Les frères Gibb

Je me lève un peu hébété : j’ai dormi sur le canapé, dans le salon de l’appartement de feu ma grand’mère. Je ne suis pas seul, trois hommes sont en train de jouer de la musique et je les reconnais, ce sont Barry, Robin et Maurice Gibb, les Bee Gees ! Ma mère, qui est là aussi, m’explique qu’ils avaient besoin d’un endroit où répéter. J’ignorais que mes parents et les Bee Gees se connaissaient !
Je trouve ça génial, je cherche de quoi prendre une photo, car je sais déjà que je veux tweeter un truc du genre : « Tout le monde peut écouter les Bee-Gees, mais qui a la chance de les écouter dans sons propre salon ? ».
Je vais épater tout le monde, avec ce tweet de gros vantard. Je me demande comment faire pour prendre la photo de manière un peu discrète, pas pour me cacher, hein, mais pour ne pas déranger. Avant que je sorte l’appareil on m’explique que les frères Gibb veulent faire un selfie avec mon frère à moi, et je trouve que c’est une idée super cool. On m’envoie du coup acheter du pain. En l’écrivant je me rends compte que c’était plus logique sur le coup qu’en le racontant. Je sors. Mais c’est l’enfer, tout est fermé, alors j’essaie ici, là, ailleurs. Bon, finalement j’ai mon pain, mais quand je rentre à l’appartement, les Bee Gees sont partis, et de toute façon ils s’étaient rendus compte qu’ils ne voulaient pas faire de selfie avec mon frère car sa coupe de cheveux ne leur plait pas. Je le regarde et je me dis que, faut être honnête, sa coupe n’est pas géniale, on dirait le Golem du film de 1920, ou bien l’oncle Fétide avec une perruque dans Addams Family Values. Je lui en veux un peu d’avoir cette coupe toute nulle, qui m’a empêché de faire mon tweet sur les Bee Gees.

En me réveillant (pour de bon, cette fois), je me dis que, entre mon frère et moi, c’est sans doute moi qui ai la coupe la plus proche de celle qui rebutait les Bee Gees.
Nobody gets too much brushing no more – It’s much harder to come by – I’m waiting in line – Nobody gets too much love anymore – It’s as high as a mountain – And harder to climb.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *