14 mai 2013

You are currently browsing the daily archive for 14 mai 2013.

130514Pita1

Ingrédients
250ml d’eau tiède
1/2 cc de sel
2cs d’huile d’olive
400g de farine
1 cc de sucre
15g de levure de boulangerie

Préparation
Mettre les ingrédients dans l’ordre indiqué dans la cuve de la machine à pain (programme pâte) ou bien mélanger la farine, le sucre, le sel dans un saladier puis ajouter progressivement l’eau tiède et enfin l’huile tout en pétrissant (on peut utiliser les pétrins d’un batteur électrique). Lorsque la pâte est homogène — elle doit être souple sans être collante — couvrir d’un torchon et laisser lever deux bonnes heures. Diviser le pâton en 8 boules. Étaler chaque boule sur un plan fariné et mettre les galettes plates par deux sur une feuille de papier sulfurisé qu’on transférera sur la plaque chaude du four. Les couvrir d’un torchon et les laisser lever le temps que le four préchauffe (pour les premières à être enfournées, les autres auront bien le temps) à 250° avec la plaque à l’intérieur du four : c’est important qu’elle soit très chaude pour que les pains gonflent bien à l’intérieur du four. Enfourner les pains deux par deux pendant 4 minutes environ (ou si le processus est plus lent, une minute après qu’ils aient terminé de gonfler). Au sortir du four, les placer sous un torchon pour qu’ils restent souples et enchainer avec les fournées suivantes. On peut consommer ces pains pitas encore tièdes ou bien à température ambiante. Une fois qu’ils ont refroidi, on peut les conserver plusieurs jours à température ambiante enfermés dans un sac congélation pour ne pas qu’ils se dessèchent.

130514Pita2

130514CheesecakeGlaceRhubarbe

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait d’autre cheesecake que le cheesecake à la banane, sans doute parce qu’il est si efficace que j’avais du mal à me lancer dans autre chose. Et puis une discussion avec ma copine Myriam qui m’a dit avoir préparé mon cheesecake aux fruits rouges et mon envie actuelle de rhubarbe m’ont poussé à me renouveler un peu. Sans regret car ce cheesecake à la rhubarbe, tout comme la glace à la rhubarbe préparée avec le sirop de cuisson, étaient très bons sans être compliqués à préparer.

Ingrédients
1,5 kilo de rhubarbe
200g de sucre
300g de spéculoos
1 gros œuf
1 kg de fromage blanc à 40% de matière grasse
100g de sucre vanillé maison (ou 85g de sucre ordinaire + un sachet de sucre vanillé)
+ 2 yaourts à la grecque pour la glace

Préparation
Laver et préparer la rhubarbe en enlevant les extrémités et en la coupant en tronçons. La mettre à cuire avec 200g de sucre puis la sortir du feu et égoutter la rhubarbe en conservant le sirop pour en faire une glace. Laisser refroidir. Pendant ce temps, mixer les spéculoos (ou les écraser dans un sac avec un rouleau à pâtisserie ou un marteau). Ajouter l’œuf pour obtenir une pâte qu’on étale avec ses doigts pour garnir le fond et les bords d’un moule à charnière amovible. Préparer ensuite la base de cheesecake en mélangeant à la fourchette le fromage blanc et le sucre vanillé.
Étaler une couche de rhubarbe refroidie dans le fond du moule. Recouvrir avec la moitié du fromage blanc. Remettre une couche de rhubarbe (pas trop épaisse car il faut qu’il en reste suffisamment pour garnir le dessus du cheesecake), le reste du fromage blanc puis le restant de la rhubarbe. Enfourner une heure à 150°. Laisser ensuite le cheesecake refroidir complètement avant de le réfrigérer. Le laisser un ou deux jours avant de la consommer.
Dans l’intervalle, on se consolera en préparant une glace à la rhubarbe avec le sirop de cuisson refroidi auquel on ajoute deux yaourts à la grec. Dans l’idéal, mieux vaut avoir une sorbetière pour cette opération et consommer la glace dès qu’elle est prête mais on peut aussi mélanger délicatement le yaourt au sirop puis le congeler : il faudra alors le sortir assez souvent du congélateur pour le mélanger avec le pétrin du batteur électrique pour que la glace reste crémeuse.
Mais revenons à notre cheesecake. Une fois que celui-ci a bien reposé, le démouler en glissant un couteau ou une fine spatule pour décoller les bords du cheesecake de la paroi du moule. Ouvrir la charnière pour enlever le pourtour. Glisser ensuite la spatule ou le couteau tout autour du fond pour commencer à décoller celui-ci. Glisser alors sur chaque moitié du fond un set de table en plastique fin  (qu’on pourrait remplacer par une fine plaque de métal. Transvaser dans le plat de service et faire glisser les sets de tables pour les enlever. Cette astuce des sets de table est la plus efficace que j’ai trouvé pour démouler et transférer dans un plat les cheesecakes, qui sont à la fois lourds et mous.

130514CheesecakeRhubarbe