Le retour de la nature

Trouvé sur le blog de Geoffrey Dorne, cette jolie installation urbaine de l’atelier Tres Birds, placée en centre-ville de Denver, dans le Colorado.
On y voit des meubles envahis par des végétaux : la nature reprend le pouvoir.

Il n’est pas indifférent que ce mobilier soit du mobilier de bureau, le bureau étant un lieu emblématique des enjeux de pouvoir mais aussi un lieu où la nature tient une place particulière, à la fois niée et très présente, que ce soit pour ses plantes décoratives ou pour les observations éthologiques que l’on peut y faire sur les rapports entre êtres humains.

Ce contenu a été publié dans Art, Le retour de la nature. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Le retour de la nature

  1. Merci 🙂
    À noter également que j’ai découvert par la même occasion la ville de Pripyat : http://bit.ly/qioQog

  2. Nc. dit :

    Très belle installation urbaine.

    Au sujet de Pripyat (et « la zone »), Guillaume Herbaut (http://www.guillaume-herbaut.com) qui a fait pas mal de photos dans le coin a sorti récemment une sorte de webdocu (décevant en tant qu’objet du design interactif – inutilement interactif je dirais – mais intéressant je trouve) : http://www.lemonde.fr > la-zone-retour-a-tchernobyl

    Mais je m’éloigne de l’article…

    (Je confirme pour S.T.A.L.K.E.R. + je pense aussi à la présence de la végétation dans le Stalker de Tarkovsky… Naturellement)

  3. _omr dit :

    #Pripyat > « Zones of Exclusion: Pripyat and Chernobyl » – de Robert Polidori (Steidl, 2003) – Si vous trouvez ce livre (aujourd’hui épuisé), je vous le recommande !
    http://www.steidlville.com/books/89-Zones-of-Exclusion-Pripyat-and-Chernobyl.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *