Collapse, un simulateur de fin du monde

Afin d’annoncer la parution du jeu Tom Clancy’s the division, l’éditeur UbiSoft a créé un jeu interactif en ligne, Collapse.

Pour commencer la partie, le joueur doit saisir sa propre adresse, comme dans le clip interactif pour Arcade Fire réalisé par Chris Milk et Aaron Koblin, The Wilderness Downtown. Aussitôt, on navigue dans une carte jusqu’à l’adresse sélectionnée.

division_1

Le jeu commence par une fièvre. Le joueur doit décider dans quel hôpital il doit se rendre. Au fil de ses déplacements, il contamine de nombreuses personnes, car il est porteur du virus fictif Variola Chimera.

division_2

Le système rappelle un vieux jeu informatique de gestion, ancêtre de Sim City, qui se nommait Hamurabi (avec un seul « m » car un nom de fichier de huit lettres était plus adapté au système informatique sur lequel a été créé le jeu.

division_3

Comme dans Hamurabi (où l’on gérait les récoltes et les ressources d’un royaume médsopotamien), le joueur de Collapse n’a pas tellement le choix, chacun de ses mouvements fait progresser l’épidémie, irrémédiablement, jusqu’à l’arrêt de toute production électrique et le début d’une ère sombre.

division_4

Il ne s’agit donc pas vraiment d’un jeu, mais d’une simulation rapide, d’un « teaser », qui s’appuie sur des données (territoire, densité, équipement médicaux) réelles. Il sert juste de prologue au jeu Tom Clancy’s The Division lui-même, un jeu d’action et de stratégie.

division_5

Le scénario du jeu semble en lui-même assez simple : dans New York décimée par la maladie, une équipe de choc doit rétablir l’ordre…
Il ne s’agit pas de vraiment de science-fiction mais du récit qui se veut réaliste des effets d’une pandémie causée par une souche virale échappée d’un laboratoire.

Ce contenu a été publié dans Jeux, Virus. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *