à propos de ce blog

Fins du monde est un bloc-notes créé par Jean-noël Lafargue dans un but pédagogique, puisqu’il a servi de base documentaire à des étudiants en design graphique / design interactif appelés à réfléchir sur ce sujet. Ce travail a fini par aboutir, en 2012, à la publication d’un « beau livre » remarqué, intitulé Les Fins du monde de l’antiquité à nos jours, et publié par François Bourin éditeur.
Les images qui ont servi à composer le visuel d’en-tête sont de l’illustrateur Alexander Leydenfrost (1888-1961).

Pour me joindre : jnlafargue (chez) gmail (point) com.

13 réponses à à propos de ce blog

  1. gurvan dit :

    Bonjour, je tenais à féliciter pour votre site. Car j’ai pu découvrir plein de films dans la veine de la série de la 4e dimension… Pour vous poser une question, j’étais sur youtube, dailymotion et vimeo quand je suis tombé sur la scène finale d’un film en noir et blanc il parle pas, on voit un homme déambuler dans une ville style fête foraine désertée, tout près d’une plage sans voir la plage dans une jetée déserte. Ma page à planté et je n’ai pas réussi à retrouver dans mes historiques… vous auriez une idée du film. Je me prend la tête à trouver. Si vous me le trouvez je vous enverrai un cadeau. Sincèrement Gurvan webmaster (point) technique (chez) gmail (point) com

  2. gurvan dit :

    Je pense pas car il y a pas de dialogue et de voix off, le générique de fin est très basique mais une ambiance comme le premier épisode solitude de la quatrième dimension…

  3. gurvan dit :

    C’est pas une série, ça peut être un court métrage, car il y avait « la jetée » de chris maker en résultat proche… je vais chercher si je trouve je mettrais. Merci pour ton aide et bonne continuation…

  4. gurvan dit :

    ça y est j’ai trouvé, après plusieurs heures de recherche. Il s’agit de playland 1947 http://www.youtube.com/watch?v=jc5BxadWMf4 j’avais vu la fin et je voulais voir le début.

    • Jean-no dit :

      Ah mais c’est La dame de Shanghai d’Orson Welles, très connu pour sa scène de poursuite armée dans une palais des glaces. Ce n’est pas de la science-fiction, en fait, même si l’image a un petit côté fantastique justement.

  5. SILBER dit :

    Trés bon blog.
    On a hâte de lire votre livre .

    ….Mais j’ai entendu ce que vous disiez ou que vous ne disiez pas sur la fin du Monde selon les Orthodoxes.

    Cet oubli, cette erreur est étrange!

    Je vous invite donc, pour en savoir un peu plus, à venir le 21, assister à la fin du monde au coeur même de l’Apocalypse, là où Saint Jean a eu ses visions : à Patmos, en Grèce.

    J’y suis en ce moment. Je plante des arbres.

    Bien à vous.

    Antoine Silber

    • Jean-no dit :

      @Silber : attention, les orthodoxes ne sont pas complètement escamotés, d’autant que les premiers chrétiens dont il est pas mal question ne sont ni orthodoxes ni catholiques… Mais il est vrai que je ne suis pas spécialiste et que, surtout, je ne suis pas allé voir en détails ce que disaient les orthodoxes d’aujourd’hui.

  6. Bonjour,
    juste un petit mot pour signaler que je viens de mettre en ligne mon site « destination-armageddon.fr » qui s’intéresse à la littérature des fins du monde (science-fiction), autrement dit, qui recoupe nombre de thèmes sympas que je retrouve ici. Faites-y un petit tour et dites-moi ce que vous en pensez.
    Bien à vous
    Jacques haesslé

  7. Benoît dit :

    Une référence peut-être déjà citée et un peu décalée : La civilisation perdue, naissance d’une archéologie par David Macaulay
    Le continent américain a été détruit par un cataclysme en 1985 et en 4022 un archéologue fait des fouilles d’une ancienne ville ou d’un ancien motel (le titre anglais est Motel of the Mysteries. Il est à remarquer que d’une part c’est un livre de jeunesse et d’autre part c’est un ouvrage humoristique qui raille les interprétations
    archéologiques mais donne aussi une vision complètement décalée de nos objets du quotidien (la lunette des toilettes devenant un grand collier de cérémonie).
    La fin du monde provoquée par le cataclysme est l’occasion de faire un instantané de la civilisation américaine d’alors. Sous le regard de l’archéologue la télévision devient Grand Autel, manière aussi pour l’auteur de moquer certains travers de sa société contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *