Les hanches ne mentent pas

Chaque fois que l’on mène un combat, « ils » nous disent qu’il y a d’autres priorités, « ils » nous disent de nous taire, « ils » nous confisquent la parole. Et chaque fois, leurs injonctions morgueuses doivent nous conforter dans notre voie, car elles signifient que nous dérangeons et donc, que nous avons raison de nous tenir debout dignement pour parler de ce qui compte pour nous.
Par exemple aujourd’hui j’ai envie de parler de Shakira.

Eh bien oui elle a un joli sourire.

Mardi soir, après l’enregistrement d’une émission de radio PiedNu, où j’ai chanté le début de Gabrielle, par Johnny Hallyday1, j’ai montré des clips aux étudiants,  amis et collègues qui se trouvaient là. Beaucoup de clips : les Animals, France Gall jusqu’à Bébé Requin, de la new-wave belge, britannique, suisse ou allemande, du Mireille Mathieu, etc., etc.2

Vidéo pas terrible mais vue deux milliards de fois ! Et personne pour faire remarquer à la dame qu’elle s’est trompée et qu’elle est dans les toilettes des hommes !

De fil en aiguille, j’en suis naturellement arrivé à Mariah Carey3. Et après elle, à Shakira4. Habituellement je quitte les soirées avant les étudiants, parce que je suis un vieux, et que se coucher plus tôt et éviter les excès fait partie du trip vieux5, mais cette fois, c’est moi qu’on ne pouvait plus arrêter et ce sont les étudiants qui, peu à peu, sont partis se coucher sous divers prétextes dont le moins crédible était « on a cours avec Jean-Noël demain » alors que j’ai bien dit que mon cours du lendemain était annulé. Les rares qui soient restés jusqu’au bout par politesse ont assisté avec un embarras sidéré à mes envolées lyriques, à mes alternative facts relatifs au nombre d’octaves maîtrisées par Mariah Carey et à mes tentatives d’imitation de chorégraphies r’n’b. C’est vraiment dommage mais un barbu de 95 kilos ça ne fait pas du tout le même effet en se dandinant qu’une bombe latine peroxydée et permanentée, c’est comme ça. J’ai honte de rien, ça aussi ça fait partie du trip vieux, mais au fond de moi je sais que je ne pourrai pas danser comme Shakira et ça me fait de la peine.

wakawaka-é-é

Tout d’abord je dois préciser que je n’aime pas spécialement la musique de Shakira. C’est de la variété internationale plutôt moins réussie que d’autres. J’aime en revanche la voix de la chanteuse, malgré une rauquerie palatale, une voix de glotte un peu comique qui rappelle la Grenouille Kermit. Je trouve son sourire particulièrement avenant et je trouve injuste qu’on me mime une opulente poitrine en disant « oui oui c’est ça, son sourire ! » d’un air narquois6, car je maintiens qu’elle a un très beau sourire (ce que j’appelle le sourire va de la bouche aux yeux). J’aime aussi sa manière de danser, malgré des convulsions un brin agressives et mécaniques parfois, je vais en reparler plus bas. J’ai toujours été admiratif et envieux des gens qui savent utiliser leur corps, Je me reconnais très bien en Nanni Moretti, dans le film Caro Diario, lorsqu’il court derrière Jennifer Beals dans une rue de Rome pour lui dire à quel point sa manière de danser dans Flashdance avait pu l’inspirer7. Toute cette santé, c’est beau8.

Un sourire charmant, un beau corps plein de santé et d’énergie, une voix, que demander d’autre ? La musique ? Arh, oui, ça c’est dommage, la musique n’est pas très bonne. Ni mauvaise, du reste, elle est juste faite pour s’écouter sans écouter. Alors je ne l’écoute pas. J’aime bien Shakira, mais je n’achète pas ses disques et je ne suis pas au courant de la sortie de ses morceaux. Ses clips ne sont pas très bons non plus, en général. Dans La Tortura, quand Shakira n’est pas couverte de mazout, elle est stalkée par son voisin, un latin-lover à la voix éraillée avec un faux-air de Joann Sfar, qui la regarde par la fenêtre puis vient le peloter (en rêve, peut-être) pendant qu’elle coupe des oignons en pleurant. C’est quand même pas banal, comme situation, et le gars ne l’aide pas du tout, la ratatouille ne risque pas d’être prête rapidement.
Le clip Hips don’t lie m’émeut curieusement, car au cinq-centième visionnage j’ai remarqué que l’on ne voit jamais la chanteuse à l’image en même temps que Wycleff Jean, avec qui elle est pourtant censée chanter en duo. Non seulement les deux artistes ont tourné le clip séparément9 mais je soupçonne qu’ils n’ont même pas enregistré la chanson ensemble. Si ça se trouve ils ne se sont jamais rencontrés, ou alors comme ça, en passant, dans un avion par exemple, et ils se sont dit « tiens, on n’a qu’à faire un disque », et puis ils ont laissé filer le temps, et finalement chacun s’est rendu compte que son planning était incompatible avec celui de l’autre. J’aime bien Wycleff Jean mais bon, même avec emploi du temps chargé, on fait l’effort de rencontrer les gens, non ? Oui parce qu’à mon avis c’est de sa faute à lui. Shakira on voit bien qu’elle n’a pas la grosse tête, et qu’elle s’arrange pour être serviable. Sur certains plans on voit Wycleff et ses copains, et sur d’autres, Shakira toute seule qui se dandine en mimant et en chantant un état de sensualité exacerbé (« when you talk like that / You make a woman go mad (…) Reading the signs of my body (…)  I’m on tonight you know my hips don’t lie (…) All the attraction, the tension / Don’t you see baby, this is perfection »). Seulement on n’y croit pas vraiment. Déjà quand on vous jure qu’on ne vous ment pas (Hips don’t lie), c’est qu’il y a un problème. Mais ensuite, il y a quelque chose d’un peu sec dans les contorsions de l’artiste, quelque chose d’un peu trop professionnel et appliqué pour être passionné. Au fond elle rappelle surtout la pauvre jeune femme de la publicité Mister Cocktail qui dansait toute seule dans un coin de bar et prétendait en souriant que « Sans l’alcool la fête est plus folle ». Je pense souvent à cette femme, je me demande ce qu’elle est devenue. Je crois qu’elle n’avait pas d’amis, et c’est vraiment triste parce qu’elle avait l’air d’une gentille fille.
De la même manière, cette Pauvre Shakira a la gloire et le talent, mais au fond d’elle-même, elle est solitaire et peut-être même malheureuse.

Mais bon les gens s’en foutent hein, ils sont dans leur petite vie, leurs petits trucs égoïstes, incapables de faire un pas vers l’autre. C’est quand même triste.

  1. J’ai juste chanté le premier mot, en fait, quand il dit : « Gabrielle ». J’ai bien senti que pour certains ça avait le goût de trop peu, mais bon, je n’allais quand même pas chanter toute la chanson ! []
  2. Je me souviens de : Pat Metheny & Orchestrion, Improvisation #2 ; Johnny Hallyday, Elle est terrible ; Johnny Hallyday, Les portes du pénitencier ; The Animals, The house of the rising sun ; France Gall, Bébé requin ; France Gall et Maurice Biraud, La Petite ; France Gall, Chanson indienne ; France Gall, der Computer nummer drei ; France Gall, Baby pop ; Mireille Mathieu, Qu’elle est belle ; T.C. Matic, Putain putain ; Telex, Moscow Disco ; Polyphonic Size, Mother’s little helper ; Polyphonic Size, Je t’ai toujours aimée ; Elli et Jacno, Anne cherchait l’amour ; Edith Nylon, Femme sous cellophane ; Robert Görl, Mit Dir ; Kraftwerk, Radioactivity ; Señor Coconut, Radioactivity ; Yello, Oh yeah ; Art of Noise, Close (to the edit) ; Art of Noise, Moments in love ; The Jackson 5 : Looking through the window ; Michael et Janet Jackson : Scream ; Mariah Carey, All I want for christmas ; Mariah Carey, X-Girlfriend ; Mariah Carey & Jay-Z, Heartbreaker ; Mariah Carey, Bliss ; Mariah Carey, Honey ; Mariah Carey, Fantasy ; Tom Tom Club, Genius of love ; Tom Tom Club, Wordy Rappinghood ; Shakira, Waka Waka ; Shakira, Je l’aime à mourir ; Francis Cabrel, Je l’aime à mourir ; Shakira feat. Wyclef Jean, Hips don’t lie. []
  3. J’ai dit ce que j’avais à dire sur Mariah Carey il y a dix huit ans dans cet article. []
  4. Shakira est son vrai prénom. Son nom complet est Shakira Isabel Mebarak Ripoll, elle est née en  1977 en Colombie. []
  5. Pour Noël, n’hésitez pas à offrir Vieille peau, par Pochep, éditions Fluide Glacial. []
  6. Oui oui Anne-Laure, c’est à toi que ça s’adresse ! []
  7. Mais comme chacun sait, ce n’est pas Jennifer Beals qui danse, elle est doublée pour ces scènes. Eh oui, les ambiances tamisées et les jolis contre-jours, c’était pour ça. []
  8. De manière très injuste ce sont les gens qui ont un beau corps plein de santé qui ensuite ont des maladies articulaires, musculaires, osseuses. Si le bon dieu existe, c’est vraiment une teigne. []
  9. Il y a juste un plan où on les voit ensemble mais je crois que c’est une incrustation ! []

Une réflexion sur « Les hanches ne mentent pas »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *