Du 19 au 25/01 2013

130125DiversSemaine

Ci-dessus : pot-au-feu, pain d’épice (1), tarte aux pamplemousses, croque-monsieur poêlé poireau, chorizo et feta.
Mais aussi : Crêpes, Chili, hamburgers végétariens, dahl de lentilles corail et racines, riz cantonnais (2), soupe au cresson (4), salade de pommes de terre au saumon (5)
Le marché, les préparatifs, les menus et les recettes :

LE MARCHÉ

Fruits  : clémentines, oranges sanguines, bananes, pamplemousses, citrons.
Légumes  : endives, cresson, poireaux, carottes, panais, céleri, chou rave, navet boule d’or, navet, rutabaga, betterave (rouge et jaune) courge butternut, sauge, aneth, pommes de terre, oignons.
Charcuterie : chorizo, poitrine fumée.
Boucherie : beefsteak haché, plat de côte et os à moelle pour pot au feu.
Crèmerie : Mont d’or, Shropshire, Cantal entre deux, scarmoza fumée.

PRÉPARATIFS DU WEEK-END

Comme j’imaginais que les jours rouges EDF allaient s’enchainer dans la semaine (seul le mardi a été épargné), j’ai profité du week-end (par contrat, jamais de jours rouge les week-ends et jours fériés) pour faire un maximum de cuissons, notamment au four. J’ai fait mijoter un gros pot-au-feu avec carottes, céleri, chou rave, navet, carotte blanche, boule d’or, rutabaga, betterave jaune et poireaux que je conserve dans la cocotte minute fermée sur le bord de la fenêtre (l’avantage du froid, c’est que ce rebord de fenêtre devient une annexe de mon frigo qui est très petit). J’ai conservé l’excédent de légumes épluchés et coupés en morceaux pour les utiliser dans la semaine dans un dahl. J’ai fait revenir le vert des poireaux dans un peu de beurre : je m’en suis servie dans la semaine pour des croques-monsieurs et une omelette. J’ai fait cuire le reste de ma grosse betterave jaune ainsi que ma betterave rouge. J’ai préparé un pain d’épice (1), une tarte aux pamplemousse et de la pâte à pain avec des graines (lin, sésame, tournesol, fenouil) dont j’ai fait cuire la moitié en petits pains pour faire des hamburgers dans la semaine et utilisé l’autre moitié pour ma tarte butternut et scarmoza (3). J’ai également mis des graines de fenugrec à germer pour la semaine suivante.

*Les plats préparés à l’avance sont marqués d’une astérisque. Les notes numérotée renvoient au recettes et astuces données en fin d’article. Toutes les explications sur l’organisation des repas sont dans l’index des menus.

AU MENU

À tartiner : Gouda au cumin, Mont d’or, Shropshire, Cantal  cornichons, confiture de framboise.
Desserts et petits déjeuners : pain d’épice (1), tarte aux pamplemousses, yaourts de brebis, véritables petits suisses, crème de marrons, fruits frais.

SAMEDI
Déjeuner : riz cantonais (2), rouleaux de printemps et samoussa (traiteur vietnamien)
Dîner : chili

130120Neige

DIMANCHE
Brunch
: crêpes
Dînerpot-au-feu, pizza butternut et scarmoza (3)

LUNDI
Déjeuner : croques-monsieurs poêlés poireau, chorizo et feta, salade d’endive et betterave jaune
Dîner : pot-au-feu

MARDI
Déjeuner : pot-au-feu
Dîner : hamburgers végétariens

MERCREDI
Déjeuner : omelette poireau et poitrine fumée, carottes râpées
Dîner soupe au cresson (4)

JEUDI
Déjeuner : dahl de lentilles corail et racines
Dîner : salade de pommes de terre au saumon (5)

VENDREDI
Déjeuner : soupe de betterave au yaourt
Dîner : restes de dahl et riz

RECETTES ET ASTUCES

130125PainEpice

(1) Pain d’épice :250 g de farine, 250 g de miel liquide, 200 ml de lait, 1 cc de bicarbonate et 2 cs de mélange d’épices (cannelle, anis, gingembre, muscade, girofle). Mélanger la farine, le bicarbonate et les épices. Incorporer le miel puis le lait avec un fouet. Enfourner une heure dans un four préchauffé à 150°.

