29 janvier 2009

You are currently browsing the daily archive for 29 janvier 2009.

Après la roussette aux choux de Bruxelles, je persiste dans ma tentative de réhabilitation des plats maudits avec les endives au jambon. Personnellement, j’ai toujours adoré celles que préparait ma grand mère. Si vraiment on exècre les endives cuites (mais je vous enjoins de vous risquer à les gouter avant d’être catégorique sur ce point), on peut les remplacer par des blancs de poireaux.



Ingrédients

1 grosse endive ou 2 petites par personne
(ou 2 blancs de poireaux pour les récalcitrants)
2 fines tranches de jambon par personne (blanc ou fumé, on peut également utiliser de la pancetta coppata ou du bacon)
une noix de beurre
pour la béchamel (ici pour 4/5 personnes) :
50g de beurre coupé en morceaux
40g de farine (ou maïzena)
400ml de lait
sel, poivre et noix de muscade râpée
pour le gratin :
emmental râpé

Préparation
Mettre de l’eau à bouillir. Pendant ce temps, laver et éplucher les endives en coupant la base et en enlevant les feuilles abimées. Les plonger quelques minutes dans l’eau bouillante, jusqu’à ce que le jaune de la pointe des feuilles commence tout juste à foncer. Elles ne doivent surtout pas cuire plus. Les retirer du feu, transvaser dans une passoire et passer sous l’eau froide pour interrompre la cuisson. Si on dispose d’un cuit vapeur, on peut les faire cuire fendues en deux dans la longueur, 10 à 12 minutes environ. Laisser les endives s’égoutter tandis que vous préparez une béchamel bien épaisse. Pour cela, faire fondre le beurre dans une casserole. Lorsqu’il commence à frémir, délayer la farine avec un fouet. Ajouter alors le lait, petit à petit, tout en continuant de fouetter. Assaisonner avec sel, poivre et muscade, laisser bien épaissir puis sortir du feu. Essorer les endives : tous d’abord en les pressant avec les mains (on les tient par la basse et on presse vers la pointe des feuilles pour faire sortir l’eau) puis en les tapotant avec un linge très propre ou du papier essuie-tout. Les fendre en deux dans la longueur si elles ont été cuites à la casserole (ainsi, elles refroidissent plus vite une fois dans l’assiette et on risque moins de se brûler la bouche). Les faire revenir dans un peu de beurre pour leur donner une belle couleur (si on redoute l’amertume des endives, on peut ajouter une cuillère à café arasée de cassonade pour mieux les caraméliser). Les enrouler dans les tranches de jambon et mes déposer au fond d’un plat à gratin. Recouvrir de béchamel, saupoudrer d’emmental râpé puis enfourner sous le grille à 250° jusqu’à ce que le fromage forme une croûte dorée et croustillante. Laisser un peu refroidir avant de manger car l’intérieur des endives est très chaud.



Ingrédients

Pour la pâte sablée :
250g de farine
125g d’amandes en poudre
125g de sucre
150g de beurre
1 œuf
pour la pâte au pavot :
250 g de pavot moulu prêt à l’emploi
1 œuf
50 g de beurre
des zestes d’orange confits
des raisins secs
75 g d’amandes en poudre
100 g de sucre
pour la garniture de pommes :
4 pommes
3 cs de sucre
1cc de cannelle
une poignée de raisins blonds
une noix de beurre

Préparation
Préparer la pâte de pavot. À défaut d’avoir du pavot moulu prêt à l’emploi (on en trouve dans certaines grandes surfaces, aux rayons qui proposent des produits d’autres pays, notamment lorsqu’ils sont achalandées en imports polonais… ce qui a plus de chance d’être le cas si vous avez une communauté slave dans votre ville), il faudra le préparer soi-même en le mettant à tremper au moins une bonne heure dans du lait bouillant puis en égouttant puis en mixant par petites quantités dans un robot pour ail et fines herbes ou, à défaut, avec un mixer-plongeur.
On prépare ensuite la pâte de pavot en mélangeant le pavot moulu, la poudre d’amande, le sucre, l’œuf, le beurre fondu, les zestes d’orange confite hachés et les raisins secs.
Mettre le four à préchauffer à 200° puis préparer la pâte sablée. Mettre dans un saladier la farine, le sucre et la poudre d’amande. Ajouter l’œuf et mélanger jusqu’à obtenir un mélange granuleux. Incorporer alors le beurre coupé en morceaux et travailler pour obtenir une pâte souple.
Tapisser de cette pâte le fond d’un moule rectangulaire ou une plaque de cuisson, sur une hauteur d’un cm environ. Enfourner et laisser cuire jusqu’à ce que le dessus de la pâte commence à dorer.
Pendant ce temps, peler, évider et couper les pommes en petits cubes. Les faire sauter dans un poêlon avec le sucre et les raisins secs. Lorsqu’elles sont bien dorées, les retirer du feu et les parfumer de cannelle.
Lorsque la pâte sablée à commencé à dorer, sortir du four et enduire d’une couche de pâte de pavot. Recouvrir avec les pommes et pré-découper des carrés réguliers. Remettre au four une vingtaine de minutes. Une fois sorti du four, laisser refroidir puis séparer les carrés et les placer dans un plat de service.