Dans l’intérêt des proches

Si vous avez perdu ce gant en laine de couleur vert sombre, sachez qu’il voyageait seul, sans son jumeau, dans un train de la ligne J, entre les gares de Colombes et Le Stade, cette nuit, un peu après minuit.

Il semblait très heureux comme ça, et au fond peut-être n’a-t-il plus vraiment besoin de vous pour donner un sens à son existence. Il n’a manifesté aucune envie d’être retrouvé et n’a pas fourni de coordonnées qui permettraient de le joindre. Chaque année en France des milliers de gants disparaissent, généralement de leur plein gré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *