avril 2012

You are currently browsing the monthly archive for avril 2012.

Le musée du jardin Massey a enfin ouvert ses portes ! Très joliment réhabilité, il abrite un musée des Hussards et les collections de peintures de la ville. Si les salles consacrées aux hussards — où on découvre notamment l’élégance spectaculaire de ces cavaliers au fil de l’histoire de leur corps d’armée — sont intéressantes, quoi qu’un peu chargées à mon goût en installations multimédia pédagogiques, la partie beaux-arts, malgré une belle mise en valeur, est plus quelconque mais qu’on se rassure puisque les œuvres présentées sont  amenées à être modifiées régulièrement pour assurer la rotation des collections.


Read the rest of this entry »


Read the rest of this entry »

Un petit tour rapide de l’installation Motion / Emotion d’Annette Messager au milieu de laquelle nous avons eu plaisir à déambuler… Une des rares œuvres un peu enchanteresse de cette triennale Intense proximité.

« Death of a King », Ulla Von Brandeburg.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu les antiquités égyptiennes. Nous y étions allés plusieurs fois lorsque les enfants étaient petits. Toujours cette sensation saisissante d’appartenance à l’espèce humaine, cette proximité avec des œuvres dont certaines ont plusieurs milliers d’années…  L’autre impression qui se dégage de la visite est plus embarrassante : c’est l’ampleur du pillage de sépultures, un sentiment pas très glorieux d’appropriation illégitime.

Read the rest of this entry »

J’ai toujours aimé ces jardins que les gens agrémentent avec ce qui leur reste de leur âme d’enfant.  Lorsque j’étais petite, j’envisageais d’avoir ce genre de jardin ainsi qu’une alimentation composée pour l’essentiel de sucreries. En traversant la ville pour aller jusqu’au magasin de jardinage, j’ai pris quelques photos. J’aimerais parvenir à faire une sorte de collection…

Ce jardin-ci est un de mes préférés. J’avais déjà écrit quelques lignes à son propos :
http://hyperbate.fr/homebook/2010/09/08/saynete/
Voir aussi :
http://hyperbate.fr/homebook/2010/04/14/la-ferme-imaginaire/

Une simple purée qui ne paye pas de mine mais qui est délicieuse, notamment avec du poisson. Les proportions de pommes de terre et de céleri peuvent varier : plus la quantité de céleri sera importante, plus le goût sera fort.

Ingrédients
Pommes de terre
Céleri rave
Sel
Lait
Beurre ou crème

Préparation
Mettre le céleri rave coupé en morceaux à cuire une quarantaine de minutes dans un grand volume d’eau salée. Rajouter les pommes de terre à mi cuisson. Une fois que les légumes sont bien cuits, les égoutter puis les passer au presse purée en ajoutant petit à petit du lait pour obtenir la consistance que vous aimez. Pour ma part, j’aime les purées un peu rustiques (avec des morceaux) et assez épaisses mais je dois convenir que ce ne sont pas les plus présentables. Réchauffer en touillant avec une spatule et en ajouter du beurre ou de la crème pour améliorer la texture. Rectifier l’assaisonnement en sel si nécessaire avant de servir.

Le jardin est magnifique ces jours-ci : j’aime beaucoup ce moment où toutes les tulipes sont ouvertes et les pissenlits en fleurs. Mon beau-père a installé deux récupérateurs d’eau de pluie : un à coté du portique et l’autre dans le jardin du bas. J’ai semé des graines pour occuper le terrain cet été (divers fleurs de jachère et aussi cosmos, coquelicots, belles de jour et de nuit, capucines, camélias, moutarde, bourrache et tournesols), planté quelques betteraves que je pourrais récolter fin juin et des herbes aromatiques (sauge, menthe marocaine, aneth, persil simple, coriandre). Je ne ferais probablement plus grand chose cette année, sauf garnir les jardinières (avec des pétunias) et faire un peu d’entretien. Beaucoup d’arbres sont désormais en fleurs, notamment le beau prunus de la maison voisine.