Bibliographie

Une sélection de livres sur la fin du monde. Je ne les ai pas tous lus, notamment ceux parus en 2012, dont tous ne sont d’ailleurs pas disponibles à la vente au moment où je publie cette page, mais dont, du fait de leur auteur ou de leur éditeur, je suis persuadé qu’ils sont intéressants, ou qu’ils sont susceptibles d’amener leur pierre à la question. Les livres mentionnés sont donc soit des livres sérieux (j’évite les ouvrages prophétiques que l’on trouve au rayon « ésotérisme » des grandes surfaces culturelles), soit des livres qui sont pris au sérieux.
Les œuvres de fiction sont listées sur les pages consacrées à la littérature, à la bande dessinée et au cinéma.

Ouvrages généraux

Études diverses

Essais philosophiques

  • Le fanatisme de l’Apocalypse. Sauver la Terre, punir l’homme, Pascal Bruckner, éd. Grasset 2011. L’auteur juge que l’écologie politique se sert de la fin du monde comme d’un épouvantail. Il n’a pas tort, mais est-ce un problème ? Est-ce malhonnête ? Lire ma critique.
  • Espoirs, Paolo Rossi, Arléa 2010. Comme le livre de Pascal Bruckner, Espoirs est une dénonciation de la complaisance des intellectuels envers l’idée de catastrophe. La révélation choc du livre est qu’il faisait plus chaud à l’époque des vikings qu’aujourd’hui et qu’il est par conséquent très bien de rouler en 4×4. J’exagère à peine. L’auteur a été un très grand spécialiste de l’histoire des idées mais je pense que ce n’est pas son livre le plus inspiré.
  • Après la fin du monde : Critique de la raison apocalyptique, Michaël Fœssel, éd. Seuil 2012. Pas encore lu, mais semble un peu plus intéressant que les pensums de Paolo Rossi et de Pascal Bruckner.
  • Autopsie de l’Apocalypse, par Patrick Simon, éd. Bréal 2012. L’auteur, juriste ultra-libéral dans la lignée de Hayek, veut malgré tout réconcilier la finance et le catholicisme. Je suis très curieux de savoir ce qu’il a à raconter sur l’Apocalypse.
  • Entretiens sur la fin des temps, Catherine David, Frédéric Lenoir et Jean-Philippe de Tonac, éd. Fayard 1998. À l’approche de l’an 2000, les auteurs interrogent quatre intellectuels réputés : Umberto Eco, Jean-Claude Carrière, Jean Delumeau et Stephen Jay gould. Lecture très plaisante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *