La Route

La Route (2009), est un film de John Hillcoat, avec Viggo Mortensen, Kodi Smit-McPhee, Robert Duvall et Charlize Theron.
Il s’agit de l’adaptation (très fidèle, je crois) du roman The Road, par Cormac McCarthy, qui a valu à son auteur le prix Pulitzer en 2007.

Dans un futur proche, la planète a été dévastée par un cataclysme dont la nature ne nous est pas révélée. Le soleil, que l’on ne voit plus, illumine à peine la terre. Il y a de la cendre partout, et plus aucune vie véritable.

Les arbres se dessèchent et tombent tous seuls. Au loin, on voit des fumées, des incendies. La plupart des survivants, vivent en meute et sont cannibales.
Un père et son fils, qui ne peuvent plus survivre là où ils vivaient, partent vers la mer.

L’enfant est né peu après le cataclysme. Sa mère, qui n’a pas eu la force de vivre dans cet univers désolé et sans espoir, a fini par se suicider.
Le père et le fils s’accrochent au fait qu’ils sont des « gentils » et qu’ils veulent le rester et rencontrer d’autres « gentils ». Mais il n’est pas facile de faire confiance à qui que ce soit dans un monde pareil.

Lorsqu’ils atteignent le rivage, le père tombe malade.
Malgré un happy-end temporaire à la toute fin du film, La Route est pour le spectateur une expérience de complet désespoir.

Ce contenu a été publié dans Fin du monde, Monde mourant, Survivre. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La Route

  1. Amaury dit :

    Le film est bien fait, assez respectueux du livre. Par contre, le livre vaut la peine d’être lu. Il est très cru, la manière dont il est écrit est « directe », c’est très particulier. La fin est plus réaliste, c’est un vieil homme borgne mode survivaliste qui recueille le gamin, pas un couple avec deux enfants dont on se demande comment ils ont pu survivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *