Les carlins de Léon X

Afin de financer le dôme de l’église Saint-Pierre de Rome, le pape Léon X proposait de monnayer ses indulgences : en échange d’une certaine somme, le pécheur pouvait obtenir l’absolution. Ce commerce avait indigné le moine Martin Luther, ce qui a motivé l’écriture de ses 95 thèses puis la naissance de la Réforme :

  • L’absolution pour celui qui révèle la confession de quelque pénitent est taxée à sept carlins.
  • L’absolution pour celui qui abuse d’une jeune fille est taxée à six carlins.
  • L’absolution pour un prêtre concubinaire est taxée à sept carlins.
  • L’absolution pour un laïque coupable du même fait est taxée à huit carlins.
  • L’absolution pour celui qui a tué son père, sa mère, son frère, sa sœur, sa femme, ou quelque autre parent ou allié, laïque néanmoins, est taxée à cinq carlins.
  • L’absolution pour un laïque présent qui a tué un abbé ou un autre ecclésiastique inférieur à l’évêque, est taxée à sept, à huit ou à neuf carlins.
  • L’absolution pour un mari qui frappe sa femme de manière qu’il en survienne un avortement ou une couche avant terme, est taxée à huit carlins.
  • L’absolution pour une femme qui prend quelque remède pour se procurer l’avortement, ou qui fait quelque autre chose dans ce dessein et qui fait périr le fœtus, est taxée à cinq carlins.
  • Le père, la mère, ou quelque autre parent qui aura étouffé un enfant, paiera pour chaque meurtre quatre tournois, un ducat, huit carlins.
  • Celui qui a commis quelqu’un de ces crimes (sacrilèges, vols, incendies, parjures ou autres semblables) est pleinement absous, et son honneur rétabli dans toutes les formes et avec la clause inhibitoire, moyennant trente-six tournois et neuf ducats.
  • L’absolution pour tout acte d’impureté, de quelque nature qu’il soit, commis par un clerc, fût-ce avec une religieuse, dans le cloître ou ailleurs, ou avec ses parents ou alliées, ou avec sa fille spirituelle, ou avec une autre femme, quelle que ce soit; soit aussi que cette absolution soit demandée ou non du clerc simplement, ou de lui ou de ses concubines, avec dispense de pouvoir prendre les ordres et tenir des bénéfices. et avec la clause inhibitoire, ne coûte que trente-six tournois et neuf ducats.
  • L’absolution d’un laïque pour crime d’adultère donné au for de la conscience, coûte quatre tournois.
  • Une religieuse qui sera tombée plusieurs fois dans le péché de luxure aura son absolution et sera rétablie dans son ordre, quand même elle serait abbesse, moyennant trente-six tournois, neuf ducats.
  • L’absolution pour un prêtre qui tient une concubine, avec dispense de pouvoir prendre les ordres et tenir des bénéfices, coûte vingt et un tournois., cinq ducats, six carlins.
  • S’il y a adultère et inceste de la part de laïques, il faut payer par tête six tournois.
  • La permission de manger des laitages dans les temps défendus coûte, pour une seule personne, six tournois.

La question est de savoir ce que Léon X faisait de tous ces carlins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *