Définitions

(définitions pour la plupart plus ou moins empruntées à Wikipédia et au Wikitionaire)
Apocalypse
Du grec ἀποκάλυψις : « révélation », « dévoilement », « mise à nu ».
Le livre des Révélations, ou Apocalypse, est attribué depuis le 2e siècle de notre ère à l’évangéliste Jean et fait partie des textes canons de l’église catholique depuis la fin du 4e siècle. Ce livre décrit la fin des temps.
Parmi les notions importantes qui sont liées à l’Apocalypse, il faut citer l’Antéchrist, un imposteur qui se fait passer pour Dieu sur terre, à la fin des temps ; Armilus, un autre anti-messie ; Belzébuth (Baal-Zebub), le prince des démons, à qui on prête souvent l’apparence d’une énorme mouche ; La grande prostituée, qui symbolise la corruption du pouvoir et de l’argent. Ce nom désignait sans doute à l’origine l’empire romain, et pour certains protestants, désigne l’église catholique romaine ; Gog et Magog : les deux derniers ennemis à être vaincus par Dieu lors de l’Apocalypse ; L’enlèvement (rapture, en anglais) : après avoir appelé et ressuscité les morts, Dieu appellera les vivants. C’est l’enlèvement. De nombreux suicides collectifs ayant eu lieu dans des groupes sectaires ont été opérés dans la croyance en un « enlèvement » (par Dieu ou par des extra-terrestres).

Armageddon
De l’hébreu: הר מגידו, signifiant « colline de Megiddo » — un petit mont en Galilée dans la région nord de l’État de Palestine. C’est, selon la Bible, le lieu du combat ultime entre le bien et le mal.

Big Bang (Grand « bang »)
Modèle cosmologique décrivant la formation de l’univers. Le nom Big Bang, d’origine journalistique, donne l’idée erronée d’une explosion originelle. La théorie du Big Bang, qui considère que l’univers a connu une phase plus dense et plus chaude, fait à peu près consensus parmi les scientifiques mais ne cesse d’être modifié par l’apport d’observations, de connaissances ou de théories nouvelles. Le principe du Big Bang a été proposé par le chanoine catholique belge Georges Lemaître en 1927. Le pape Pie XII, pour qui le Big Bang ressemblait furieusement au Fiat Lux de la Bible, y a vu une preuve scientifique de l’existence de Dieu. Georges Lemaître a tenté de convaincre le souverain pontife qu’il était une erreur de vouloir accorder foi et science.

Big Crunch (Grand écrasement)
Modèle cosmologique qui prédit que, au terme d’une phase d’expansion, l’univers connaîtra un cycle de contraction, un Big Bang à l’envers. La découverte de l’accélération de l’expansion de l’univers, au début des années 1990, a rendu cette théorie caduque.

Big Rip (Grande déchirure)
Modèle cosmologique qui prédit que la densité de l’univers augmentera avec le temps, malgré son expansion constante, grâce à l’existence d’une forme de matière atypique, l’énergie fantôme. Avec ce scénario, la densité de l’univers atteint une valeur infinie en un temps fini, aboutissant à une destruction de toute structure, y compris celle des atomes. Ce modèle a été proposé en 1999 par Robert Caldwell, du Dartmouth College.

Catastrophe
Événement soudain, qui, bouleversant le cours des choses, amène la destruction, la ruine, la mort. Du latin catastropha, lui-même du grec ancien καταστροφή composé de κατά (« vers le bas ») et de στροφή (« tour »). Synonymes : Cataclysme, Désastre. En hébreu, le mot catastrophe se traduit par Shoah (שואה), qui désigne l’extermination systématique des juifs par l’Allemagne nazie.

Crise
Du latin médiéval crisis : « manifestation grave d’une maladie », issu du grec κρίσις : « jugement« .  En médecine, la crise est un changement en bien ou en mal qui survient au cours d’une maladie et qui est accompagné de phénomènes particuliers (hémorragie, sueur, fièvre, frissons, etc.). Le mot a pris le sens figuré d’un moment périlleux et décisif, par exemple dans le domaine économique.

Eschatologie
Du grec ἔσχατος : « dernier », et λόγος : « parole », « étude ». Registre philosophique et théologique dont le but est de discourir sur la fin des temps.

Grande Tribulation
Période de troubles pendant laquelle ceux qui ne suivent pas Dieu seront victimes de désastres terribles (famines, guerres,…). Les théories sur la teneur, le moment et la durée exacte de cette période diffèrent beaucoup selon les théologiens qui se sont penchés sur le sujet. Pour certains cette période précède le Ravissement, pour d’autres elle en est la suite.

Hiver nucléaire
État hypothétique du monde après des explosions nucléaires suffisamment importantes pour charger l’atmosphère de poussières empêchant le soleil de réchauffer efficacement la terre. On peut le comparer à l’hiver volcanique — poussières produites par une éruption —, ou à l’hiver d’impact — poussières dues à l’impact sur terre d’un astéroïde, comme celui qui a creusé le cratère Chixulub il y a 65 millions d’années et a provoqué l’extinction d’une bonne partie des espèces vivantes à la fin du Crétacé-Tertiaire.

Impulsion électromagnétique (EMP)
L’explosion d’une bombe atomique, les vents solaires ou encore la foudre peuvent perturber les télécommunications et le fonctionnement des appareils électriques et électroniques. Une bombe atomique qui exploserait dans la stratosphère, à 30km d’altitude, peut exploiter cet effet pour paralyser toute une région pendant une durée importante. On pense que cette arme tactique peut aussi causer des dégâts neurologiques. De nombreuses fictions utilisent l’effet EMP comme point de départ d’une catastrophe, par exemple la série Dark Angel.

Jugement dernier
Dans le christianisme : résurrection des morts à la fin des temps, après la disparition de la terre. Chacun est jugé en fonction de ses œuvres. Dans l’Islam, la même notion est reprise avec le Yawm al-Qiyāmah (يوم القيامة‎), « jour de la résurection » ou Yawm ad-Din (يوم الدين‎), « jour du jugement ».

Millénarisme
Au départ, le millénarisme est la croyance, chez les premiers chrétiens, chez des auteurs comme Joachim de Flore et dans de nombreuses sectes évangélistes, d’un retour de Jésus Christ censé offrir le Millénium, qui consiste en mille ans de bonheur terrestre au terme duquel le dernier combat entre le bien et le mal adviendra et provoquera la fin des temps. L’église catholique romaine a presque toujours combattu cette croyance (qui se doublait de revendication sociales fortes et menaçait directement la puissance des états et de l’Église), s’appuyant notamment sur Saint-Augustin qui affirmait que le Millenium avait commencé à la résurrection du Christ, et pour qui le nombre « mille » ne devait pas être pris au pied de la lettre mais être interprété comme « un très grand nombre d’années ».
Le mot millénarisme est souvent employé pour décrire aussi les superstitions liées aux années à trois zéros (an mil, an deux-mille) et pour décrire la croyance dans des cycles historiques de mille ans.

Parousie
Du grec Παρουσία : présence. Dans les religions chrétiennes, la Parousie est le moment du retour de Jésus Christ à la fin des temps, son second avènement.

Post-Apocalypse
Sous-genre des fictions spéculatives qui décrit le monde après une catastrophe (par exemple l’hiver nucléaire) qui a détruit l’essentiel des structures politiques et sociales humaines, notamment.

Ragnarök
Dans la mythologie nordique, le Ragnarök est la fin du monde. Trois hivers sans soleil se succéderont, suivis d’une grande bataille sur la plaine de Vigrid, conduisant à la mort de la majorité des divinités, des géants et des hommes, avant une renaissance, grâce à un homme et une femme, Líf et Lífþrasir. Ce récit, transcrit alors que la Scandinavie était déjà christianisée, se mélange un peu au livre des révélations et à la Genèse, si ce n’est que l’Apocalypse semble se situer dans le passé, et/ou l’histoire d’Adam et Eve, dans le futur.

Survivalisme
Les « survivalistes » sont des personnes qui se préparent à une catastrophe totale (typiquement, une guerre thermonucléaire) en apprenant les techniques de survie mais aussi en stockant des armes et des vivres, en construisant des abris, en apprenant la médecine d’urgence, en se renseignant sur les effets des radiations, etc. Ils anticipent les problèmes sanitaires et les questions d’approvisionnement en nourriture, mais aussi les problèmes liés à la disparition de toutes les structures de l’état.

Troisième guerre mondiale
La Troisième guerre mondiale, qui n’a pas eu lieu, est censée se faire à l’aide d’armes de destruction capables de faire disparaître la majorité de la vie sur terre, comme la bombe atomique. On cite souvent cette phrase d’Einstein, dont il existe de nombreuses variantes et dont l’attribution est apocryphe : « Je ne sais pas quelles armes seront utilisées pour la troisième guerre mondiale, mais la quatrième se réglera à coups de bâtons et de cailloux ».

7 réponses à Définitions

  1. Benoît dit :

    Shoah, en hébreu שואה, catastrophe

  2. Wood dit :

    Il faudrait parler de « the rapture » aussi, qui fascine tant les protestants américains….

  3. troiscarres dit :

    Tu pourrais aussi évoquer la Cosmologie soutenue par Trinh Xuan Thuan dans la Mélodie Secrète, où il évoque une extinction progressive des étoiles car l’horizon cosmologique s’est étendu, et la la lumière venant de trop loin ne parvient plus aux astres trop éloignés… Les étoiles ayant terminées leurs cycles de nucléo-synthèse achèvent leur existence le plus souvent sous forme de « naines brunes » petits astres consommant discrètement le carbone, le convertissant en fer…. La fin du monde à cette aune n’est pas glorieuse et en aucun n’est une révélation… Un monde raréfié, sombre froid et constitué de sphères en fer… dans un temps que je crois que les récits bibliques appellent des « éons », c’est à dire que pour un scientifique s’expriment en puissance de 1000.

    STC

    • darkM dit :

      un numéro de Science & Vie d’il y a 2 ou 3 ans donnait même la date de la fin de l’univers de cette façon. au final seuls quelques trous noirs gigantesques demeurent. brrrrrr…

  4. Rama dit :

    Très jolie sélection — j’aurais peut-être essayé d’y glisser Threads. Threads est un téléfilm méconnu, filmé de façon très froide, avec quelques scènes géniales : les dirigeants emmurés dans leur bunker qui comptabilisent les impacts et commencent à empiler leurs morts dans l’annexe ; les policiers à qui l’on distribue des fusils (*) pour tirer sur les pillards, et que l’on voit quelques scènes plus loin abattre un adolescent dans le dos pour lui voler son butin ; et la scène finale, qui est juste géniale.

    En tout cas, je ne connaissais pas The Rapture, et ça me donne envie d’en voir certains que je connaissais sans les avoir regardés. Malevil, notamment, a l’air d’être une merveille. A ce propos, est-ce que tu connais la quasi-adaptation dans la série des Lefranc, Les Portes de l’Enfer ?

    (*) Pour un Britannique, un policier armé est quelque chose d’incongru et donc de très inquiétant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *