Du 26/10 au 1/11 2013

131101DiversSemaine44

Ci-dessus : pains à la poêle pour accompagner un mezze avec taboulé, gombos à la tomate, carottes à la marocaine et mélange de yaourt, feta et aneth, croissants à la béchamel, pancetta coppata et emmental râpé, soupe mouliné carottes, patate douce et potiron avec des œufs durs
Mais aussi : biscuits meringués aux cacahuètes, crumble pommes-bananes, légumes façon tajine, etc.
Le marché,  les préparatifs et les menus :

LE MARCHÉ

Cette semaine, exceptionnellement, j’ai fait mes courses le vendredi au marché d’Argenteuil. C’est un marché que j’adore, un grand marché populaire où on trouve de tout, même quelques brocanteurs. Si vous vivez en région parisienne, je vous le recommande : Argenteuil n’est qu’à dix minutes de la gare Saint Lazare et le grand marché du centre ville qui a lieu vendredi et dimanche en matinée n’est qu’à 10 minutes de la gare lui-même et vaut vraiment la balade. J’y allais au départ pour du tissus d’ameublement mais je n’en ai pas trouvé dans le genre que je recherchais aussi j’ai profité de l’occasion pour faire mes achats alimentaires. C’est un marché d’un genre très différent du notre et beaucoup plus grand mais j’y ai fait mes courses pendant longtemps lorsque nous étions jeunes et j’ai gardé mes repères, notamment la marchande d’épices et de fruits secs qui me reconnait encore après toutes ces années. Il y a beaucoup de primeurs « économiques » où on doit fendre la cohue pour se servir soi-même dans des paniers puis jouer des coudes pour parvenir à faire peser son butin par le vendeur, des stands proposant toutes sortes de produits exotiques, des petits maraichers avec un choix réduit mais de beaux produits de saison (là, on trouvait différentes variétés de navets et de courges genre potiron, des carottes, des cardons et des herbes), des producteurs de pommes qui vendent aussi d’autres produits de leurs vergers en fonction des saisons (là j’ai eu des poires et des coings) et un primeur bio que je  trouve bien meilleur que celui de notre marché et chez qui j’ai acheté du beau raisin noir et des salsifis. Dans un genre très différent, on trouve aussi des revendeurs de produits industriels aux dates de péremption proches… C’est surtout intéressant pour les laitages et je me laisse chaque fois tenter à acheter des produits que nous ne consommons jamais le reste du temps. Cette fois-ci, pour 4 euros, j’ai pris 4 pots de crèmes brulées et deux gros pots d’un kilo chacun de yaourts (un nature et un aux fruits) de marques dont je trouve les produits de bonne qualité mais qui sont trop chères pour moi. Par ailleurs, je note pour une prochaine fois l’emplacement du volailler que Myriam et Jean-Christophe m’ont recommandé, le premier dans la rangée de gauche du marché intérieur lorsqu’on arrive de la gare.

Fruits : raisin, clémentines coings, poires.
Légumes : salsifis, pak choy, gombos, navets, potiron, carottes, menthe, aneth, coriandre.
Épices et fruits secs : pruneaux, figues, dattes, citron confit.

PRÉPARATIFS du WEEK-END

Le samedi, j’ai préparé une soupe de légumes racines pour le déjeuner et des biscuits meringués aux cacahuètes pour une fête. Le dimanche, il a fait de nouveau un temps si maussade que j’en ai profité pour faire plein de préparatifs. Je n’avais pas fait d’énormes courses mais il me restait des choses de la semaine dernière : un panais, de la patate douce, une betterave crue, des poivrons, une tomate ananas, les trois dernières courgettes du jardin et deux bananes qui commençaient à noircir. Je ne me suis jamais donnée la peine de l’expliquer mais une chose qui me motive et m’aide à passer le temps, c’est que ma cuisine se trouve dans mon séjour et que nous avons une belle collection de DVD aussi je regarde presque toujours des films en cuisinant. Cette fois-ci, j’ai vraiment bien travaillé puisque j’ai eu le temps de voir « La mariée était en noire » de Truffaut puis « We are four lions » tandis que je préparais des gombos à la tomate, des carottes à la marocaine, un taboulé (avec tomate ananas, poivron, courgette, oignon, olives vertes, raisins secs, citron confit, menthe et coriandre), un mélange de feta, yaourt et aneth, une soupe moulinée carottes, potiron et patates douces, des légumes épluchés et conditionnés pour faire une  soupe aux carottes et salsifis dans la semaine, des navets à la libanaise (ce coup-ci, je tente la lacto-fermentation… je vous donnerais des nouvelles quand j’ouvrirai la conserve), un pot d’ajvar supplémentaire avec ce qui me restait de poivrons rouges, un crumble pommes bananes et une grosse plâtrée de légumes façon tajine (avec poivron, courgette, oignon, panais, patate douce, potiron, salsifi, coing et fruits secs) dont j’ai servi une partie le soir même avec de la semoule.  Du coup, j’ai tenu toute la semaine sur mes préparatifs, sans avoir grand chose à préparer de plus.

131027Preparations

*Les plats préparés à l’avance sont marqués d’une astérisque. Les notes numérotée renvoient au recettes et astuces données en fin d’article. Toutes les explications sur l’organisation des repas sont dans l’index des menus.

AU MENU

SAMEDI
Déjeuner : soupe de légumes racines mixés, toasts gratinés, crèmes brûlées
Dîner : je suis allée à une fête pour laquelle j’avais préparé mes étouffes chrétiens préférés, les biscuits meringués aux cacahuètes et où j’ai goûté plein de bonnes quiches, notamment une avec du bleu et de la tomate que j’ai trouvé délicieuse (encore une idée à essayer).

DIMANCHE
Brunch
/ Boissons : café, thé / À tartiner : baguette, brioche parisienne, ajvar*, tranches de radis pastèque, beurre aux cristaux de sel, gelée de coing, miel / Et aussi : yaourt, rollmops, clémentines.
Dîner : légumes façon tajine et semoule, clémentines

LUNDI
Déjeuner : soupe mouliné carottes, patate douce et potiron* avec des œufs durs (façon soupe pop), crumble pommes-bananes*
Dîner : sorte de mezze avec du taboulé*, des carottes à la marocaine*, des gombos à la tomate*, un mélange de yaourt, feta et aneth* et des pains à la poêle

MARDI
Déjeuner : restes de soupe aux légumes racines mixés*, restes du crumble pommes bananes*.
Dîner : restes de carottes à la marocaine*, taboulé* et gombos à la tomate*, tartines d’ajvar*, dattes et clémentines

MERCREDI
Déjeuner : croissants à la béchamel, pancetta coppata et emmental râpé, compote*
Dîner : restes de légumes façon tajine*  avec de la semoule

JEUDI
Déjeuner : nouilles de soja sautées au pak choy et arachides
Dîner : soupe moulinée aux carottes et salsifis*, tartines de fromage

VENDREDI
J’ai passé la journée et le début de soirée sur Paris avec une copine et nous nous sommes nourries uniquement de sandwiches, un libanais aux falafels dans la rue le midi et un autre au jambon, le soir, avec un petit verre de rouge.

INDEX DES RECETTES

  1. nathalie’s avatar

    Je trouve que tu passes un peu vite sur notre sandwiche jambon du vendredi soir. Tout de même, un sandwiche 3 étoiles du chef du « Bristol » Eric Fréchon… ;-)

    Répondre

  2. nathalie’s avatar

    Il était très bien ce sandwich au jambon (bon jambon, bon pain… et encore que j’ai regretté l’absence de cornichons) mais il a plus probablement été préparé par Kevin (décidément, on le retrouve partout celui-là), apprenti cuistot, que par le chef du Bristol :-) Et puis le libanais de rue était tout aussi bon.

    Répondre

  3. nathalie’s avatar

    C’est vrai que j’ai beaucoup aimé le libanais aussi.

    Répondre