Macarons noisette et crème de marron

Aidée par Florence,  j’ai récidivé ce week-end pour Myriam, Julia et Jean-Christophe (un grand merci pour sa délicieuse galette) puis Isabelle (pour laquelle j’en ai refait au caramel beurre salé). Ma technique s’est nettement améliorée : collerettes à tous les coups et plus jamais de craquelure sur le dessus. Par contre, je ne suis pas la reine de la poche à douille (la mienne est nulle en plus) et je peine encore à les avoir tous exactement de la même taille.

100131Macarons2

Ingrédients
Pour 18 macarons environ
:
2 petits blancs d’œufs (ou un gros)
30g d’amandes en poudre
30g de noisettes en poudre
120g de sucre glace
un peu de cacao en poudre pour colorer les coques
20g de sucre
quelques cuillerées de crème de marron

Préparation
Casser les œufs la veille de préférence et conserver le blanc au réfrigérateur pour le lendemain. Mixer très finement les poudres d’amande et de noisette mélangées au sucre glace et au cacao en poudre. Ce n’est pas que le sucre glace ai besoin d’être plus fin mais si on mixe les oléagineux seuls, ils forment des grumeaux à cause de la graisse qu’ils contiennent. Je me serais bien passé de cette opération mais j’ai appris qu’elle comptait beaucoup dans l’aspect lisse des macarons. Du coup, j’utilise mon hachoir à fines herbes, qui mixe plus finement que mon robot, et le résultat est satisfaisant. Tamiser ce mélange dans un saladier. Battre ensuite les blancs d’œufs en neige (ferme mais pas trop), en ajoutant le sucre en poudre sur la fin. Incorporer au mélange de poudres en effectuant un mouvement rotatif avec une spatule en silicone jusqu’à obtenir une pâte parfaitement homogène, brillante et épaisse. Avec une poche à douille, faire des ronds de 3 cm de diamètre environ sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laisser « croûter » (c’est le terme) au moins une heure puis enfourner une douzaine de minutes dans un four préchauffé à 150° (un peu plus si on a un vieux four). Dès la sortie du four, passer un peu d’eau sous le papier sulfurisé. Ainsi, les macarons se détachent très facilement. Attendre quelques instants puis les transférer sur une grille. Assembler les coques deux par deux avec de la crème de marron.

Tags: , ,

  1. Caroline’s avatar

    Hmmm… je ne crois pas les avoir goûter, je ne comprends pas…
    Je pensais, pourtant, être passée testeuse professionnelle de macarons ;)
    Les versions précédentes étaient délicieuses…

    Répondre

    1. Nathalie’s avatar

      Oui, tu as été honteusement spoliée… car tout a été mangé très vite. Mais Hannah en réclame pour son retour de Strasbourg : il te reste une chance :-)

      Répondre

    2. Ta fille’s avatar

      Ah oui oui, j’en réclame ! … Là vraiment je souffre, d’autant que ce n’est pas une recette que je tenterais moi même… Ils ont l’air rudement bons !

      Répondre

    3. letis’s avatar

      Bonjour, une question très basique, mais bon voilà : qu’entendez-vous par « mettre un peu d’eau sous le papier sulfurisé » ? Vous faites couler dans le plat un mince filet d’eau en soulevant le papier ?

      merci !

      Répondre

      1. Nathalie’s avatar

        Oui, voilà, tout simplement : je fais couler en dessous deux cuillères à soupe d’eau à peu près en soulevant l’avant de mon papier puis je la répartie un inclinant légèrement la plaque vers l’arrière, puis sur chaque coté, tout en soulevant un peu le papier pour que l’eau s’infiltre bien en dessous.

        Répondre