Le grand complot de 2020

On se souviendra de 2020 comme de l’année où Russie et Ukraine, Iran et Israël, États-Unis et Venezuela, Turquie et Arménie, et même Grande-Bretagne et France, ont enterré la hache de guerre pour s’unir dans un complot planétaire destiné à convaincre les naïfs de l’existence d’un microbe que personne n’a jamais vu, et cela dans l’unique but d’avancer l’heure de l’apéro des Marseillais et des Rouennais, et surtout de priver Nicolas Dupoint-Aignan de sa vie de nightclubber pendant six semaines.
Oh je sais, vous allez me dire « complotisme, gnagnagna ». Je l’attendais, celle-là ! Pourtant les preuves sont sous vos yeux, c’est vous qui choisissez de ne pas les voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *