février 2010

You are currently browsing the monthly archive for février 2010.

100225GâteauBergamote

Ingrédients
1 citron bergamote non traité
(à défaut, un citron ordinaire mais la saveur sera très différente)
1 pot de yaourt
2 pots de sucre
3 pots de farine
2 oeufs
1 sachet de levure chimique
1/2 pot d’huile végétale ou 50 g de beurre fondu
une noisette de beurre pour le moule

Préparation
Râper le zeste du citron bergamote et en extraire le jus. Mettre la farine, le sucre et la levure dans un saladier. Faire un puit. Y mettre le yaourt, les œufs et le jus de citron. Travailler avec un fouet jusqu’à obtenir une pâte homogène. Transvaser dans un moule à cake beurré et faire cuire 30 minutes dans un four préchauffé à 200° ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte sèche.

100214TabouléHiver

Ingrédients
Céleri branche
Chou rave
Carotte blanche
Pois chiches
Couscous
Coriandre
Olives noires à la grecque dénoyautées
Citron confit
Ras el hanout
Huile d’olive
Jus de citron

Préparation
Couper les branches de céleri en fin tronçons et hacher les feuilles ainsi que la coriandre. Couper le chou rave et le citron confit en petits dés, les olives noires en rondelles. Râper les carottes blanches. Mettre dans un grand saladier et recouvrir de couscous. Assaisonner avec un peu de ras el hanout, d’une rasade d’huile d’olive et de suffisamment de jus de citron pour bien humecter l’ensemble et bien mélanger. Laisser macérer au moins une nuit. Rajouter un peu de jus de citron et mélanger à nouveau avant de servir.

100214Flétan

Préparation
Ceci n’est pas vraiment une recette, juste une suggestion… Ces jours-ci, on trouve des filets de flétan pas trop cher chez le poissonnier, à 18€ du kilo… Attention, je ne dis pas que c’est donné mais ça en vaut la peine. C’est un poisson vraiment intéressant, assez salé et avec une saveur si fine qu’il ne nécessite, à mon goût, aucun assaisonnement, pas même un filet de citron. Comme je n’aime pas beaucoup faire cuire du poisson dans la maison en plein hiver, j’utilise généralement une technique peu « odorante » : il suffit de le faire cuire au four dans du papier sulfurisé, une bonne vingtaine de minutes à 230°. Ici, j’ai servi mon flétan avec des carottes et des choux de Bruxelles cuits à la cocotte minute de sorte à être juste à point. C’est tout simple mais très bon.

100207Macarons

Ingrédients
pour 36 macarons environ :
3 blancs d’œufs (80g)
40g de sucre
160g de sucre glace
60g d’amandes en poudre
50g de noisettes en poudre
10g de cacao en poudre
100g de praliné pâtissier
5 cl de crème liquide

Préparation
Cette fois-ci, j’ai oublié de casser les œufs la veille et ça semble n’avoir rien changé… Je ne suis donc pas certaine que ce soit une précaution utile. Mixer très finement les poudres d’amande et de noisette mélangées au sucre glace et au cacao en poudre. Tamiser ce mélange dans un saladier et lui incorporer les œufs battus en neige avec le sucre, en effectuant un mouvement rotatif avec une spatule en silicone jusqu’à obtenir une pâte parfaitement homogène, brillante, épaisse et visqueuse.  Avec une poche à douille, faire des ronds de 3 cm de diamètre environ sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laisser reposer une heure. Pendant ce temps, préparer la ganache au praliné en faisant chauffer le praliné à feu doux puis en lui ajoutant la crème. Faire refroidir sur le bord de la fenêtre puis réfrigérer. Enfourner les coques une douzaine de minutes dans un four préchauffé à 150°. Dès la sortie du four, passer un peu d’eau froide sous le papier sulfurisé pour détacher facilement les macarons et les transférer sur une grille. Une fois les coques refroidies, les assembler deux par deux avec la ganache (si elle n’est pas prise, on peut accélérer le processus en la mettant dix minutes au congélateur).