juin 2007

You are currently browsing the monthly archive for juin 2007.



Ingrédients

pour 500g de restes de pain sec :
un litre de lait
3 œufs
125g de sucre
125g d’un mélange de fruits secs ou de fruits confits coupés menus
2 cs de rhum
pour le caramel :
75g de sucre
pour graisser le moule :
une noix de beurre
Les ingrédients sont donnés à titre indicatifs. La confection d’un pudding est très simple et permet d’utiliser, outre le pain rassis, des restes de biscottes, gâteaux, biscuits, brioches, etc. On peut y ajouter, au choix, des fruits frais, secs ou confit, des compotes ou des confiture, des oléagineux (entiers ou en poudre), du chocolat (fondu ou en pépites) et le parfumer avec de l’eau de fleur d’oranger, des alcools (kirsh, grand marnier), des essences (amande amère, café, etc.) ou des épices (cannelle, cardamone). Il faudra seulement veiller à adapter la quantité de sucre aux ingrédients utilisés.

Préparation
Découper le pain sec en morceaux. Les mettre dans un grand saladier et les recouvrir de lait. Laisser tremper une bonne demi-heure, jusqu’à ce qu’ils soient complètement imbibés et forment une pâte épaisse. Mélanger avec le sucre et les oeufs, puis le rhum et les fruits. Faire préchauffer le four à 180°.
Beurrer le moule servant à la cuisson du pudding puis préparer un caramel et en garnir le fond. Verser par dessus la préparation à base de pain et enfourner. Laisser cuire une heure environ : la croûte du pudding doit être dorée et la pointe d’un couteau ressortir propre lorsqu’on le pique.



Ingrédients

1kg de thon
1 oignon
3 courgettes
2kg de tomates bien mûres
sel, poivre, thym
huile d’olive

Préparation
Couper le thon en gros dés qu’on met à sauter dans une cocotte avec un filet d’huile d’olive. Lorsque le thon a pris une belle couleur, on ajoute l’oignon émincés et les courgettes coupées en gros tronçons qu’on fait dorer à leur tour. On assaisonne avec le sel, le poivre et le thym. On ajoute ensuite les tomates coupées en demi-quartiers. Baisser le feu et laisser réduire les tomates jusqu’à ce qu’elles aient pris la consistance d’une sauce puis servir.



À moins de vivre isolé, l’usage d’une yaourtière me parait assez peu pertinent pour confectionner de simples yaourts nature : on trouve des produits de très bonne qualité, y compris bio, à un prix qu’il serait difficile de concurrencer avec des préparations maison. En revanche, c’est intéressant si on veut réaliser soi-même des yaourts spéciaux, de ceux dont le simple intitulé vous fait saliver mais dont le prix vous coupe illico l’appétit ! Avec une bonne vieille yaourtière dénichée en brocante et sans grands efforts culinaire, à vous le plaisir des yaourts aux calissons, au caramel beurre salé, ou que sais-je encore… Aujourd’hui, ce seront des yaourts au Speculoos, pour recycler les restes du cheesecake.

Ingrédients
pour 6 grands yaourts :
150g de speculoos
2 cuillérées à soupe de miel
1 litre de lait entier
1 yaourt nature
1 cc de cannelle

Préparation
Mixer les Speculoos afin d’obtenir une poudre très fine. Mélanger dans une grande casserole le lait, la chapelure de biscuit et le miel. Faire chauffer jusqu’à ébullition. Retirer du feu. La préparation va continuer d’épaissir en refroidissant. Lorsqu’elle est redescendue à température ambiante, mélanger avec le yaourt et la cannelle jusqu’à obtention d’un résultat homogène. Transvaser dans les pots, refermer ceux-ci et les placer dans la yaourtière. Refermer le couvercle. Brancher l’appareil et y laisser les yaourts 10h. Les ranger ensuite au réfrigérateur pendant au  moins 6h. Ces yaourts ne sont pas trop sucrés mais très consistants en revanche si bien qu’on peut tout à fait se satisfaire de la moitié d’un yaourt, même quand on est gourmand.



Ingrédients

Pour la pâte :
375g de Spéculoos
1 œuf
100g de beurre
Pour la garniture :
500g de ricotta
500g de mascarpone
3 œufs
100g de sucre
200g de framboises
250g de fraises
250g de cerises
Pour la décoration :
conserver quelques fruits rouges (framboises, fraises coupées en 2, cerises dénoyautées)

Préparation
– La pâte –
Procéder comme pour une pâte sablée, avec les biscuits comme base au lieu de la farine. Passer les Speculoos au mixer. Si on n’en a pas, on peut utiliser un rouleau à pâtisserie qu’on fait rouler sur les biscuits enfermés dans un sac. Une fois les speculoos réduits en miettes, les mettre dans un saladier et ajouter un œuf. Touiller avec une spatule pour obtenir un mélange granuleux. Incorporer ensuite le beurre, légèrement ramolli, en travaillant avec les doigts jusqu’à obtention d’un pâte ferme mais assez friable (la consistance est proche d’une pâte d’amande). On étale ensuite cette pâte avec les doigts dans un moule à gâteau à bord haut mais surtout, à charnières, sans quoi le cheesecake sera très délicat à démouler car il est très lourd par rapport à sa consistance. Les quantités données ici valent pour un moule de 24cm de diamètre mais on peut les adapter pour un moule plus petit. Si le moule n’a pas de revêtement antiadhésif, le chemiser avec du papier sulfurisé. Une fois la pâte collée dans le fond et sur les parois du moule, lisser avec un rouleau à pâtisserie sans embouts ou avec un verre. Mettre le moule ainsi garni au réfrigérateur pendant le temps de préparation de la garniture, pour affermir la pâte.
– La garniture –
Laver les fruits rouges, équeuter les fraises et les couper en 2, dénoyauter et couper en 2 les cerises. Mettre de coté la moitié des framboises ainsi que quelques fruits rouges pour la décoration. Mélanger le restant des fruits rouges et mettre de coté.
Mixer le mascarpone, la ricotta, les œufs, le sucre et 100g de framboises qui donneront au mélange leur parfum et leur belle couleur rose. Si on n’a pas de mixer, commencer par écraser les framboises à la fourchette, ajouter le fromage et le sucre, battre énergiquement puis incorporer les œufs un à un.
Mettre une partie de cette préparation dans le moule garni de pâte au Spéculoos, alterner avec une couche de fruits rouges et ainsi de suite. Terminer par une couche de préparation au fromage.
Mettre au four préchauffé à 160°/180° pendant au moins 80 minutes, voir plus longtemps si nécessaire, en surveillant bien la cuisson, quitte à baisser un peu le termostat pour que la croûte ne brunisse pas trop. Une fois sorti du four, laisser refroidir le cheesecake avant de le placer au réfrigérateur.
– La décoration –
Après une bonne nuit, voir deux, passées au réfrigérateur, le cheesecake est fin prêt à être démoulé. Ouvrir très délicatement les charnières car il est fragile. Pour ôter le fond du moule, on peut utiliser un set de table en plastique, qu’on glisse délicatement entre le moule et le gâteau avant de transvaser celui-ci dans un plat. Décorer ensuite avec la part des fruits rouges qu’on aura mis de coté et qu’on alternera en motifs circulaires.