(2) Riz cantonnais : faire cuire du riz (type thaï ou basmati) de préférence au rice cooker (1,5 volume d’eau par volume de riz) avec des petits pois surgelés, une carottes coupée en petits dés (j’ai utilisé plus tard l’excédent de cette préparation de riz pour un chili) et éventuellement des noix de cajou et/ou des champignons déshydratés. Dans une poêle, faire sauter de la poitrine fumée coupée en dès ou des crevettes (c’est facultatif si on est végétation, un oignon et éventuellement d’autres légumes, coupés en très petit, à cuisson rapide (courgettes, champignons de paris, etc.) ou précuits (fleurettes de brocoli, maïs doux, etc.). Rajouter deux œufs et les brouiller. Mélanger avec le riz une fois cuit et faire un peu revenir. Assaisonner avec de la sauce soja et servir.

130125CantonnaisButternut

(3) Pizza butternut et scarmoza : inspirée par cette pizza à la courge butternut et à la sauge à laquelle j’ai rajouté des tranches de scarmoza fumée.

(4) Soupe au cresson : deux bouquets de cresson, 4 pommes de terre moyennes, 200 ml de crème, beurre, sel, muscade. Laver, éplucher les pommes de terre et les couper en petits dés. Laver, essorer et enlever les grosses tiges du cresson. Faire revenir les pommes de terre puis le cresson dans le beurre. Recouvrir d’eau.  Laisser mijoter jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites. Passer au mixer plongeur. Remettre sur feu doux en ajoutant la crème et en assaisonnant avec le sel et la muscade.

(5) Salade de pommes de terre au saumon : un kilo de pommes de terre, 200g de saumon fumé, un bouquet d’aneth, deux cs de moutarde à l’ancienne, 4 cs d’huile d’olive et le jus d’un citron ou deux citrons (selon leur taille et votre goût pour le citron… le mien étant assez immodéré). Faire cuire les pommes de terre lavées, épluchées et coupées en gros morceaux une trentaine de minutes au cuit vapeur. Lorsqu’elles sont bien cuites, les mélanger de suite avec la vinaigrette moutarde/huile/citron (c’est important de le faire tant que les pommes de terre sont encore chaudes, sinon elles ne s’imprègnent pas aussi bien), le saumon fumé coupé en petits morceaux et l’aneth ciselée. Laisser refroidir : se sert froid ou éventuellement tiède.

Revenir aux préparatifs
Revenir au menu

INDEX DES RECETTES

  1. Hélène’s avatar

    Totalement fascinée par ce blog. Non pas seulement par les recettes, mais par la division en semaine et par le fait de cuisiner par avance, en relation avec le contrat EDF. Le blog que j’aurai pu avoir il y a trois ans, si j’avais eu de la patience et de la détermination.

    Que fait-on avec des graines de fenugrec ? Du reste, que fait-on avec le fenugrec, d’intéressant ? (en cuisine européenne)

    La pizza à la courge à l’air formidable. J’en ai mangé une dernièrement à la courge et au chèvre, du coup je salive rétrospectivement. Il va falloir que je mette la main sur une courge. Et sur du chèvre. Challenge.

    Répondre

  2. nathalie’s avatar

    Pour ma part, j’utilise le fenugrec en épice… Comme j’ai découvert qu’on pouvait faire germer les graines, je me suis lancée mais le résultat (on vient de goûter les germes aujourd’hui) est un peu décevant : plus fade que ce auquel je m’attendais, considérant l’odeur très forte du fenugrec. Finalement, je préfère les germes de radis qui eux, au moins, ont une saveur poivrée. En tous cas, merci pour ce retour sur mon blog : ça me fait plaisir.

    Répondre