Conan, le fils du futur

Conan, le fils du futur (1978) est une série de Hayao Miyazaki, qui adapte le roman The Incredible Tide (1970), par Alexander Key. À l’époque, Hayao Miyazaki n’était pas encore le monument de l’animation japonaise qu’il est devenu, mais il était déjà un animateur hors-pair et avait à son actif les séries Heidi (1974) et Marco (1976), réalisées avec son complice Isao Takahata, avec qui il fondera plus tard le studio Ghibli. Mirai Shōnen Conan (未来少年コナン) est la première série officiellement réalisée par Miyazaki.
Elle comporte vingt-six épisodes.

En l’an 2008 la troisième guerre mondiale éclate. L’utilisation d’armes « ultra-magnétiques » provoque un changement d’axe de rotation terrestre et une montée des eaux qui submerge tous les continents. Un petit groupe d’hommes et de femmes s’enfuit dans un vaisseau spatial, mais ils ne parviennent pas à quitter la planète et leur engin s’écrase sur une île.

Les survivants découvrent de l’eau douce sur l’île et la vie peut alors s’organiser. Un petit garçon naît, c’est Conan, qui est un peu l’enfant de tout le monde et qui se révèle doté d’une force et d’une agilité hors du commun. Quand l’histoire commence, vingt ans ont passé depuis la catastrophe, et il ne reste plus sur l’Île que Conan, devenu pré-adolescent, et un homme qu’il nomme « grand-père ». Ils ignorent s’il reste d’autres humains vivants sur terre. Un jour, sur la grève, Conan découvre une jeune fille évanouie.

La jeune fille s’appelle Lana. Elle vient de l’Île Edenia, paisible colonie de survivants, et est pourchassée par les gens d’Industria, une ville puissante qui compte unifier le monde de gré et de force et qui cherche à arracher aux gens d’Edenia le secret de l’énergie solaire.
Les gens d’Industria tirent leur légitimité politique de leur puissance technologique, puisqu’ils disposent d’aéronefs, de navires et d’armes.

En tentant de résister aux gens d’Industria, « Grand-père » est tué. Conan construit alors un voilier et part à la recherche de Lana, qui a été capturée par Monsry, une militaire.
En chemin, il rencontre Gimsy, un enfant sauvage aussi fort que lui et constamment affamé…

Conan est une série très réussie qui contient le germe de beaucoup de travaux ultérieurs de Miyazaki. On retrouve des éléments visuels ou thématiques qui rappellent cette série dans Nausicaä, Laputa, et même dans Porco Rosso et Princesse Mononoke. Bien que peu diffusé à la télévision française, Conan se trouve en DVD.
Selon Wikipédia, cette série a connu et continue de connaître un grand succès dans de nombreux pays arabes, ou Conan est renommé Adnan et où Lana devient Leina.

Ce contenu a été publié dans Catastrophe, Déluge, Monde englouti, Reconstruire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *