte, elle développe son propre répertoire de recettes. Ces « frites » qui n’en sont pas vraiment viennent d’elles : elles sont simplissimes à réaliser et, tout comme ma belle-sœur (qui est dingue de pommes de terre), je les ai adopté.

Ingrédients
pommes de terre
huile
chapelure
épices, herbes et aromates
gros sel

Préparation
Bien laver et sécher les pommes de terre. Inutile de les peler. Les couper en quatre dans la longueur (si elles sont grosses, en six ou en huit), les mettre dans un récipient en plastique qui ferme avec de l’huile (ici, de l’huile d’olive… on n’est pas obligé de forcer sur la dose), de la chapelure, les épices et les aromates de votre choix (ici une gousse d’ail pressée, des graines de fenouil, du thym, du curcuma, du paprika et de la coriandre en poudre) et du gros sel. Fermer le récipient et secouer énergiquement pour que les pommes de terre s’imprègnent des autres ingrédients. Transvaser sur une plaque et enfourner à 220° une quarantaine de minutes, ou jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées et qu’on puisse aisément enfoncer une fourchette dans la chair.

Une pâtisserie orientale que j’ai refait plusieurs fois ces temps-ci pour arriver enfin à l’apprivoiser complètement. Elle a débarqué chez moi cet été un jour où, pendant la période du Ramadan, ma fille était allée chez une copine préparer des gâteaux. Les filles avaient fait un grand biscuit dans lequel elles avaient découpé, tant bien que mal, des carrés qui ne payaient pas de mine mais qui étaient si bons que je j’ai immédiatement adopté la recette. Croyant que le biscuit se préparait ainsi, d’un seul tenant, j’ai essayé d’en améliorer l’aspect en pré-découpant les parts mais la meringue, quoi qu’on fasse, se soudait à la cuisson et se brisait à la découpe. Et puis la couche de pâte sablée était condamnée à être soit trop fine, soit mal cuite. J’ai fini par me dire qu’il faudrait mieux faire des biscuits individuels, ce qui permettrait également de réduire le temps de cuisson et d’avoir une meringue moins sèche… C’est là que j’ai appris par ma fille que c’était le cas dans la recette originelle mais qu’elle et sa copine avaient juste eu la flemme !

Ingrédients
Pour 36 biscuits
— Pâte sablée
200g farine
1 sachet sucre vanillé
1 pincée de sel
40 g sucre semoule
2 jaunes d’œufs
100 g de beurre
— Garniture de cacahuètes
100g de sucre semoule
un verre d’eau
400g de cacahuètes non salées émondées
(à défaut de cacahuètes, ou si on ne les aime pas, on peut utiliser des noisettes ou des amandes… on pourrait aussi imaginer une version ultra-luxueuse avec des pistaches)
— Meringue
2 blancs d’œufs
300g sucre glace

Préparation
Mettre la farine, le sel, le sucre et le sucre vanillé dans un saladier. Incorporer les jaunes d’œufs puis travailler du bout des doigts en ajoutant,  petit à petit, le beurre coupé en morceaux. Malaxer ensuite la pâte jusqu’à obtenir une boule homogène. La laisser reposer au réfrigérateur pendant la préparation de la garniture aux cacahuètes. Les réduire d’abord en poudre puis les faire griller dans un grand poêlon, en mélangeant assez souvent pour que ça ne brûle surtout pas. Lorsque la poudre a pris une teinte dorée et exhale bien l’odeur des cacahuètes, sortir du feu. Préparer un sirop de sucre et le mélanger aux cacahuètes de sorte  à obtenir une pâte. Mettre à refroidir un peu sur le bord de la fenêtre, sauf s’il fait trop chaud à l’extérieur bien sûr. Pendant ce temps, étaler la pâte sablée et la découper avec des emportes-pièces. Placer ces fonds de pâte sur une grande plaque pouvant aller au four, recouverte de papier sulfurisé ou très légèrement graissée. Placer ensuite l’emporte-pièce sur chacun des fond, le remplir d’une cuillerée à soupe de garniture aux cacahuètes et bien tasser avec les doigts avant de retirer l’emporte-pièce. Cette opération est un peu longue mais c’est ce qui garanti un bel aspect aux biscuits. Mettre le four à préchauffer à 180° et préparer pour finir la meringue en battant d’abord les blancs d’œufs en neige très ferme avant d’ajouter le sucre glace. Mettre ce mélange dans une poche à douille et en recouvrir chaque biscuit. Enfourner 20 minutes. Laisser bien refroidir avant de consommer.

110331VenteGateaux1

Pour la classe à projet artistique et culturelle de Flo, qui a dessiné pour l’occasion deux belles affiches et des étiquettes. Dans l’idée d’un « goûter clef en main », vous trouverez  toutes les recettes en cliquant sur les liens suivants :
Cupcakes noix de coco et citron / Visitandines
Fondant praliné-noisettes / Cake citron et pavot / Gâteau aux pommes

110331VenteGateaux2

Le prix des matières premières est de 24 € tout compris pour 80 portions de gâteaux (30 cents chaque en moyenne). Elle ont été vendues 1 € chacune, ce qui a permis un bénéfice plus que convenable, quand on sait qu’il n’en est pas resté une miette, même en imaginant le prix de l’électricité et de la main d’œuvre :-) Ceci dit, il est possible d’avoir un prix de revient moins cher, puisque pour un des gâteaux, j’ai utilisé des ingrédients bio, ce qui n’est pas indispensable. Voici la liste globale des courses :
600 g de farine
450 g de sucre
200 g de cassonade
300 g de sucre glace
20 g de levure chimique (2 sachets)
125 g de noix de coco râpée
125 g d’amandes en poudre
125 g de noisettes en poudre
75 g de cerneaux de noix
50 g de graines de pavot (pour le cake citron pavot, mais c’est presque facultatif)
200 g de praliné pâtissier (une plaquette)
250 g de mascarpone
400 g de beurre doux
18 œufs
360 g de cerises dénoyautées (fraiches si c’est la saison, sinon en bocal)
300 ml d’huile
3 citrons non traités
1 kg de pommes



Pendant que nous étions parties à Strasbourg, ma fille ainée et moi, ce sont souvent les enfants qui ont préparé le repas. À notre retour, ma cadette nous a accueilli avec cette recette, très simple, tirée d’un livre de cuisine pour enfants emprunté à la bibliothèque. J’ai trouvé ces sandwichs si délicieux que j’ai décidé d’en refaire pour la petit fête qui a eu lieu hier soir.

Ingrédients
12 tranches de pain de mie complet
6 tranches de saumon (ou de truite) fumé
1/2 concombre
200g de fromage frais à tartiner
2 bonnes cuillérées à soupe de moutarde
le jus de 2 citrons
quelques brins d’aneth
sel et poivre

Préparation
Battre le fromage frais avec la moutarde. Ajouter petit à petit le jus de citron jusqu’à former une pâte onctueuse mais pas trop liquide. Saler, poivrer et incorporer l’aneth hâchée. Tartiner de ce mélange les tranches de pain de mie. Poser entre deux tranches une demi tranche de saumon et quelques fines rondelles de concombre. Couper les sandwichs en 4 pour les disposer sur le plat de service.



Flo a profité du festival d’Angoulême pour se faire offrir, entre autres choses, le livre de cuisine des Moomins, une initiation à la cuisine finlandaise illustrée par des dessins et des citations des ouvrages de Tove Janssen. Premier essai aujourd’hui, pour le goûter : nous nous sommes inspirées de leur « délice du rocher lointain aux pommes » pour confectionner ce porridge.

Ingrédients
1 grosse pomme
10g de beurre
50g de sucre
200ml de flocons d’avoine
600ml de lait 1/2 écrémé
1 cs de cannelle

Préparation
Évider et peler la pommes. La couper en cubes. Mettre le beurre à chauffer dans un poêlon. Lorsqu’il frémit, y jeter les pommes. Les laisser dorer sur chaque coté puis verser dans la casserole la moitié du lait. Lorsque le lait est chaud, ajouter les flocons d’avoine et le restant du lait. Parfumer avec la cannelle. Laisser le porridge épaissir une dizaine de minutes. Servir tiède.

 

Couper les champignons de Paris en fines lamelles. Parsemer de persil hâché, de cerneaux de noix et d’amandes effilées grillées et assaisonner d’un mélange d’1 cs de moutarde de Dijon, 1 cs de moutarde à l’ancienne, 4 cs de yaourt, 2 cs d’huile et 4 cs de vinaigre de xérès.



Ma fille ainée a profité de ce jour de congé pour préparer ces biscuits qui sont considérés, dans notre famille, comme sa spécialité, bien que la recette lui vienne de sa prof de japonais.

Ingrédients
150g de farine blanche
1 oeuf
50g de beurre
70g de sucre blanc
4 cc de Matcha (qu’on peut remplacer par une poudre de thé vert moins chère)
une tablette de chocolat blanc
1 sachet de levure chimique (10g)

Préparation
Mélanger l’œuf et le sucre au mixer jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Ajouter peu à peu le beurre coupé en petits morceaux puis la farine, la levure et le thé vert en poudre. Sortir la pâte du mixer et la pétrir en intégrant le chocolat blanc, préalablement découpé en morceaux. Former des petits boules que l’on pose sur une plaque anti-adhésive ou recouverte de papier sulfurisé. Cuire une dizaine de minutes dans un four préchauffé à 180°, en vérifiant la cuisson. Sortir les cookies du four dés qu’il est possible de les détacher de la plaque et que le dessus est légèrement caramélisés : le fond du biscuit est alors doré mais il faut bien veiller à ne pas laisser brunir la surface pour éviter qu’ils ne soient trop secs et durs. Ces cookies se conservent très bien dans une boite en fer.