Statue de la liberté

La Statue de la Liberté, créée pour célébrer le centenaire de l’indépendance des États-Unis, est un des monuments les plus célèbres du monde.
Au cinéma, on la retrouve régulièrement submergé par des eaux, détruite, décapitée,…
On pourrait faire une page assez similaire avec la Tour Eiffel, mais la symbolique n’est pas la même. Dans un film américain, montrer la Tour Eiffel détruite est un moyen pour signifier que le désastre (invasion extra-terrestre par exemple) touche tous les pays du monde.
La Statue de la Liberté symbolise beaucoup plus de choses : la modernité américaine de la fin du XIXe siècle, la liberté ou encore l’espoir des immigrants. Et puis c’est une figure humaine. Maltraiter la Statue de la Liberté, c’est rappeler la vanité du génie humain, des certitudes de la civilisation américaine et, plus généralement, du monde moderne.

liberte_valerian

liberte_oblivion

De haut en bas : Déluge (1933), les revues Astounding (février 1943, ill. Hubert Rogers), Fantastic Universe (août 1953, ill. Alex Schomburg) et Amazing (1964, ill. Alex Schomburg) ; La Planète des Singes (1968) ; La Cité des eaux mouvantes, par Mézières et Christin, 1968 ; la bande dessinée Kamandi (1972), par Jack Kirby ; Escape from New York1(1981) ; Judge Dredd (1995) ; Independance Day (1996) ; Deep Impact (1997) ; A.I.: Artificial Intelligence (2001) ; The day after tomorrow (2004) ; Cloverfield (2008) ; Life After People (2009) ; Oblivion (2013) ; et enfin deux illustrations de Steve McGhee.

On trouve aussi la statue de Frédéric Bartholdi dans Wall-E, 2012 et Skyline, entre autres. J’ai trouvé une liste sur Wikipédia, mais à mon avis elle est incomplète.
Lire aussi :  Archéologie de la statue de la Liberté en ruine, par Patrick Peccatte.

  1. À noter, la statue de la Liberté n’apparaît pas détruite dans Escape From New York mais se trouve dans cet état sur certaines affiches du film et sur la pochette de la bande originale. []
Ce contenu a été publié dans Art, Catastrophe, Ère glacière, Monde englouti. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Statue de la liberté

  1. Pom dit :

    Tiens en parlant de statue de la liberté, tu dois pouvoir en trouver une ensevelie assez facilement dans Futurama. Il y a d’ailleurs pas mal de fins du monde dans Futurama : dans le premier épisode, on voit passer les années 2000 à 3000 en accéléré, avec deux destructions/reconstructions successives de la civilisation terrienne ; dans un épisode récent, il est question d’une machine à voyager dans le temps qui ne peut aller que vers l’avenir afin d’éviter tout paradoxe, et à bord de laquelle les personnages assistent à la fin de l’univers. Il y a sûrement d’autres épisodes où la civilisation et/ou la galaxie disparaissent.

    • Jean-no dit :

      @Pom : Oui dans Futurama c’est pas rare. J’ai cherché un épisode avec une statue de la liberté, le 12 de la saison 1 (when aliens attack) mais je ne l’ai pas trouvé, trop bordélique mes DVDs.
      Il y a aussi les anglais qui jouent constamment avec la fin du monde : Dr Who, le disque monde, le routard galactique,..

  2. Rama dit :

    Et les jeux vidéo : Deus Ex

  3. Ninette dit :

    On ne parle jamais de la statue de la liberté de Gourin…
    il paraîtrait qu’il en existe un paquet, de statues similaires, enfin c’est ce qu’on peut lire ici:
    http://tinyurl.com/44ekoyo
    mais allez savoir si c’est vrai, je n’ai pas vérifié la source.

    Y a-t-il des films sur la fin du monde tournés à Gourin ?

    • Jean-no dit :

      @Ninette : c’est peut-être le film de fin du monde qui manque.
      Dans la liste il manque la statue de la Liberté qui se trouve dans la grand nef du musée des Arts et Métiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *