mars 2013

You are currently browsing the monthly archive for mars 2013.

130329DiversSemaine13

Ci-dessus : choux farçis au riz gluant noir (3), salade composée (4) et confiture de clémentines (1) avec yaourt à la grec, naans, tartines grillées (ricotta, bacon, blettes, olives et parmesan).

Mais aussi : endives au jambon, osso bucco, curry de pommes de terre au céleri (2), soupe moulinée aux fanes de radis et petits pois (5), dahl de lentilles corail aux racines, bricks au poulet et citron confit, soupe pop, lasagnes aux blettes.
Le marché, les préparatifs, les menus et les recettes : Read the rest of this entry »

Naans

130327Naans1

Ingrédients
Pour 8 naans :
entre 400 et 450g de farine
une cs de sucre
un cc de sel
un sachet de levure de boulangerie
deux yaourts de brebis (soit 250g… on peut utiliser d’autre yaourt mais la consistance de la pâte est moins bien)
3 cs d’huile d’olive
50 ml d’eau
un pot de cancoillote
une poignée de carvi (graines de cumin, facultatif)

Préparation
Mélanger dans un saladier 400g de farine, le sucre, le sel, la levure et éventuellement le carvi. Ajouter deux cuillerées à soupe d’huile et les deux yaourts. Pétrir de préférence avec un batteur à crochet ou un robot pétrin en ajoutant l’eau petit à petit. On peut aussi le faire à la main mais c’est plus long. Si jamais la pâte est trop gluante (normalement, ce n’est pas le cas avec les yaourts de brebis, qui sont très fermes) rajouter par petites touches un peu de farine jusqu’à obtenir une consistance souple — la masse se détache des bords du saladier — mais pas trop ferme. Huiler le pâton d’une cuillerée à soupe d’huile pour ne pas qu’il dessèche pendant qu’il lève. Le laisser lever trois ou quatre heures (au minimum deux heures). On peut aussi préparer la pâte avec une machine à pain (la mienne est morte). Dans ce cas, on met les ingrédients dans l’ordre suivant : eau, yaourt, huile, sel, farine, sucre, levure (et éventuellement carvi).

130327Naans2

Une fois la pâte levée, mettre le four à préchauffer à 280°. Diviser la pâte en 8 boules de taille égale. Sur un plan de travail fariné, les jeter sur une face puis sur l’autre pour les dégonfler et rendre la pâte souple et facile à travailler. Avec un rouleau à pâtisserie fariné, abaisser ensuite la pâte en carré. Mettre au centre une cuillerée à soupe de cancoillotte. On entend toujours parler de vache qui rit pour faire des naans au fromage mais la cancoillotte est bien plus simple à utiliser (et meilleure) car elle est très élastique : aucun risque de fuite lors de la confection du naan. Rabattre les coins du naans sur l’intérieur de sorte à former un nouveau carré qu’on retourne et qu’on roule un peu dans un sens puis qu’on retourne et qu’on roule plus longuement dans l’autre pour obtenir une forme rectangulaire. Enfourner les naans par deux ou trois (selon la taille du four) et continuer à préparer les suivants pendant qu’ils cuisent, en faisant attention cependant à ne pas les laisser trop longtemps. Si on doit les servir juste après, il faut les laisser 7 minutes environ. Si on veut pouvoir les réchauffer, les faire cuire 5 minutes pour pouvoir les remettre quelques minutes au four (à 200°) avant de les servir. Les naans doivent gonfler à la cuisson. On peut également ne pas les fourrer au fromage en procédant tout de même comme s’ils l’étaient, de sorte à ce qu’ils gonflent : on pourra alors s’en servir comme un pain pita. Avec la même quantité de pâte que celle indiquée, on peut également faire 12 petits naans au lieu de 8 grands : si on veut les fourrer au fromage, il faudra mettre une grosse cuillerée à café plutôt qu’une cuillerée à soupe. Une fois parfaitement refroidis, on peut conserver les pains naans quelques jours (au frigo s’ils contiennent du fromage et sinon à température ambiante), rangés dans un sac de congélation (je ne sais pas si c’est congelable, en revanche). Ils se réchauffent bien même si je les préfère confectionnés du jour.

 

130322DiversSemaine12

Ci-dessus : riz façon paëlla (3), lasagnes de polenta (5), cuisses de dinde et pommes de terre rôtis, gratin de pommes de terre au Munster (4).
Mais aussi : soupe épinards et noix de coco, choucroute de la mer, minestrone, cookies chocolat nougatine, cookies aux raisins et aux noix, soupe au fanes de radis (1), œufs à la coque (2), houmous (6).
Le marché, les préparatifs, les menus et les recettes : Read the rest of this entry »

Du 9 au 15/03

130315DiversSemaine11

Ci-dessus : foies de volaille, gâteau à l’orange (2) et crème anglaise (3), hamburger de falafels au guacamole (1), quiche aux blettes et chorizo, salade composée aux falafels (1), soupe rustique aux poireaux
Mais aussi : curry de poulet à la mangue, gratin de nouilles, escalope à la normande…
Le marché, les préparatifs, les menus et les recettes : Read the rest of this entry »

130313NeigeBallade1

130313NeigeBallade2

130313NeigeBallade3

130313NeigeBallade4

130313NeigeBallade5

Jardin 2013 #2

130313NeigeJardin1

130313NeigeJardin2

130313NeigeJardin3

130313NeigeJardin4

Après avoir jardiné le samedi en t-shirt, il neige depuis hier à petits flocons mais sans trêve. Par la fenêtre, on les voit qui tourbillonnent par moment de manière inquiétante. La SNCF nous déconseille d’aller sur Paris et la couche de neige ne cesse d’épaissir…

130312Neige1

130312Neige2

J’avais déjà profité du soleil, lundi, pour bien travailler au jardin (que j’ai laissé à l’abandon depuis l’été) mais la journée d’aujourd’hui a été plus belle encore : le thermomètre est presque monté à 17° ! Cela fait presque un mois que les perce-neige sont de retour, quelques narcisses sont venus tôt aussi mais cette semaine, ce sont tous les crocus qui se sont mis à fleurir. Là que les fleurs et quelques herbes (coriandre, menthe et rhubarbes) commencent à pointer le bout de leur nez, j’aimerais que le jardin soit propre pour les accueillir. J’ai presque terminé de nettoyer la partie basse… Vivement que le printemps soit vraiment là !

130309Jardin1

130309Jardin2

130309Jardin3

130308DiversSemaine10

Ci-dessus : barres de céréales aux fruits secs (1), pâtes aux épinards et à la ricotta, poêlée de boulgour (6), endives au jambon.
Mais aussi : cake à la polenta, olives et feta, crumble aux pommes et fruits secs, bricks aux épinards (4), soupe de pois chiches (5)
Le marché, les préparatifs, les menus et les recettes : Read the rest of this entry »

130308Crumble1

La manière la plus fréquente dont je prépare le crumble…

Ingrédients
un kilo de pommes
100g de sucre (complet, vanillé ou cassonade)
des fruits secs (ici un mélange de raisins, abricots et cerises mais on peut également mettre des pruneaux, des pêches, etc.)
une bonne pincée de cannelle (ou autres épices, par exemple badiane)
pour le crumble :
200g de farine
100g de beurre
50g de cassonnade
une poignée d’oléagineux concassés (ici, essentiellement des noisettes et quelques pistaches mais on peut aussi mettre des amandes ou toutes sortes de noix)

130308Crumble2

Préparation
Éplucher les pommes et les couper en dés. Les déposer dans le plat, mélangées au sucre, épices et mélange de fruits secs. Recouvrir du crumble préparé en travaillant du bout des doigts le mélange farine sucre avec le beurre jusqu’à obtenir comme du sable auquel on a ajouté les oléagineux concassés. Enfourner une trentaine de minutes à 210°, ou jusqu’à ce que les pommes soient cuites et la croûte du crumble dorée. Se mange encore chaud comme tiède ou froid.

« Older entries