Gerry Judah

Découvert chez Transplant, les peintures/sculptures de Gerry Judah.

Artiste britannique né en 1951 à Calcutta de grands parents juifs irakiens partis habiter en Inde et en Birmanie, Gerry Judah a suivi des études d’art à Londres.

Pour gagner sa vie, il a longtemps travaillé pour des théâtres, comme machiniste ou comme décorateur.

Ses peintures sont des maquettes minutieusement construites qu’il détruit ensuite à coup de manche à balai. Il fixe les éléments à l’aide de colle, puis noie l’ensemble dans une peinture monochrome.

Ce travail se veut une réponse à la violence du monde, et notamment à la violence que l’homme s’inflige à lui-même et inflige à sa planète.

Chez lui, la guerre, l’écologie, le gaspillage ou les désastres naturels aboutissent tous au même résultat. En faisant disparaître tout indice culturel ou politique, il nous « confronte à la réalité et à l’urgence d’une recherche de solutions » (Jenny Blyth).

Avec des préoccupations similaires, Gerry Judah a aussi produit une maquette du camp de concentration d’Auschwitz pour l’Imperial War Museum.

Dans ce travail de commande, la politique et l’histoire sont présentes, mais cette fois encore, figées dans une atmosphère fantomatique.

Ce contenu a été publié dans Archéologie du futur, Art, Ruines. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *