avril 2007

You are currently browsing the monthly archive for avril 2007.



Ingrédients

600g de rhubarbe
400g de fraises
200g de sucre de canne
un peu de thym frais

Préparation
Laver les fruits. Équeuter les fraises et couper les extrémités des tiges de rhubarbe. Si les tiges paraissent très fibreuses (on voit alors de très grosses côtes et la chaire peut paraitre poreuse dans la bas de la tige), on peut tirer les fils comme pour le cèleri branche mais il n’est pas nécessaire de les éplucher. Découper ensuite la rhubarbe en tronçons.
Faire cuire la rhubarbe, les fraises, le sucre et le thym dans un poêlon en cuivre sans aucune adjonction d’eau. Touiller régulièrement le mélange pour ne pas qu’il attache. Sortir du feu lorsque la compote est très épaisse, surtout pas aqueuse…
Cette compote est peu sucrée, juste assez suave pour corriger l’acidité des fruits. Si on aime les mélanges surprenants, on peut la déguster avec un fromage de brebis corse dont elle souligne très agréablement le goût.



Ingrédients de base

300g de farine
100g de sucre
1 sachet de levure chimique (10g)
1 œuf
2 cuillerées à soupe de miel
200 g de beurre

Préparation
Mélanger la farine, le sucre et la levure dans un saladier puis faire un puits dans lequel on verse le miel et on casse l’œuf. Mélanger avec une spatule puis avec les doigts jusqu’à ce que le mélange ressemble à du sable. Ajouter ensuite le beurre coupé en morceaux. Malaxer avec les doigts jusqu’à obtenir une pâte souple. Elle doit former une boule bien lisse, pas trop collante. Si la pâte est trop molle et collante, la réfrigérer un peu avant de l’étaler. Si elle est trop sèche, la retravailler un peu en s’humectant les doigts. Voici quelques variantes sur cette base : on peut évidemment en imaginer bien d’autres.

Sablés à l’anis
Ajouter de l’anis en poudre au mélange farine/sucre/levure. Il est également possible d’utiliser de l’anis en grain, ou même les deux. Si on veut parfumer la même pâte de plusieurs manières, prélever une portion de pâte, y ajouter l’anis puis retravailler un peu la pâte pour incorporer le parfum.

Sablés aux graines
Ajouter à la pâte un mélange de de graines : au choix, pavot, sésame, lin, tournesol, courges, pignons de pin…

Sablés à la lavande
Ajouter de la lavande séchée. L’idéal est d’utiliser de la lavande alimentaire pour infusion. On en trouve en magasin bio. Attention à ne pas avoir la main trop lourde car le goût est très prononcé.

Sablés au sarrasin
Pour cette variante, on doit utiliser une autre pâte pour laquelle on aura remplacé un tiers de la farine par de la farine de sarrasin.

Pour finir, rouler et découper la pâte avec des emporte-pièces ou bien faire des petites boules qu’on aplati. Placer les sablés sur une plaque anti-adhésive ou recouverte de papier sulfurisé et enfourner dans un four préchauffé à 180°. Le temps de cuisson peut varier entre 10 et 15 minutes selon le four et l’épaisseur des sablés. Plutôt que de se fier à un quelconque temps de cuisson, je conseillerais de bien surveiller celle-ci : il faut retirer les sablés du four lorsqu’ils commencent tout juste à dorer, sinon ils seront trop secs une fois refroidis. Attention, ceux que je montre en photo ici sont très bruns car préparés avec une farine semi-complète et du sucre de canne complet. Lorsqu’ils sont sortis du four, attendre quelques minutes puis transférer les sablés sur une grille pour les laisser refroidir. Ils peuvent ensuite se conserver assez longtemps dans une boite en fer.