Ce vieux qui m’a parlé

Je croise dans la rue un mec qui me dit bonjour en souriant, je crois à une erreur, je réponds par un autre bonjour, à peine poli, sans ralentir. Et derrière moi j’entends un incrédule « Il m’a pas reconnu ! ».
Le type avait le cheveu blanc, la barbe aussi, un visage un peu fatigué, c’était un vieux, genre cinquante ans. Comment ce vieux me connaît ?
Cent mètres plus loin, ses traits me reviennent, et sa voix, je ne connais que lui, on a été dans la même classe de la maternelle au collège.
Et ça veut sans doute dire que moi aussi je ne suis pas tout jeune.